Dépression

Sortir de la dépression : la méthode en 5 étapes pour se soigner naturellement

5=etapes-soigner-depression
Écrit par Nicolas Buisson

Avant de rentrer dans le vif du sujet et vous expliquer plus en détail la méthode en 5 étapes pour combattre la dépression,

j’aimerais juste vous rappeler : si vous souffrez de dépression sévère, que vous avez des idées noires et suicidaires. Consultez rapidement votre médecin.

Je vais vous présenter ici une méthode développée afin de lutter contre la dépression naturellement. La logique derrière ce programme c’est la conviction dans une approche holistique. C’est à dire que nous sommes persuadé de l’importance d’une approche pluridisciplinaire, ou nous intégrons les dernières recherches et solutions naturelles pour soigner ce problème.

J’ai accumulé des tonnes d’informations sur la dépression nerveuse. Je ne rentrerai pas en détails ici sur la prise d’antidépresseur de synthèses, voyez ça avec votre médecin. Par contre si vous cherchez une solution pour combattre la dépression avec une méthode pas à pas, de manière naturelle, alors vous êtes au bon endroit.

( Cet article est un peu long.. alors prenez-votre temps)

Si vous souffrez de dépression saisonnière lisez cet article.

Les symptômes de la dépression

La dépression est une maladie,  particulièrement répandu qui touche de très nombreuses personnes. Selon les statistiques environ 1 personne sur 5 connaitra une dépression au cours de sa vie. Pas de discrimination non plus en cas de dépression.
Elle peut toucher les enfants, jeunes, vieux, hommes ou femmes. Cependant on constate qu’elle atteint 2 fois plus fréquemment les femmes que les hommes.

Il peut être difficile de faire la différence entre déprime passagère et dépression.

Pour vous aidez à y voir plus clair, la dépression se définit par plusieurs de ces symptômes pendant au moins 2 semaines.

  • Tristesse, idée noire, impression de voir sa vie en noir et blanc
  • Perte d’intérêt dans les activités que l’on apprécie
  • Trouble du sommeil : cela peut être hypersomnie ou insomnie
  • Changement de comportement alimentaire : perte ou prise de poids
  • Fatigue chronique, baisse d’énergie
  • Baisse de l’estime de soi avec souvent un fort sentiment de culpabilité
  • Grande difficulté pour se concentrer. Lire un livre ou regarder un film peut être compliqué
  • Pensées suicidaires peuvent apparaître
  • Irritabilité

La dépression peut aussi prendre plusieurs formes.

  • La dépression bipolaire. On l’appelle aussi maniaco-dépression. Dans ce cas de figure les phases de profonde dépression alternent avec des phases de manie, caractérisée par une grande agitation et excitation, beaucoup d’énergie et de projets. Ces changements peuvent être fréquents ou plus ou moins espacés.
  • La dépression saisonnière. On retrouve certains symptômes de la dépression classique à l’arrivée de l’hiver. Cette baisse de morale serait due à la baisse de lumière. Il existe des solutions simples à mettre en place afin de lutter contre cette forme de dépression. La luminothérapie ainsi que le millepertuis pourront grandement vous aider.
  • La dépression post partum. On l’appelle aussi dépression post natale ou post partum. On retrouve aussi l’appellation baby blues. C’est une dépression qui dure, souvent assez forte, qui suit la naissance d’un bébé.

Voilà qui vous donne un aperçu des symptômes classiques de la dépression nerveuse, et des autres formes de dépression. Je ne rentrerai dans cet article sur les causes qui déclenchent cette dépression, mais nous allons voir  comment soigner la dépression et le burn out avec une méthode simple, efficace et naturelle.

Après avoir plusieurs subi passage dépressifs j’ai décidé de créer une sorte de plan d’attaque basé sur toutes les lectures et recherches que j’avais faites. Mon objectif était de créer un plan cohérent, avec des techniques efficaces et prouvées, et surtout avec un système étape par étape.  .
(Je ne vous propose pas de recette miracle ou de solution magique, juste du bon sens, un peu d’effort, un petit coup de main de plantes anti dépression)

Il va donc s’agir d’être actif dans ces 5 domaines en même temps, c’est aussi important de consigner ses progrès et les actions entreprises. Achetez-vous un petit cahier et notez vos différentes actions.

depression-soigner

1ere étape: LA LUMINOTHÉRAPIE

Savez-vous que la lumière joue un rôle très important dans notre humeur? Depuis quelques années de nombreuses études ont eu lieu fin d’étudier le rôle de la lumière du soleil dans les causes de dépression hivernale, notamment dans les pays nordiques. Vous-vous en doutez le risque de dépression saisonnière y est plus élevé.

L’efficacité n’est plus à prouvé. Mais alors, est-ce la luminothérapie pourrait aussi être utilisé dans la dépression classique. La réponse rapide est oui!

La luminothérapie efficace pour la soigner la dépression dite classique

Une étude récente suggère que les effets bénéfiques de la thérapie par la lumière peuvent en effet s’étendre à la dépression. Les chercheurs ont étudié un petit groupe de 122 adultes souffrant de dépression, ce qui est plus répandue que la dépression saisonnière.

Ils ont constaté que, parmi les 32 patients qui ont fait la luminothérapie seulement et 29 autres qui avaient une combinaison de thérapie par la lumière et Prozac, 44% et 59% ont observé de signes de rémission  après huit semaines, ce qui signifie que leurs symptômes de dépression ont disparus.

En comparaison, seulement 19% des 31 patients qui ont eu juste le Prozac et 30% des 30 patients qui ne reçoivent aucun traitement ont obtenu une rémission.

luminotherapie

luminotherapie

« Je pense que cela ouvre une autre option de traitement pour les personnes souffrant de dépression non saisonnière et nous avons besoin d’autres options de traitement parce que  tout le monde ne va pas  mieux avec les options de traitement standard», a déclaré le Dr Raymond W. Lam, professeur de psychiatrie à l’Université de la Colombie Britannique.

Les participants à l’étude  ont utilisé la luminothérapie assis devant une  lumière pendant 30 minutes chaque jour juste après le réveil, de préférence entre 7 et 8 heures Ils ne doivent pas réellement regarder lampe et pourraient plutôt lire, regarder la télévision ou faire d’autres activités . Les lampes  émettent 10.000 lux, qui est le niveau de lumière auquel il faut s’exposer.

L’étude est la première à examiner les effets de la thérapie par la lumière  chez les personnes souffrant de dépression. Toutefois, les résultats sont assez semblables aux études précédentes, au moins pour la luminothérapie comme traitement complémentaire, que «les cliniciens devraient avoir confiance et envisager cela comme  une option »,

**Cliquez ici pour découvrir les meilleures lampes de luminothérapie**

Conclusion

Je pense que la luminothérapie à pleinement sa place pour se soigner. Vous le savez, je suis partisan d’une approche holistique et donc d’utiliser tous les moyens à notre disposition.

2 eme étape: COMPLÉMENTS ANTI-DÉPRESSION

La prise d’un complément naturel pour vaincre la dépression constitue un piller important. Je me souviens avoir voulu éviter la prise de médicaments aux effets secondaires trop forts.
Mais l’aide (en plus très efficace)  d’une plante me semblait parfaitement adaptée. C’est une sorte de béquille naturelle.

2 choix s’offrent à vous le millepertuis ou griffonia
(ne prenez pas les 2 en même temps mais vous pouvez alterner)

Le Millepertuis

Le guide complet du millepertuis est ici

Effets

Le millepertuis est particulièrement recommandé en cas de dépression légère à modérée. Différentes études scientifiques ont cliniquement prouvés sont efficacité. Le millepertuis est aussi excellent en cas de dépression saisonnière

Posologie

Tout dépend de la forme et de la teneur des comprimés. Bien souvent les comprimés vont faire 300 mg.

La dose recommandée est de 900 mg par jour pour un adulte.

Les effets n’apparaissent pas immédiatement, il est souvent d’attendre quelques semaines avant de sentir pleinement les effets du millepertuis

millepertuis

millepertuis

Contre indications

Remède naturel ne signifie pas sans contre indications. La prise de millepertuis est généralement sans danger mais il est importât de bien consulter la liste des contre indications. Pour les effets secondaires en détails vous pouvez consulter le guide complet sur le millepertuis.

Voici quelques effets secondaires possible :

  •     gène intestinal
  •     fatigue
  •     bouche sèche
  •     maux de tête

Trouver du Millepertuis

**Cliquez ici pour trouver du millepertuis**

Le Griffonia simplicifolia

Le Griffonia ou 5HTP  est aussi une plante utilisée dans la lutte contre la dépression. Différentes études ont prouvé son efficacité.  C’est donc un allié pour combattre la dépression.

Effets

Le Griffonia contient 5-hydroxy-tryptophane ou 5htp ce qui a pour conséquence d’augmenter la sérotonine et permet ainsi de réguler l’humeur et le sommeil et diminue les attaques de paniques. Le 5htp joue aussi un rôle dans la régulation de l’appétit.

Posologie

Il est souvent recommandé de prendre 100 à 300 mg de Griffonia en cas de dépression.

Contre indications et effets secondaires

Comme le millepertuis il est nécessaire de faire attention aux contre indications et effets secondaires du Griffonia simplicifolia

Voici quelques effets indésirables :

  • troubles gastro-intestinaux. Des troubles qui se manifestent généralement par des nausées.
  • somnolence
  • déconseillé chez la femme enceinte et l’enfant.
  • Attention aussi à la prise de millepertuis et de Griffonia

 L’acupuncture peut aussi se révéler être un très bon complément.

3 eme étape: LA MÉDITATION

Vous le savez surement, sur Bonheur et santé nous sommes très attachés à promouvoir la pratique de la méditation. Nous avons d’ailleurs publié un guide très complet pour vous aider à vous lancer.

À lire: Le guide complet pour apprendre à méditer

En matière de soins pour la dépression, la méditation peut jouer un rôle très important, et a de nombreux avantages. C’est gratuit, à part un coussin de méditation qui est bien utile au début, facile à mettre en place. Le plus dur est de pratiquer avec régularité et sincérité.

La méditation efficace dans la lutte contre la dépression : les études scientifiques

Des psychologues de l’Université d’Exeter a récemment publié une étude sur « la thérapie cognitive basée sur la conscience » (TCPC) qu’on appelle aussi mindfulness ou pleine conscience, estimant que cela peut-être plus efficace que les mdicaments ou la psychothérapie.  Quatre mois après le début, les trois quarts des patients se sentaient assez bien pour cesser de prendre des antidépresseurs.

Cette forme de pratique marie méditation orientale avec la thérapie cognitive occidentale. Les patients apprennent la technique simple sur huit sessions puis le pratiquent à la maison pendant 30 minutes par jour.

Professeur Willem Kuyken, dont l’équipe travaillent sur les troubles de l’humeur au Centre de l’Université d’Exeter au Royaume-Uni a effectué la recherche, et a déclaré: « Les antidépresseurs sont largement utilisés par les personnes qui souffrent de dépression et c’est parce qu’ils ont tendance fonctionner.  Ils sont effectivement très efficace pour aider à réduire les symptômes de la dépression, mais quand les gens viennent à stopper le traitement , ils sont particulièrement vulnérables à la rechute. pour beaucoup de gens, la méditation  semble empêcher que la rechute. Elle  pourrait être une alternative aux antidépresseurs à long terme. « 

La pleine conscience a été développé au milieu des années 90  par des psychologues dans les universités d’Oxford, Cambridge et Toronto pour aider à stabiliser l’humeur des patients pendant et après l’utilisation d’antidépresseurs. Environ la moitié des patients rechutent dans la dépression – même si ils  continuent de prendre le médicament.

mindufulness

Qu’est ce que la  mindfulness ou pleine conscience?

La technique MBCT est simple, et tourne autour de la «méditation de pleine conscience». En cela, vous vous asseyez avec vos yeux fermés et se concentrer sur votre respiration.

Concentrer sur le rythme de la respiration aide à produire un sentiment de détachement. L’idée est que vous venez de réaliser que les pensées vont et viennent de leur propre gré, et que votre conscience de soi est distincte de vos pensées. Cette prise de conscience est encouragée par des séances de questions-réponses douces sur le modèle de ceux de la thérapie cognitive.

« L’une des caractéristiques clés de la dépression est qu’il détourne votre attention», dit le professeur Williams. « Nous avons tous tendance à porter à l’avant-garde de notre esprit les pensées et les sentiments qui reflètent notre état d’esprit actuel. Si vous êtes triste, déprimé ou anxieux, alors vous avez tendance à se rappeler les mauvaises choses qui vous sont arrivées, et non le bien. Cette vous entraîne dans une spirale descendante qui mène de la tristesse dans une dépression profonde. MBCT prévient et ruptures cette spirale « .

Comment pratiquer ?

Exercice de méditation assise 2 fois par jour

Vous pouvez commencer à pratiquer cet exercice pendant 10 minutes voir 5 minutes pour commencer, si c’est vraiment difficile pour vous.

1-Installez-vous en position de méditation, les jambes croisées, le dos un peu cambré, la colonne vertébrale droite.

2- Concentrez simplement votre attention sur votre souffle. Sur l’inspiration puis l’expiration. Vous pouvez vous aider en récitant mentalement inspiration pour l’inspiration et expiration à chaque expiration.

Vous allez vous rendre très vite compte que votre mental et vos pensées sont très difficiles à canaliser.

Et après 10 ou 20 secondes, vous allez être de nouveau perdu dans vos angoisses, vos prévisions. Pas de panique : c’est normal et même complètement naturel. Le but de l’exercice est justement de repérer ce moment, et tranquillement revenir sur votre souffle. À chaque fois que vous opérez ce mouvement, vous êtes au cœur de la pratique de la pleine conscience.

4 eme étape: L'ACTIVITÉ PHYSIQUE

Après le complément naturel anti dépression il est important de pratiquer une activité physique. Vous allez devoir trouver ce qui est le mieux pour vous, choisir une activité (pas la peine de vouloir faire un marathon si vous êtes peu sportif) et  fixer une date régulière sur votre calendrier.

Pourquoi l’activité physique pour soigner la dépression ?

Les bénéfices sont vraiment nombreux. On se concentrera ici sur 2 bienfaits très  importants.

Améliorer son estime personnelle

Vous le savez lorsque l’on est déprimé l’estime de soi à tendance à baisser. On se sent nul, bon à rien. Des états mentaux pas très agréables que l’on peut commencer à renverser grâce à la pratique régulière d’une activité physique.

Avec la pratique régulière d’une activité physique, votre corps va relâcher des endorphines. Ces endorphines vont interagir avec les récepteurs du cerveau et réduire la perception de la douleur.

Endorphines

Les endorphines sont aussi appelées morphine naturelle. Après un long footing ou une séance de sport ou vous vous êtes dépassés est souvent accompagnés d’un sentiment de bien être et d’euphorie.
L’endorphine est un analgésique naturel, ce qui signifie qu’il diminue la sensation de douleur.

Il a été prouvé que la pratique régulière d’un sport ou plus largement d’une activité physique permet de :

  • Améliorer l’estime de soi
  • Réduire l’anxiété et les symptômes de dépression
  • Améliorer le sommeil

Quel sport allez-vous choisir?

depression-methode-naturelle

Randonnée?

depression-footing

Course à pied?

Il existe aussi de très bon effet sur la santé

  • Faire baisser la pression sanguine
  • Augmente l’énergie
  • Renforce la musculature
  • Régule le poids

Quelle activité physique pratiquer ?

À vous de trouver ce qui vous convient selon vos préférences et votre niveau. Voilà une liste pour vous donner quelques idées

  • Footing
  • Tennis
  • Natation
  • Marche
  • Jardinage
  • Vélo
  • Danse
  • Fitness
  • Yoga

Choisir une activité qui inclut d’être en groupe et de rencontrer des gens peut être une bonne idée. Le support des autres est essentiel pour combattre la dépression.

D’un point de vue personnel je trouve que les marches faites avec un proche dans la nature sont très bénéfiques. Je suis convaincu de l’influence positive du contact avec la nature. Que ce soit la forêt, la mer, la campagne. C’est, je pense important pour pouvoir se reconnecter avec ses émotions.

À lire: comment pratiquer le yoga le soir

depression-yoga

Yoga?

5 eme étape: RENOUER SES RELATIONS SOCIALES

Pour soigner et vaincre la dépression le soutien de ses proches et de son entourage est très important. Mais lors d’un passage dépressif on aura tendance très souvent à faire l’inverse : se renfermer sur soi, éviter les sorties. Une réaction souvent accentuée par la grande fatigue que l’on ressent et qui viendra justifier de rester chez soi.

On aura tendance à toujours se trouver de bonnes excuses, mais final vous ne ferez qu’accentuer votre dépression.

Éviter de se couper de ses proches et continuer à rencontrer des gens est donc primordiale.

Y aller par étape

Faire l’effort de sortir et de se motiver peut être difficile, c’est pourquoi je vous conseil d’y aller tranquillement, étape par étape.
Commencez par aller prendre un café, ou une sortie de quelques dizaines de minutes avec une connaissance. Vous pouvez aussi partager un repas.
L’objectif ici est de sortir régulièrement, afin de refaire le plein d’énergie.  Trop se replier sur soi n’amènera rien positif.

renouer-relations-depression

Rencontrer des gens

Toujours dans  l’objectif de combattre la dépression de manière naturelle, élargir son cercle social, ou rencontrer quelques personnes est une excellente action. Mais qui peut vous demandez un effort. Pris dans la routine quotidienne il peut sembler difficile de trouver du temps et même des opportunités pour faire ces rencontres.

Une très bonne solution pour rencontrer du monde, être utile et augmenter son estime de soi est le bénévolat.

Vous trouverez sur ce site http://www.francebenevolat.org/  tout pour trouver une opportunité pour pouvoir faire du bénévolat.

Une seconde option, est de pratiquer une activité. N’importe quoi du moment que vous avez un intérêt fonctionne. Ça peut être une activité physique, comme vu précédemment ou tout autre chose :

Voici quelques exemples pour vois donner une idée

  • Apprendre une nouvelle langue,
  • Suivre des cours d’une université populaire
  • Pratiquer la couture
  • Apprendre le jardinage
  • S’inscrire à un club de promenade
  • S’inscrire à un club de méditation

La liste est longue et tout dépend de ce qui vous plait. Vous pouvez commencer à vous renseigner auprès de votre mairie et sur le site des MJC de votre quartier. C’est un bon point de départ pour les recherches.  (Tapez MJC et le nom de votre ville dans google)

Avec toutes ces actions il est aussi très important de prendre du temps pour soi.

Si vous suivez le plan vous devez alors être résolu à prendre un antidépresseur naturel, faire ou continuer une activité physique, évitez de vous enfermer et développer vos relations sociale.
Vous devez maintenant prendre du temps pour vous et recentrer vos pensées afin de les rendre plus réalistes  et positives.

Conclusion

J’aimerai finir cet article pour essayer de vous faire relativiser. Étant passé par là je sais à quel point c’est difficile.
Si vous êtes un peu familier avec le Bouddhisme alors vous devez connaître la notion d’impermanence.
Cette notion fondamentale dans le Bouddhisme explique que rien ne dure, jamais. Tout ce qui vient, ensuite s’en va. Il en est de même avec nos angoisses, nos différents états mentaux et aussi avec la dépression.
Elle peut-être là aujourd’hui, mais demain un peu moins, et dans quelques mois elle aura disparu. Gardez cela en tête.

J’espère que cet article vous offrira des pistes pour remonter la pente. Si vous avez des conseils ou idées, n’hésitez pas à me contacter.

Sortir de la dépression : la méthode en 5 étapes pour se soigner naturellement
4.71 (94.29%) 70 votes

À propos de l'auteur

Nicolas Buisson

Commentaires

  • Bonjour

    le millepertuis rend extrêmement PHOTOSENSIBLE, et cela est rarement mentionné par les blogs et autres sites traitant de son utilisation, alors attention sinon plaques rouges et petits boutons en présence du soleil!

    bon courage à tous et toutes, vous êtes merveilleux et courageux

  • Bonjour,

    je suis actuellement traité pour dépression. Tous les symptomes que vous avez énuméré sont les miens. Je trouve votre article particulièrement pertinant et m’a ouvert des pistes pour me soigner.

    Une des choses les plus importatnte de votre résumé, pour moi, est : « rien ne dure jamais. Tout ce qui vient, ensuite s’en va. Il en est de même avec nos angoisses, nos différents états mentaux et aussi avec la dépression ».

    Je pense qu’il faut déjà commencer par là quand on veut se soigner, ça aide à garder le moral.

    Merci pour vos conseils.

    Pierre

  • Bonjour !
    Très bien fait cet article, bravo pour la simplicité. La dépression doit être dédramatisée, mais cet aussi une pathologie…
    Le plus important est de reconnaître les signes de la dépression, de l’angoisse pour en atténuer les effets, quand cela est possible et comme on peut.
    Je suis passé par là, période très dure…
    Et je me suis tourné vers la méditation, qui apporte énormément, loin de toute idée spirituelle, c’est avant tout développer ses capacités (et elles sont immenses) de reconnaître ses sensations, ce qui se passe, de l’accueillir et de faire, du mieux qu’on peut, avec ses pensées et sa souffrance.
    Très efficace.

  • Bonjour,
    En ce moment je déprime un peu, peu d’envie…je cherche à en comprendre le mécanisme
    j’ai constaté que la pratique d’un peu de sport(du vélo) 2 à 3 fois par semaines m’aidait
    mais ce n’est pas suffisant
    j’ai remarqué aussi que l’on peut déprimé après avoir été dans un lieu
    je l’ai constaté sur moi mais également chez d’autres personnes sauf qu’elles ne faisaient pas le lien

    comme le dis pierre « rien ne dure vraiment »

    cultivons la confiance en soi et la confiance dans la création d’un monde meilleur
    Seb

  • Bonjour

    Je vien de lire votre article je pense que je suis tomber dans une depression a cause d’un dereglement thyroidien je me fait suivre par un psychiatre mais ca m’aide pas plus que ca

  • Bonjour
    Suite au décès de ma mère et des problèmes financiers je déprime severement ,de plus j’ai presque tous les jours des vertiges ,cela a t il un rapport avec la déprime ou faut il chercher la raison ailleurs ? Merci .

    • Bonjour,
      Vous traversez une période difficle et il est normal que vous déprimiez. La dépression entraine aussi de nombreux symptômes physiques, mais dans tous les cas il est préférable d’aller en parler à votre médecin. Vous pouvez aussi demander une prise de sang pour de voir si tout est bon de ce côté là.
      Amicalement,
      Jérémy

  • bonjour,

    je me traite depuis 3 mois et demi avec du millepertuis, une psychothérapie. Je prends des oméga 3. Je me complémente beaucoup ( magnésium, vitamine du groupe b) J’avais fait des séances d’acupuncture et du jogging ( 30 min 3*par semaine). Je fais une dépression sévère depuis le mois de février 2014. Je la qualifie moi même de sévère au vu de l’anxiété et l’agitation mentale qu’elle a causé. Je renoue avec l’envie, mes idées ne sont plus noires. Je ne me sens pas capable d’aller encore travailler, juste de m’occuper de mes enfants et de chez moi, de m’accorder du temps. Mes pensées sont encore tachetées d’anxiété.Malheureusement le millepertuis ne calme pas mon anxiété ni l’insomnie. J’avais essayé saphralite au début de ma dépression ( 1 comprimé par jour contient du griffonia 168 mg 1 gélule le soir). Aujourd’hui je ne sais plus quoi faire car j’ai réduit le millepertuis ( pour vérifier si il ne cause pas mes insomnies) et je crois que ça va encore moins
    bien. J’ai déjà couplé le millepertuis à du alprozolam mais j’ai l’impression que ça augmente l’agitation mentale. Les médecins ne savent pas conseiller en dehors du millepertuis. Que faire continuer le millepertuis ou reprendre du griffonia?

  • Bonjour et Bravo pour votre approche pratique et clair de vos différentes voies à explorer pour lutter contre la dépression.
    J’ai eu plaisir à le lire et votre conclusion est super.
    Bien à vous
    Pascal

  • Bonjour , je souffre acutuellement de dépression depuis juillet 2014 . J’ai très peur de rester toute ma vie dans cet état . Vous pensez qu’on peut rester à vie dans un état dépressif ?

    • Bonjour,

      Je comprends bien votre question. Je me posais moi aussi exactement la même. C’est souvent difficile à voir durant un passage de dépression mais il faut toujours garder en tête, même si c’est compliqué que ça ne durera pas. D’ailleurs rien ne dure, jamais. Et puis, après avoir reconnu que ça ne durera pas il faut agir.

  • Apres avoir lue cette page avec quelques difficultés a la comprendre du a mon état dépressif en effet (je ne sais plus trop ou j’essuies) Merci pour votre intérêt sur la santé des autres je vais essayer le millepertuis a la place de citalopram 20 , Pouvez vous me donner un avis ? Merci et Bonne année a tous.

      • Excellente présentation et excellent résumé des remèdes, vu que je suis passée par là après avoir pris le risque d’éliminer les médocs que je prenais pour une TAG, vu que j’en avais marre de prendre ces trucs (temesta, zolpiderm, neuroleptiques). J’ai eu la force de tout envoyé balader grâce à 2 séances de microkiné. Evidemment, ça n’a rien résolu du tout, sale syndrome de sevrage, restée quelques mois dans le coltard.
        Alors voilà ce qui m’a aidée :
        – une thérapie cognito-comportementale pour récupérer la fonction sommeil (impossible de m’endormir)
        – une alimentation éliminant, pendant un mois, tout aliment d’origine bovine/ovine pain et alcool(à part un verre de vin). Fromages/lait de chèvre et de brebis admis. Et maintenant, le soir, plus de viande et le moins possible d’alcool (un verre, pas plus).
        – prise de magnésium, L-tryptophane et vit B6 (au moins)
        – Méditation pleine conscience (alors là, un hit, mais il faut faire les 8 semaines de formation)
        – luminothérapie (30mn minimum chaque matin)

        A cela

        Et quand de temps en temps, je dérape (vu que les nuits ne sont plus optimales), une cure de millepertuis.

  • Merci pour cette excellente présentation, pour être aussi passée par là (hyper-anxiété, burn-out, troubles sévères du sommeil).

    J’ajouterai en plus de ces solutions :
    – un régime alimentaire : pendant un mois, pas d’aliments d’origine bovine/ovine, ni pain, ni alcool. Par la suite, si vous avez des troubles du sommeil, pas de viande le soir après 18h30.
    – méditation pleine conscience (le stage de 8 semaines : très important)
    – luminothérapie 30mn chaque matin d’octobre à avril
    – 15 gouttes de figuier/jour avant 16h (gemmothérapie) : calme l’excès de pensées et les troubles émotionnels divers
    – modifier de temps à autre la routine

    Effectivement, on s’en sort. On reste toujours un peu fragile mais l’essentiel c’est d’avoir appris à se connaître et d’en avoir tiré des solutions pour un mieux-être

    Belle journée à tous !

    • Bonjour, mais une chose que je ne comprends pas, car si une dépression est une vraie maladie avec disfonctionnement notamment de la sérotonine comment peut-on en sortir sans les antidépresseurs ?
      par exemple dans le cas de Liza qui a tout envoyé ballader, le taux de sérotonine se régule par lui même ? car certains médecins en viennent à dire que sans médication, les lésions au niveau du cerveau sont irréversibles ?? je me pose donc des questions, merci de vos commentaires.

  • Bonjour, Pour les femmes qui prennent la pilule, le millepertuis est contre indiqué. Risque de grossesse. Ce n’est pas toujours précisé.

  • ,bonjour ,moi de même je suis actuellement en dépression ,je vois tout noir , je pleure tout le temp, et en plus que ca j’ai des acouphène qui me gêne beaucoup ,je suis triste ,, dans toute ma vie je suis passé pas mal de fois en dépression et grâce a Dieu a chaque fois je la surmonte sans médicament , par expérience ,face à cette pathologie il faut être fort , et degage tte les idées negatives qui font que empire la situation , ce que je vous conseille en premier temp faire 1 heur de jogging par jour le matin ,ou eventuellent de la marche rapide pour dégager les tension negatives , faire de la respiration en profondeur à n’importe quel moment de la journée , boire beaucoup d’eau , Oméga 3 ,qui règle le système nerveux, manger équilibré fruit et légume tt les jours , communiquer avec les gens, rencontrer des amis , voilà a peux près ce que je fais tt les jours et ce que j’ai toujours fait et avec ca je m’en sors, et je serais disponible à tt moment pour rencontrer des gens pour discuter et évacuer nos problèmes et nos émotions ,et moi de même j’en ai besoin je pense que ca nous aide beaucoup , faire des activite physique en collective ,respiration interne ,de la marche au bois de Vincennes en tt cas pour ce qui l’intéresse je pourrai lui communiquer mon numéro et je vous souhaite tous le bonheur ,et surtout soyez sûr que le malheur ne durera pas longtemps .

    • Merci ton commentaire me rassure, moi aussi en dépression même si j’arrive a rester active a coté. Jai moi aussi dit non aux médicaments, et je pense que la méditation peut avoir une place importante pour la guérison ainsi qu’être entourer et voir du monde, cela nous procure des moments de petit bonheur qui nous soulage et nous font oublier cette mauvaise maladie

    • Bonsoir tout le monde,
      moi aussi je souffre d’épisodes dépressifs depuis plus de 10 ans mais grâce à DIEU, je suis toujours en vie et tant que je le serais, je garderais toujours espoir, infime soit-il.
      C’est très difficile car on m’a diagnostiqué une maladie psychiatrique (troubles bipolaires).Donc cela fait dix ans que j’oscille entre des moments d’humeur stables sur du plus ou moins long terme puis des moments pseudo euphoriques souvent terminées en psychiatrie par le passé puis enfin par des épisodes dépressifs aggravés, comme c’est le cas actuellement.
      Sans vous racontez toute ma vie, j’ai eu quelques épisodes traumatisants dans mon enfance qui m’ont marqué. Pendant mon adolescence, j’y pensais mais je passais outre en me disant que c’était rien de grave.
      Puis les difficultés de l’âge adulte ont commencés et c’est à ce moment là que ma vie a pris un autre sens…..

    • Salut ,
      j »ai aussi ete depressive pendant assez longtemps mais j’ai applique un principe de Dieu qui marche a tous les coups .
      ET je pense que cela peux se faire avec des echanges de temoignages ,de personnes qui s’en sont sortis completement .
      Vous pourrez commenter avec moi sur mon site.
      C’est l’histoire de ma vie ,mais parfois elle peut ressemble a la tienne .

      j’ai toujours eu cette tristresse au fond de moi ,comme une douleur qui paraissait insurmontable ,et je demandais souvent a ma mere :pourquoi tu m’as mis au monde ?,parce que ma vie me semblait vide de sens et j’avais tres souvent des envies de suicides comme quelque chose qui viendrait oter mon fardeau ,mais je remercie le Seigneur de ce que ma vie ne s’est pas terminer ainsi ,sans rien accomplir laissant le tresor que Dieu avait cache en moi dans le cimetiere. Et je suis sure que toi aussi ,malgre ce que tu traverses ,meme si tu attends la delivrance par quelque mort que ce soit tu n’es pas sure que ce soit la fin ……

  • Bonjour j’ai 30 ans jai connaît l’anxiété à l’âge de 15 ans j’ai visiter tout les médecin j’ai regarder des millier de site internet qui parlent juste pour le commercial des midocs perso je vous conseille de pas soigner l’anxiété laissés la c trop jolie d’avoir des troubles car c la signe que ton cœur est vivant

  • Bonjour,A la suite d’une diminution trop rapide du LYSANXIA 10MG prescrit par mon généraliste, je me suis retrouvée à avoir beaucoup d’insomnies et un début de dépression en février. J’ai préféré l’homéopathie  » car aucun effets secondaires  » mais 1 homéopathe que je connais depuis 5 ans m’a prescrit début mars un traitement hélas qui ne m’a pas réussi car elle m’avait prescrit 2 comprimés de MILDAC 600MG par jour au lieu d’1 cela me donnait des maux de tête en plus d’autres comme le D-STRESS OLIGOCURE LEPIDOLITE QUERCUS TILIA FICUS et LYSANXIA en gouttes de 15MG 8 gttes qui ,ne correspondait pas à 1/2 cpr que je prenais avant janvier 2015, lui en avait fait part sans savoir que c’était double dosage car j’étais très perturbée et seule chez moi. Ayant insisté pour la revoir 1 mois plus tard ne s’était pas aperçue de son erreur donc arrêt total.Je me suis retrouvée en clinique pendant 1 mois mais avec un tout autre traitement en plus du LYSANXIA toujours en gouttes 10 cette fois mais en plus du DEPAKOTE 250 MG (régulateur d’humeur)1 comprimé le soir au coucher et avec ces 2 médicaments je fais mes nuits complètes,je me retrouve avec de la somnolence et maux de tête aussi,impossible de retravailler dans cet état. La psychiatre ne m’a pas diminué la dose cela fait 1 mois 1/2 que je suis ce traitement. Je ne sais comment en sortir car plus d’énergie et besoin d’être au calme ( ballades en forêt et quelquefois méditation ( qui me donne des vertiges à la fin ) je pèse 45 kilos pour 1 mètre 55 1/2. Ma psychologue m’a conseillé de ne pas arrêté maintenant ( elle connaît bien cette psychiatre ) mais je me sens bien que quelques heures par jour le matin. Je n’ai jamais eu de ma VIE de dépression de déprime OUI. Besoin de conseils car cela est devenu pour moi comme tant d’autres un ‘cercle vicieux  » et étant plus pour la médecine douce je ne sais plus….

  • Je suis en dépression grâve depuis plus d’un an , j’ai un traitement anti dépresseur et anxyolitiques, j’ai vécu avec un pervers narcissique qui m’a démoli puis abandonnée
    Je me retrouve aux rsa avec plus envie de rien, ni voir personne, repli complet sur moi même.
    j’ai des idées suicidaires d’ailleurs j’en ai fait un sans le vouloir vraiment j’essaie tout, la sophrologie, l’hypnothérapie, la méditation mais je n’arrive pas à remonter la pente de plus je suis très seule car ne connait personne dans la ville ou je vis !
    Merci pour votre aide

  • Vos explications viennent de m’apporter beaucoup de réconfort, je vous en remercie. Je prends du Griffonia depuis plus de 10 jours et j’espère me sentir mieux très vite.

  • je souffre d’une depression je vous de bien vouloir m’aide je suis en guinee-conakry je vous de m’aider pouvoir obtenir ces medicament naturel

  • Bonjour,je souffre fréquemment de déprime d/anxiétée de dépression légére je voudrais me soigner de facon naturelle en plus du sport que je pratique marche vélo footing helas souvent en solitaire. Entre les méthodes comme la sophrologie ,le tai chi chuan, le qi gong ,le reiki, le yoga ,la méditation ou l/hypnose qu/elle ai la méthode la plus conseiller pour les dépressions légéres déprine anxiétée ,que me conseiller vous sachant que je suis trés timide et renfermé quelle méthode faut t/il que j/emploie d/avance merci pour vos réponses .michel

  • Bonjour,
    merci pour cet article très instructif. J’ai eu des épisodes dépressifs au cours de mon existence et j’ai toujours l’impression de replonger au bout d’un certain temps comme une vague avec un reflux incessant. Tout conseil est bon à prendre et je crois que le sport est un bon dérivatif. Voir ses amis également. Ne pas restez seul, se changer les idées pour chasser ses idées noires est sans doute le meilleur des remèdes. Bonne chance à tous.

  • malgré que je ss sous antidéprésseaurs et dépakine cela fait 1an et demi ,j ai des douleures musculaires atrosses en plus d’une insommnie ,je travaillais et étudiais en meme temps cela me fesait énormément plaisir j’ai bcp évolué par rapport à ma dépression mais je sents que c’est pas suffisant ,conseillez moi s’il vs plait

  • Bonjour,

    Bravo pour votre site et votre partage. C’est vrai que les symptômes de la dépression sont méconnus et qu’il est indispensable de faire savoir qu’il existe des possibilités de guérison. Je parle en connaissance de cause, étant donné
    que j’ai fait moi-même plusieurs dépressions et burn out qui tous ont été traités par médicaments. Le problème est
    qu’après chaque traitement je me sentais encore plus fragilisée.

    Lors de mon dernier burn out, j’ai choisi une approche plus naturelle. J’ai fait de l’hypnose Ericksonnienne, une remise
    en question de ma vie (il y a forcément une raison pour laquelle survient la dépression, donc il faut chercher), méthode
    Cognitive-comportementale pour me donner des outils comment gérer mes crises d’angoisse quand mon coeur bat
    à 200 pulsation minute, appris à gérer les angoisses et le stress par la respiration. Souvent la dépression vient du fait que le cerveau gauche (travail) n’est pas équilibré avec le cerveau droit (loisirs, créativité). Il y a plein d’articles à ce sujet sur Internet – Voir sous glande pinéale – donc il est important d’avoir une vie équilibrée entre travail et loisirs, Et nourriture, ce qui n’était pas mon cas puisque je ne faisais que travailler et mon cerveau a dit « stop » et n’a plus fabriqué de sérotonine. Mon naturopathe m’a donné des médicaments homéopathiques : Cerebrum suis compositum de HEEL (1ampoule 3x /semaine) et Hypotalamus suis-Injeel de HEEL (en alternance avec Cerebrum) – 1ampoule 2x /semaine. Ces médicaments sont pour équilibrer le cerveau gauche et le cerveau droit. J’ai très rapidement vu des résultats positifs. Attention à ceux qui prennent des anti-dépresseurs de surtout ne pas arrêter leur traitement, cela peut être dangereux. Un traitement doit être arrêté avec l’accord de son médecin et progressivement. Il est aussi important de se créer une vie dans laquelle nous changeons nos habitudes, et surtout de penser qu’on va s’en sortir. Malgré la difficulté, tout faire pour rester positif et n’avoir qu’un seul objectif dans sa tête : chaque jour je me sens mieux. Chasser les pensées négatives.
    J’ai appris le Reiki que je pratique régulièrement en faisant des auto-traitements et depuis 2 ans, je prends des cours de méditation et je fais minimum 30 min. de méditation par jour le soir, mon sommeil s’est amélioré, et j’ai eu une ouverture sur la spiritualité. Je suis guérie, heureuse et en pleine forme. J’ai soigné mon dernier burn out sans médicaments chimiques et pour les connaître bien, il n’y a pas photo. Je ne me sens plus fragilisée. J’espère que ce témoignage vous aidera à trouver les bonnes solutions pour vous.
    Soyez certains que vous allez vous en sortir, parce que ça ne dure pas … et vous en sortirez grandi.
    D’ailleurs maintenant je dis à qui veut l’entendre « C’était difficile, mais c’est la meilleure chose qui pouvait m’arriver, quel
    chemin parcouru, que de choses comprises sur la vie, et si ça devait m’amener là où je suis maintenant, dans la spiritualité, franchement toute cette souffrance en valait la peine », mais ça on ne peut le dire qu’après ….
    Bon courage à tous

  • bonjour.je viens de vous lire et oui j’aurai besoin d’aide…communiquer avec une personne qui a vécu la dépression pourrait m’aider à tenter de m’en sortir!

  • Je sors d un burnt out et je souffre d une dépression réactionnelle il faut s intéresser surtout sur le déclencheur de cette pathologie mon couple touche a sa fin par lâcheté et peur de tomber plus bas je ne le quitte pas je ne suis plus en adéquation dans mon job peu d amis pour m épauler pas de famille pour moi c est tout ça qui donne au final le mot dépression alors les antidep sont la pour taire ma souffrance

  • /! Attention, le millepertuis est déconseillé pour les femmes ayant un implant.
    Risque de grossesse, il diminue certains principes actifs de l’implant.

    Je prend de l’aubépine pour ma pars mais je me renseignerai pour le griffonna, si c’est aussi efficace que le millepertuis. 🙂

  • Aidé moi svp j souffre depui plus de 2ans acause de bcp de problèmes et des trahison de tou mes proches j m sui changé j n sui plus la même j sent k j finisse cim une bougie j’arrive pa a vivre a meme a respiré j ai coupé ma main en mai mai j m sui sauver j sui tou l temps en colère déprimé j réussis rien bcp d problèmes jeté pa com sa jete forte courageuse j voulai telement etre une mere et l j sui morte vivante j n vie pour rien jai aucun objectif j pense juste a la morte j pense comment et ou j peu mourir san kelkun peu l savoir car meme la mort dan notre société ta pa l droit

  • Merci pour votre article 🙂 Outre l’alimentation, les anti-dépresseurs et les remèdes naturels, il est essentiel d’occuper son esprit avec des activités divertissantes, collectives et créatrices (cours de danse, théâtre etc.), afin de ne pas s’isoler et ruminer des pensées négatives.

    J’ajouterais qu’il faut parfois revoir ses fréquentations : à broyer du noir, on va vers des gens dépressifs qui alimentent notre propre désespoir et on en sort plus !

    Nota : certaines dépressions légères ou déprimes passagères s’expliquent aussi par un manque de magnésium chez la personne. Pour y remédier, deux solutions : un complément en magnésium ou une alimentation enrichie en magnésium (exemples d’aliments riches en magnésium : le cacao, les graines de tournesol, la coriandre, le son, les sardines et le sel marin…)

  • Bonjour,

    super cet article issu d’une expérience de vie.
    Le griffonia agit t-il comme le millepertuis?
    peu de personne ont l’air d’en parler?
    et pour le figuier , je vais essayer(excès de pensées et émotions… c’est bien moi.)
    La nature, le contact avec la terre, la mer, les couleurs, la danse, la musique….tout est bon à prendre 🙂

  • je souffre de dépression depuis plus d un an j en avais déjà fait une il y a 2 ans qui m a conduit en psychiatrie j y mets toute la volonté pour m en sortir j ai l impression de n etre plus maitre de moi j ai si peur je prends 100mg de serlain le matin et 3fois par jour 1,25mg de temesta j ai fais kinésiologie ,maintenant j essaie l acupuncture je voudrai supprimer ces médoc ils m apaisent mais je ne fais que pleurer c est épouvantable je vie l enfer je veux encore y croire j ai une si belle famille merci

  • Bonsoir. Merci vraiment pour ce site. .. je suis en depression depuis plusieurs mois… j’ai perdu mon papa l’année dernière et mes relation n’arrange pas les choses… j’espère reprendre goût Ala vie…

    • Bonjour Jessica,

      Il n’existe pas raccourcis malheureusement mais vous pouvez être sûre d’une chose c’est que vos pensées et émotions négatives ne vont pas durer. Certaines actions conscientes de votre part ainsi qu’acepeter de laisser le temps agir..

  • Bonjour,

    Voici à peu près deux ans que je suis en dépression avec des phases montantes et des phases descendantes.. (suite à un décès maternel), au commencement j’ai eu droit à l’ensemble du traitement allopathique habituel (durant sept mois).. voguant entre Xanax, Bromazepam, Trazodone, Prozac.. le genre de traitement qui vous transforme littéralement en un espèce de gruyère amorphe qui n’a plus aucune mémoire, qui ne savoure plus rien tant au sens propre (nourriture, boissons, parfums) qu’au sens figuré (certains petits moments agréables de la vie) et qui en prime peut se montrer invivable avec ses proches du moins ce qu’il en reste. Me rendant compte de mon état zombiesque dans certains moments de lucidité et ayant une sainte horreur de perdre le contrôle de la situation, j’ai fais quelque chose de terrible: j’ai jeté l’ensemble des traitements à la poubelle, ils faisaient pire que mieux.

    mon état ne s’est ni amélioré, ni aggravé, j’ai juste perdu l’envie de quitter ce monde pour le moment.

    J’ai rencontré quelqu’un avec qui je partage ma vie, je me suis forcé à reprendre des études (en infirmerie justement dans le but d’être confronté à des pathologies me permettant de relativiser) et je me suis mis à faire des recherches sur l’état dépressif.
    J’ai appris entre autre qu’on observe une activité plus faible de la sérotonine.. du coup me suis mis à essayer de stimuler cette sérotonine (pas par l’alimentation c’est peine perdue), me voilà donc avec des compléments d’oméga-3, des huiles essentielles de citron/Nerolia/bergamote pour le soir. Je prends également du millepertuis sous la marque « Zibrine forte » prescrit par mon médecin de famille, j’ai un spray de Calmigem (gemotherapie), du rescue, le soir j’ai du sleep&go de chez Ortis. Pour récupérer ma mémoire je tente le mélange Gingko et Ginseng (biover) et j’ai des compléments vitaminés.. C-will (vitC) et du D-cure (VitB)

    Bref j’avale quantité de trucs.. mais au moins c’est naturelle et c’est vrai que je note par moment des pic de remontée..

    Mais de simples petites choses, la remarque d’un prof (j’ai repris des études donc) et PAF ça retombe..J’ai apprécié ton article mais il manque une chose..

    « comment gérer le stress extérieur capable de te faire replonger », là par exemple j’ai du prendre une semaine de congé.. après la remarque anodine d’un prof qui inconscient de mon mal-être a commencé à me réprimander pour avoir osé m’hydrater en classe.. si j’étais ados j’aurais compris, le hic c’est que je suis adulte et que je vis mal ce genre de crise d’autorité.

    Merci pour ton article !

    • Merci beaucoup pour ton témoignage. C’est vrai que la stimulation de sérotonine est un bon moyen ( avec d’autres astuces ) de remonter tranquillement la pente.

      • Je lis le commentaire de Saratoga et c’est vrai que la gestion du stress extérieur, des remarques qui peuvent « t’enfoncer plus » est importante dans le traitement de la dépression. Pour cela, je crois que la méditation Pleine conscience peut beaucoup aider.
        En Belgique (en France aussi je pense), il y a de nombreux endroits qui organisent des sessions en groupe de 8 semaines à raison d’une séance par semaine et des exercices à faire chez soi (méthode initiée par John Kabat-Zin aux Etats-Unis). cfr site https://www.emergences.org/ par exemple – sur ce site se trouvent des mp3 à téécharger de méditations guidées avec différentes durées.
        Idéal pour s’y mettre seul.
        Aussi, différents livres de Jon Kabat-Zin, Mathieu Ricard, ou encore un psychiatre belge Edel Maex, dont le livre m’a personnellement beaucoup accompagnée dans le début de ma dépression.
        J’aime aussi certains messages des « Quatre accords toltèques » de Don Miguel Ruiz.
        Je pense que s’écouter, se faire confiance, accepter son imperfection sont des clés…pas facile à manipuler mais elles sont là!
        Courage à tous

  • Bonjour

    et Merci.

    J’ai beaucoup aimé le fait que vous ayez fait l’effort de synthétiser les choses puis avec des étapes
    Merci encore

    bonne continuation 🙂

  • Bonjour, merci pour cet article et votre retour personnel! je soufre depuis quelques années de dépression, mauvaise estime de moi, envie de rien et je vois toujours toujours le verre a moitié vide! il est vrai que ce là est apparu depuis que j’ai dû arrêter mes activités sportives! par contre j’ai rien vue venir c’est arrivé sournoisement (il est vrai qu’il y a des signes qui aurait dû m’interpeler!) aujourd’hui après avoir été prévenu plusieurs fois ma femme me quitte par ce que elle n’en peu plus de me voir me dévaluer, ne pas faire face! il faut que je me réveille pour moi et surtout pour mes enfants!

    • Bonjour Fabrice,

      Merci pour votre témoignage. Et bon courage, je suis sûr que vous allez remontez la pente. Dés fois c’est juste un peu plus long que prévu 😉

      Amicalement

  • Un commentaire concernant le millepertuis : je suis moi aussi en train de me débattre pour soigner naturellement une dépression. Je suis un traitement hormonal de la ménopause (protestant et oestrogel) en raison d’une ostéoporose.
    Le millepertuis est totalement contre indiqué dans ce cas car il bloque les effets du traitement hormonal selon mon médecin homéopathe…

    • Oui tout à fait. Merci de votre précision. C’est vrai que le millepertuis comporte de nombreuses contre indications, attention donc!

  • Je crois que cet article comporte l’essentiel en ce qui concerne le traitement naturel de la dépression. Pour ce qui me concerne lorsque je constate les signes d’une dépression, je n’hésite pas à faire une promenade en plein air.Les plantes citées ont des effets exceptionnels et rapides. Toutefois, n’oubliez pas de respecter les doses recommandées et lire attentivement les recommandations.
    Merci pour ces précieuses informations

    A très bientôt
    Geoffroy

  • Bonjour

    Un grand merci pour cet article

    Cela fait maintenant 1 an que je suis dans une dépression sévère, suite à un burn out et un situation complexe sentimentalement

    Je ne comprenais pas ce déséquilibre, impossible de tenir debout sans que ça penche
    Toute de suite problème neurologique ai je pensé !
    Médecin, scan cérébral, radio cervicales, orl avec plusideurs avis médical

    Donc rien et la vous ne comprennez toujours pas pourquoi votre corps réagit de maniere insensé
    Pleurs, colères, peurs,angoisse, idées noires…..et j’en passe
    Je suis passé dans un état de fibromyalgique et hypocondriaque

    J’ai eu beaucoup de mal à accepter être en dépression
    Je suis suivi par un psychiatre, j’ai essaye les anti depresseurs et panique total, effets secondaires à en devenir dingue !

    Même si je ne suis pas encore sorti de cet état, votre article ma donné une lueur d’espoir
    La méditation, je ne connais pas
    Je m’y mets dès ce soir
    Encore merci de partager votre expérience

    Et je retiens cette phrase : rien ne dure, jamais !

    Courage à tous

    • Bonjour Mélanie,

      Merci beaucoup pour votre témoignage. N’hésitez pas à venir nous tenir au courant de l’avancement de votre situation.

      Bon courage!

  • Bonjour
    je suis en plein dépression après une rupture amoureuse avec un dangereux manipulateur j’ai lui votre article vraiment ça donne de donne de l’espoir je compte pratiquer du sport et suivre vos conseil un grand merci de partager avec nous ce que avez vécu comme dépression si vous avez plus de conseils à me donner je vois serai encore plus reconnaissante parce les antidépresseurs ça chute et ramène nul part merci encore

    • Bonjour Clara,

      Merci pour votre commentaire. Oui j’ai pour projet de redonner un petit coup de fouet à ce site et partager d’autres conseils et d’autres témoignages 🙂

      Bon courage

      • Bonjour . J’ai eu dans le passé plusieurs épisodes dépressifs . Je retombe depuis plusieurs mois dans une dépression qui me donne des douleurs au niveau du plexus solaire avec boule a la gorge . Je vais essayer Griffonia et l’hypnose ericksonienne . Qui s’en est sorti par ce biais? La vie m’est devenue presque insupportable . Aidez moi s’il vous plaît !!!

  • Merci pour ce partage Nicolas. Je traverse moi-même une période de dépression suite à un genre de burn out il y a 10 mois et ai déjà mis en place pas mal de choses. Le sommeil reste difficile, j’ai pris des anti-dépresseurs que j’ai arrêté pour leurs effets secondaires vachement indésirables!
    Après une première interruption de ces médicaments, une naturopathe m’avait conseillé de prendre du Tryptophane (aussi un stimulateur de la sérotonine). Je crois que cela avait aidé. J’hésite à en reprendre ou essayer le millepertuis…
    Ma difficulté est aussi de gérer mon besoin de moments de solitude en même temps qu’une forte envie d’être entourée.
    Tout un chemin… Je pars d’ailleurs marcher sur le chemin de Saint-Jaques en France histoire de me ressourcer. La nature est pour moi un des meilleurs remèdes aux moments difficiles.

  • Bonjour, tout d’abord merci pour cet article qui m’a redonné envie de faire quelque chose…

    J’ai 18 ans et depuis très très très longtemps je développe un mal être profond qui aujourd’hui se traduit par une dépression. Avant, j’avais des amis qui m’entouraient, puis plus les années passent plus ils partent. Il y a deux ans j’ai vécu une chose horrible qui n’a en rien arrangé mon état. Au contraire, j’ai tenté de me suicider, puis heureusement que ma famille était la pour m’aider. Mais ce qui a été le plus embêtant ce sont les gens… ils ne comprenaient pas pourquoi je pleurais, pourquoi j’appellerai ma mere en pleure pour qu’elle vienne me chercher car je faisais des crises d’angoisses. Pourquoi je m’énervais dès que l’on disait quelque chose de négatif. J’ai eu la chance de rencontrer mon copain avec qui ca fait deux ans mais je sais qu’il ne tiendra pas, je sens qu’il commence à en avoir marre… Il a des amis qui ne m’apprécie pas, alors ils ne manquent jamais de me souligner mes moindres défauts ou de me faire du mal. L’an dernier j’étais en apprentissage et ils me disaient que je ne réussirai jamais, qu’ils seront toujours au dessus de moi. Depuis je me sens inférieur à tout le monde, j’ai jamais rien dit à leur insulte et me suis laissé faire et voilà où j’en suis aujourd’hui… Mais vos conseilles m’ont donné envie de me battre. J’ai 18 ans, je devrais m’amuser avec mes amis, sortir mais non je cherche juste un sens à ma vie et à trouver des solutions qui ne marchent jamais ou à courte durée… Merci beaucoup à très bientôt, Capucine

  • Bonjour à tous j’ai 32 ans j’ai fais une première dépression en 2012 suite à un avortement pas désiré du coup la dépression s’est installée tout doucement en symptômes de femme enceinte (lol) nausées, perte d’appétit, maux d’estomac… En général une personne dépressive ne se rend pas compte que s’en est une, je pensais que j’avais un ulcère. Je suis passée à l’époque de 51kg à 46kg, déjà compléxée par mon poids car pas épaisse, je suis allée consulter mon médecin car ce n’était plus supportable, je voulais éviter les anti-dépresseurs mais là c’était impossible du à ma grosse perte de poids. Il m’a donc prescrit alprazolam + norset pendant 10 jours puis arrêt d’alprazolam, le norset allait prendre la relève et la miracle effets immédiats pour ma part prise de poids, plus de pensées brouillon dans ma tête, à ce moment là je me suis dis mais pourquoi avoir attendu de le prendre et s’être fais du mal à moi-même. Franchement ça aide énormément, j’avais repris confiance en moi, j’avais des projets, je relativisais, j’étais ambitieuse… En 2014, je décide de l’arrêter pendant mon séjour en Suisse, je me sentais bien, je me sentais prête, donc j’ai diminué petit à petit je suis passée de 1 cp le soir à 1 sur 2 puis 1 sur 3, sans m’en rendre vraiment compte. Aujourd’hui cela fait 1 an et demi que je l’ai arrêté mais je pense que je fais une rechute suite à une conisation pas très grave mais comme je suis hypocondriaque, je me pose des tas de questions. Dans ma tête ça recommence à devenir brouillon, manque de concentration, manque de plaisir, nausées, perte d’appétit, donc j’ai décidé de me reprendre en main et d’aller voir mon médecin lundi pour reprendre mon anti-dépresseur. Dans tous les médicaments, il y a des effets secondaires, même dans le doliprane. Il faut se dire que vous allez le prendre le temps d’aller mieux minimum 6 mois, et puis quand ça ira mieux vous l’arrêterai progressivement. A force d’attendre, on peut se créer soi-même de réelles maladies, par le manque de vitamines, la fatigue… J’en suis la preuve, j’ai fais une méningite herpétique, d’après les médecins fatigue et stress. N’ayez pas honte de prendre des anti-dépresseurs c’est accepter sa maladie et se soigner le temps qu’il faudra, rassurez-vous la France est en dépression vous n’êtes pas les seuls comme la dit Jérémy et je confirme la dépression n’est pas discriminatoire et touche toutes les classes sociales. Reprenez-vous en main et allez de l’avant. Bon courage à vous tous.

    • Bonjour Sarah,

      Merci pour ce superbe témoignage qui pourra aider je suis sûr tous nos lecteurs.
      On voit bien dans votre récit l’importance d’agir rapidement. C’est vraiment une clé à ne pas oublier. Il faut s’écouter soi même et savoir repérer les signaux quand ça va mal et agir si possible en conséquence. Un anti dépresseur peut-être une étape. Une thérapie une autre. Et vous pouvez aussi développer votre propre plan.

      On vous souhaite un bon très rétablissement Sarah, n’hésitez pas à nous tenir au courant de la suite.

  • Très bon article pour lutter contre la dépression, vraiment ! A noté que j’ai récemment appris que les réseaux sociaux rendaient dépressif. J’ai donc stoppé net ce paradoxe imaginaire et commencé à vivre l’instant présent !

    • Bonjour,

      Merci pour le commentaire. C’est vrai que les réseaux sociaux peuvent avoir des conséquences négatives. J’essaye d’en limiter l’usage à titre personnel mais pour la promotion du site on a pas trop le choix 🙂
      Le problème c’est que chacun va chercher à donner une image positive et parfaite de sa vie, sauf qu’évidemment ce n’est pas le cas et tout le monde traverse des crises. Avec Facebook on a l’impression des fois que sa vie est bien « calme » voir chiante ou déprimante comparée à d’autres personnes. Et pourtant, on a en fait aucune idée réelle de ce qui se passe dans la vie des gens 😉

  • je suis au bénin et je suis aussi dans un état de dépression. si vous pouvez m’indiquez ou trouver le Griffonia je serais content.Ou si je peux connaitre son nom en langue EVE du togo. merci

Laisser un commentaire

Suivez-nous!