Mycose vaginale

Mycose et grossesse : Quels sont les risques, comment les prévenir ?

Écrit par Sylvie Leroy
Mycose et grossesse : Quels sont les risques, comment les prévenir ?
4.33 (86.67%) 9 votes

Les femmes subissent des changements hormonaux considérables pendant la grossesse et cela peut se manifester par des sautes d’humeur, des seins gonflés ou encore les masques de grossesse.

Cela les rend également sensibles aux différentes agressions extérieures et les mycoses peuvent facilement apparaître. Grossesse et mycose ne font donc pas bon ménage. Pour vous aider, voici quelques explications !

La mycose vaginale chez les femmes enceintes

Parmi les différents types de mycose, c’est la mycose vaginale qui touche particulièrement les femmes enceintes. Elle se manifeste par des démangeaisons, des brûlures ou des irritations au niveau du vagin et de la vulve.

Elle s’accompagne également de sécrétions et de pertes vaginales blanchâtres et visqueuses.

Même si elle est en principe sans risque, la femme enceinte ne doit pas la prendre à la légère et la soigner au plus vite pour écarter les risques sur le fœtus au moment de l’accouchement. D’ailleurs, elle est souvent facile à traiter, mais il faut rester vigilant pour éviter les récidives.

Les traitements de la mycose vaginale chez les femmes enceintes

Il existe différents types de mycose vaginale et seul le médecin est en mesure de définir exactement celui qui touche la femme enceinte. Dans la plupart des cas, ce dernier prescrit uniquement un ovule vaginal pour rétablir la flore des muqueuses et des produits à appliquer localement pour éradiquer les champignons.

De nombreuses marques proposent différents types d’ovules. Les ovules Mycohydralyn notamment sont réputés très efficaces.

Les symptômes peuvent disparaître au bout de quelques jours, mais le traitement doit se poursuivre environ 3 semaines selon la recommandation du médecin.

Pour les adeptes de la médecine douce, il existe d’autres traitements efficaces comme la prise de probiotique ou de remède naturel. Ces traitements ont déjà fait leurs preuves de leurs efficacités et comme il est conseillé de limiter les prises de médicaments pendant la grossesse, c’est une très bonne alternative.

Prévenir les récidives

Au cours de la grossesse, les risques de récidive de la mycose vaginale sont très élevés et les précautions sont donc importantes.

Pour cela, il faut commencer par l’hygiène à travers 1 à 2 toilettes intimes par jour avec un produit adapté comme un savon neutre ou un gel intime. Il faut également privilégier les sous-vêtements en coton et non serrés pour permettre une meilleure aération dans la zone intime.

L’alimentation équilibrée est également recommandée pour que l’organisme puisse renforcer ses défenses face aux agressions externes. Il est aussi être judicieux de prendre certains compléments alimentaires.

En cas de récidive, il faut toujours aller consulter, car le type de mycose peut changer et le traitement donné auparavant pourrait ne pas être adapté.

À propos de l'auteur

Sylvie Leroy

Commentaires

  • bonjour,
    Je suis enceinte de 5mois j’ai eu une perte blanche et j’ai mal au dos.Mon médécin m’a donné le NYSTATIN (CLOVIGEL)
    100,000IU Vaginal TABLETS WITH APPLICATOR j’ai regardé la notice de ce médicament et j’ai vu que c »est interdit utilisé pendant la grossesse. La question que est ce que ce je peux utilisé ce médicament ou pas ?
    Et le GYNECOFAST VAGINAL est utililisable aussi pendant la grossesse ou pas,
    merci beaucoup

Laisser un commentaire

Suivez-nous!