Mycose vaginale

L’homéopathie et les mycoses vaginales

Écrit par Sylvie Leroy
Votez pour cet article

La mycose vaginale est un trouble courant qui touche des millions de femmes dans le monde. Causée par des petits champignons : les candidas albicans. Elle  se manifeste par des démangeaisons et des irritations, le vagin devient rouge et enflé. Même si elle comporte peu de risque, il est toujours important de la soigner à temps. On retrouve actuellement différents traitements pour lutter contre cette infection et l’homéopathie figure parmi les plus prisés. Zoom sur la mycose et l’homéopathie !
Retrouvez notre article sur les traitements naturels!

L’homéopathie et les différents types de mycose

La mycose peut apparaître sur toutes les parties du corps et leur type est défini en fonction de leur emplacement. Le traitement dépend également de ce critère et avec l’homéopathie, on peut soigner plusieurs cas. En effet, les traitements homéopathiques sont efficaces pour les différentes mycoses de la peau telles que l’herpès ou la mycose des pieds. Elle a déjà aussi fait ses preuves dans le traitement des mycoses des plis et des candidoses internes. D’un autre côté, l’homéopathie est  également un  remède performant contre les mycoses vaginales, le trouble le plus fréquent.

L’efficacité des traitements homéopathiques sur la mycose vaginale

La plupart des gens préfèrent se tourner vers des méthodes douces pour traiter les mycoses même si le traitement allopathique connait un bon taux de réussite. L’homéopathie est une bonne alternative même si elle ne prévient pas toujours les récidives. En effet, on retrouve sur le marché différents remèdes homéopathiques adaptés à plusieurs types de cas tels que la teinture mère de Calendula pour la mycose cutanée ou le Kréosotum 5 CH pour la mycose vaginale. Jusqu’ici, ces divers traitements connaissent un succès grandissant avec un taux moyen de réussite de 80 %. C’est pour cette raison qu’elle figure parmi les méthodes utilisées pour lutter contre la mycose.

Quelques conseils à prendre en compte

Tout comme avec les différents traitements disponibles contre la mycose, l’homéopathie nécessite quelques actions  pour augmenter ses chances de réussite. D’abord, les mesures commencent par une bonne hygiène de vie et une alimentation équilibrée pour permettre à l’organisme de renforcer sa défense immunitaire. Ensuite, vous devez laver à haute température tous les matériels qui sont entrés en contact avec les champignons pour éviter au maximum les risques de récidive : serviette de bain, vêtements, tapis… Enfin, si besoin est, n’hésitez pas à utiliser des compléments de probiotiques pour booster la flore des muqueuses.

Besoin de solutions naturelles, cliquez ici!

À propos de l'auteur

Sylvie Leroy

Laisser un commentaire

Suivez-nous!