Candida albicans

Comment soigner le candida glabrata

candida-glabarta
Écrit par Sylvie Leroy
Comment soigner le candida glabrata
5 (100%) 4 votes

Les candidoses sont des infections dues à des levures, champignons unicellulaires. Au cours des trente dernières années, ces maladies constituent une cause non négligeable de mortalité.

La plus connue de ces infections est causée par le candida albicans, mais d’autres espèces ont également fait leur apparition notamment le candida tropicalis et le candida glabrata. Cette dernière espèce, auparavant classée dans la catégorie du torulopsis glabrata, était alors considérée comme non pathogène.


Qu’est -ce que le candida glabarta

Le candida glabrata est naturellement présent dans l’environnement : feuilles, fleurs, eau et sol. Il est également localisé au niveau de différentes zones d’un organisme en bonne santé, notamment la région naso-buccale, la partie supérieure de l’appareil respiratoire, le vagin et l’appareil urinaire.

candida_glabrata

Le candida glabrata est aussi présent sur la peau, mais aussi sur les mains du personnel de santé au sein des hôpitaux. Les infections à candida glabrata peuvent être circonscrites à des localisations spécifiques : sphère buccale, vagin, etc.
Elles peuvent également être localisées sur des organes essentiels comme le sang, les os, le cœur, les voies urinaires et le cerveau. Dans ces derniers cas, la maladie s’accompagne généralement d’une forte fièvre.

Ces dernières années, des chercheurs avaient remarquées que l’émergence des infections causées par le candida glabrata était liée à des séjours prolongés en milieu hospitalier et à l’utilisation de techniques spéciales d’exploration et d’utilisation de cathéter.

Le candida glabrata peut causer une candidurie vésicale, une vaginite et une candidémie.

Il peut aussi s’attaque au cœur, aux vaisseaux sanguins, etc. Des stomatites prothétiques, candidose à candida glabrata de la bouche, sont également signalées chez des personnes âgées portant des prothèses dentaires. Il est fort possible de caractériser les infections à candida glabrata de maladie nosocomiale, générée par le milieu hospitalier et certaines pratiques de soin.

Le candida glabrata affecte généralement les patients présentant un faible système immunitaire, dû par exemple au VIH, à une transplantation, à un affaiblissement dû à l’USI à d’autres facteurs comme l’alcoolisme.

Certains déséquilibres liés à d’autres causes comme une mauvaise habitude alimentaire peuvent également favoriser l’apparition d’infections à candida glabrata.

Au cours de certaines expériences sur des patients à candidurie, le candida glabrata a été identifié avec une grande croissance chez des diabétiques. De plus, chez des personnes porteuses de cathéter urinaire, le traitement aux antibiotiques à large spectre semble constituer un facteur de risque supplémentaire.

De même, une forte incidence de candidose à candida glabrata a été observée après l’administration de fluconazole.


Les solutions contre le candida glabarta

Les infections à candida glabrata sont généralement sensibles aux antifongiques notamment l’amphotéricine B et les médicaments azolés, administrés par voie intraveineuse en cas d’infection généralisée, suivi d’une administration orale jusqu’à disparition totale des souches pernicieuses.

Il faut cependant attirer l’attention sur le développement de souches résistantes de candida glabrata à des dérivés azolés notamment la flucanozole.

En cas de fièvre, un traitement aux antipyrétiques classiques est indiqué. Les patients atteints d’une candidose invasive peuvent présenter une difficulté à respirer.

Une oxygénothérapie doit alors être adoptée. Toutefois, le premier réflexe à adopter en cas d’apparition de symptômes est de consulter immédiatement un médecin. Ce dernier prescrira ainsi les médicaments adaptés à la personne infectée.

À propos de l'auteur

Sylvie Leroy

Laisser un commentaire

Suivez-nous!