Mycose vaginale

Ovule pour mycose: le guide complet

ovule-pour-les-mycoses
Écrit par Sylvie Leroy
Ovule pour mycose: le guide complet
4.57 (91.43%) 14 votes

Généralement, l’ovule pour mycose est un médicament antifongique qu’on introduit par voie vaginale. En forme de capsule, elle aide à soigner les mycoses vaginales ou vulvaires.

Efficace ou pas pour se débarrasser des mycoses et candidoses?  Tour d’horizon des avantages et inconvénients.

 Qu’est-ce que c’est ?

Si un jour, vous avez le malheur de contracter par inadvertance une candidose vaginale, l’ovule pour mycose est l’un des traitements efficaces permettant de venir à bout de ce champignon.

Mais qu’est-ce qu’une candidose vaginale ou mycose vaginale ?

C’est un champignon de la famille des levures, le candida albicans. Il peut infecter n’importe quelle partie de l’organisme humain, la bouche, le pharynx, l’œsophage, la peau, l’intestin et le plus souvent le vagin. S’il ne provoque pas de troubles remarquables au premier abord, il peut engendrer une période de crise en se développant anarchiquement dans la flore vaginale.

Parmi les 25 % des femmes qui en sont sujettes, 75 % d’entre elles connaissent au moins un épisode de mycose vaginale une fois dans leur vie. Les restes doivent faire face à des récidives de l’affection au moins une fois dans l’année.

Comment ça arrive?

Les causes de cette prolifération sont diverses, mais pour un tiers des femmes, elle est d’origine externe, sexuelle ou est due au contact avec un objet infecté. Pour les deux tiers restants, elle résulte du déséquilibre de la flore vaginale.

douleur-mycose

En effet, la composition naturelle de cette dernière se base sur la cohabitation harmonieuse entre les bactéries et les champignons ou autres microorganismes inoffensifs. Une fois cet équilibre rompu à cause d’autres facteurs, l’un de ces hôtes se développe d’une façon anormale et provoque l’infection. C’est le cas avec le candida albicans, le responsable de la mycose vaginale.

Ces facteurs de développement sont également nombreux. On peut parler entre autres de la grossesse, du diabète, de l’acidité vaginale, d’un traitement sous antibiotique… Il peut aussi provenir d’un taux élevé de sucre dans les sécrétions vaginales ou de l’agression chimique des produits de toilette intime utilisés.

Les symptomes

Alors, une fois l’infection déclarée, les premiers symptômes apparaissent tels que des démangeaisons insupportables de la vulve et du vagin suivies de pertes blanches épaisses et malodorantes. Les rapports sexuels deviennent douloureux et lorsqu’on urine, on ressent de vives brûlures au niveau des parties génitales.

Si vous faites l’objet de l’un de ces symptômes, vous couvez probablement une mycose vulvaire. Le mieux est alors de consulter un médecin spécialiste qui va vous prescrire le traitement adéquat.

Généralement, celui-ci se base sur la prise de comprimés à prendre par voie orale ou des ovules comme suppositoires vaginaux. Ces dernières sont les plus plébiscitées, car permettant au médicament d’entrer en contact direct avec la flore vaginale et de rétablir en un minimum de temps l’harmonie interne.

Comment l’ovule pour mycose fonctionne ?

Les effets de l’ovule sur le vagin

A l’instar des autres ovules vaginaux, l’ovule pour mycose agit directement sur la flore vaginale. En plus de contenir des substances actives permettant de lutter contre le champignon candida albicans, il contient des molécules réputées pour leur propriété réparatrice et hydratante.

En effet, son action anti-inflammatoire sur la muqueuse vaginale permet de soulager les douleurs et de retrouver un confort vaginal optimal. En outre, son caractère lubrifiant lutte contre la sensation de brûlure provoquée par le champignon et traite efficacement les irritations vaginales et les démangeaisons. L’ovule pour mycose contient également des actifs adjuvants renforçant le processus de réparation des états atrophiques et dystrophiques de la muqueuse vaginale. Il favorise ainsi la cicatrisation de l’entrée du vagin et de la vulve et élimine les pertes blanchâtres causées par l’infection.

23170

Comment utiliser un ovule 

Généralement, l’introduction de l’ovule par voie vaginale se fait le soir avant de s’endormir même en période de règles. Ceci, afin de laisser à ses composants actifs le temps d’agir sur la levure responsable de la mycose.

Cliquez et découvrez les ovules Mycoflore 850

La technique consiste tout d’abord à l’humidifier pour qu’il glisse facilement. En s’allongeant sur le dos, les jambes écartées, on arrive aisément à le pousser avec le doigt le plus loin possible. Celles qui en ont l’habitude y arrivent debout en fléchissant légèrement les jambes. Attendre ensuite au moins une bonne demi-heure avant de se lever pour éviter que l’ovule ne redescende rapidement.

Les différents types d’ovules pour les mycoses

Actuellement, il existe des traitements monodoses ne nécessitant qu’un seul ovule, mais d’autres de courte durée de 3 jours seulement sont aussi efficaces. Le médecin traitant conseillera de les compléter par une crème antifongique ou une lotion à appliquer sur la peau atteinte ou les muqueuses externes.

Éviter une récidive de la mycose vaginale

En outre, afin d’éviter la récidive de la maladie une fois guérie, le gynécologue ou médecin spécialiste déconseillera l’usage abusif des antibiotiques qui doit se limiter aux infections nécessitant absolument leur usage. Ceci pour que les bactéries « gentilles » de la flore vaginale puissent assurer à la perfection leur rôle protecteur.

Il convient aussi de lutter autant que possible contre l’humidité favorable à la prolifération des champignons. Dans ce cas, faire attention à bien se sécher avant de mettre des sous-vêtements qui seront 100 % coton et lavables à 60°C pour supprimer complètement les champignons. Il est également interdit de garder sur soi un maillot humide après avoir nagé dans une piscine ou dans la mer. Les vêtements, pantalons ou jeans trop serrés sont à bannir de la garde-robe.

Durant les règles menstruelles, changer toutes les 3 heures les protections internes ou externes. Et enfin, ne plus utiliser des savons acides pour la toilette intime et ne pas se laver plus de fois que nécessaire au risque de déséquilibrer et de fragiliser sa flore vaginale. Même si le cas est rare, il convient de traiter en même temps son partenaire sexuel pour que l’infection ne revienne encore une fois. Ces quelques précautions accompagnent parfaitement les actions de l’ovule pour mycose et empêchent la récidive de la maladie.

 

 Les avantages et inconvénients de l’ovule pour mycose

Si l’usage de l’ovule pour soigner la mycose vaginale permet d’attaquer directement les candidas albicans, il entraîne un certain inconfort surtout chez les femmes actives.

Les avantages de l’ovule

ovule-mycose-pourUn avantage de recourir à l’ovule pour soigner la mycose vaginale : en fondant, il répand directement son actif antifongique à l’intérieur du vagin, accélérant ainsi le processus d’élimination du champignon responsable.

Il entraîne avec lui toute la substance blanchâtre et champignonneuse collée à l’intérieur du vagin et de la vulve. Ses actions stoppent rapidement les irritations et démangeaisons et aident la partie génitale à retrouver sa couleur et son aspect normal.

Ses molécules hydratantes et apaisantes rétablissent en un minimum de temps la flore vaginale et délivrent les probiotiques nécessaires à l’harmonie intérieure du vagin. Par ailleurs, on peut se procurer des capsules vaginales ne contenant pas encore de produits à l’intérieur et à l’aide des remèdes naturels, on peut en faire des ovules vaginaux adaptés aux candidas albicans.

Découvrez tous les types d’ovule contre les mycoses

On procède ainsi avec les capsules d’huile d’origan, l’huile de noix de coco ou l’huile d’arbre à thé. Toutefois, il faut faire attention, car les femmes enceintes ne peuvent pas utiliser ce type de remède même atteintes de candidose. Elles doivent demander l’avis de leur médecin avant d’entamer un quelconque traitement.

Les inconvénients de l’ovule

ovule-mycose-contre

Mais l’ovule pour mycose a aussi ses inconvénients. En effet, après introduction, au bout de quelques minutes, l’ovule fond et redescend le long des parois du vagin. Il coule sous une forme de liquide visqueux et blanchâtre d’une apparence dégoûtante pour les plus sensibles.

Dans ce cas, son usage requiert le port de serviette hygiénique afin de ne pas salir les sous-vêtements à moins de les changer plusieurs fois par jour. Pendant le traitement, il est interdit de porter des tampons hygiéniques même en période de règles. Les femmes habituées à leur usage s’en trouveront alors gênées par l’épaisseur de la serviette hygiénique et craignent d’éventuelles fuites de l’écoulement visqueux.

En outre, la sensation d’écoulement impacte sur le confort au quotidien surtout durant le travail. Et si par malheur, on n’oublie de changer de protection toutes les 3 heures, on risque de tacher ses sous-vêtements, pantalons ou jupes.

Par ailleurs, comme l’ovule pour soigner la mycose vaginale s’achète en pharmacie sans aucune consultation ni ordonnance, il favorise l’automédication. Pourtant, dans 80 % des cas, la personne ne développe pas de mycose, mais la peur est telle qu’au moindre chatouillement, elle se précipite chez le pharmacien.

Celui-ci délivre alors des savons, crèmes et ovules qui n’ont parfois rien à voir avec la petite irritation, quelques fois passagère. Aussi, sans aucune consultation médicale et sans l’avis d’un médecin, l’usage de l’ovule pour mycose peut irriter l’intérieur du vagin, et plus on en met, plus ça irrite et démange.

Le stade de la réaction allergique survient après avec le gonflement des tissus, des fissures et leur hypersensibilité. Pour pallier à cette automédication et à l’usage abusif de l’ovule pour mycose, il faut savoir détecter exactement les signes avant-coureurs de la maladie.

Si les premiers symptômes s’avèrent exacts, des alternatives naturelles existent pour empêcher la maladie de s’aggraver. L’une d’entre elles est l’utilisation de l’ail comme suppositoire vaginale à condition de bien l’envelopper d’une simple compresse avant de l’introduire dans le vagin. Ne pas oublier de l’enlever le lendemain matin. Cette astuce est réputée guérir en une seule nuit ou deux jours au plus la mycose vaginale.

Sources :

http://www.planning-familial.org/content/comment-inserer-un-ovule-dans-le-vagin-pour-traiter-une-mycose-est-ce-que-je-le-mets-en-plac

http://www.eurekasante.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-gf440011-MONAZOL-ovule.html

À propos de l'auteur

Sylvie Leroy

Laisser un commentaire

Suivez-nous!