Remèdes naturels

15 signes à connaître qui annoncent une crise cardiaque

Crise cardiaque-forte douleur-
Écrit par Nathalie Marty
15 signes à connaître qui annoncent une crise cardiaque
5 (100%) 2 votes

L’infarctus du myocarde, connue également sous l’appellation populaire de « crise cardiaque », est un accident de santé qui peut entraîner la mort si la victime n’est pas rapidement conduite aux urgences.

Il est causé par l’obturation des artères coronaires, ce qui empêche ainsi le sang de parvenir jusqu’au myocarde ou muscle cardiaque.

Résultat, les cellules au niveau de cette partie du coeur ne reçoivent plus d’oxygène et meurent. Avec une partie endommagée, le coeur ne peut plus pomper correctement le sang et arrête de battre, d’où la crise cardiaque.

Quels sont les 15 signes qui annoncent une crise cardiaque?

15 signes annonciateurs d’une crise cardiaque

Il faut savoir que l’infarctus du myocarde est à l’origine de dizaines de morts subites par jour en France.

Si on en croit les statistiques publiées (1), chaque année, près de 60 000 Français sont hospitalisés à la suite d’une crise cardiaque.

Le nombre de morts s’élève à environ 2400 personnes par an. Ces chiffres restent très préoccupants, même si le taux de mortalité a considérablement baissé en une quinzaine d’années : soit 4,4 % en 2010 contre 13,7 % en 1995.

Au Etats-Unis par contre, les chiffres sont très alarmants. Environ 600 000 personnes meurent de crise cardiaque chaque année. Ce taux très élevé s’explique par la consommation d’aliments fabriqués.

Les chaînes alimentaires aux Etats-Unis sont très développés et portent sur une multitude d’aliments. À cause de leur lobbying , il est difficile de contrôler rigoureusement les productions de ces puissantes entreprises.

Par ailleurs le manque d’activité physique des Américains aggravent leur situation. De plus, la vie aux Etats-Unis est beaucoup plus stressante que celle en France ou au Canada. On sait qu’une vie de stress favorise l’apparition des crises cardiaques.

À ces difficultés s’ajoutent l’impossibilité pour une bonne tranche de la classe moyenne et des classes défavorisées d’avoir accès à une assurance médicale.

Peu de consultations, de visites médicales et donc un risque plus grand d’être surpris par une crise cardiaque.

L’infarctus du myocarde n’est pas une maladie. À première vue, il survient sans prévenir et prend au dépourvu, entraînant immédiatement la mort en cas de non-assistance médicale.

Pourtant, il existe plusieurs symptômes qui annoncent une crise cardiaque en se manifestant plusieurs jours ou plusieurs semaines à l’avance.  

Les spécialistes énoncent qu’environ 75% des crises cardiaques peuvent être prévenu et traités avant leur déclenchement.

Certains sont très évidents, d’autres plus subtiles. Les reconnaître vous permettra de sauver votre vie ou bien celle de vos proches.

Voici les principaux signes avant-coureurs qui devraient vous mettre la puce à l’oreille et vous inciter à consulter très rapidement un médecin.

À lire: 10 aliments pour prévenir l’AVC

Crise cardiaque-signe-

Crise cardiaque-signe-

Une douleur dans la poitrine

C’est l’un des signes les plus évidents : c’est comme si on exerçait une pression très douloureuse dans la cage thoracique.

La douleur est inexpliquée, et se situe dans le dos ou dans le bras gauche, allant jusqu’à irradier jusque dans la mâchoire, le cou, ou bien l’oreille.

Chez certaines personnes, la pression dans la poitrine peut également se manifester par des compressions légères, des brûlures d’estomac, ou même par une sensation de satiété.

Des difficultés à respirer

L’essoufflement soudain est un symptôme plus courant chez les femmes. Il se manifeste brusquement sans prévenir, mais surtout sans cause apparente.

Par exemple, la personne concernée est tranquillement assise sur son canapé à se détendre, et voilà qu’elle a brusquement le souffle bloqué comme si elle venait de courir un marathon.

Une transpiration excessive

Là encore, on ne parle pas de la transpiration qui survient juste après une activité physique très intense. Ici, il s’agit plutôt de sueurs froides qui apparaissent sans raison, et qui s’accompagnent d’une peau très moite et d’un visage très pâle (2).

Des troubles du sommeil

Souvent, l’infarctus du myocarde est précédé par des difficultés à s’endormir. Certaines futures victimes souffrent même d’apnée du sommeil.

Ces personnes se réveillent en sursaut avec le souffle court, non à la suite d’un cauchemar, mais de manière totalement inexpliquée.

Un sentiment d’anxiété

Les crises d’angoisse et sensations de stress sans aucune raison apparente sont souvent annonciatrices d’un infarctus du myocarde chez la personne concernée.

Cette dernière peut également présenter des signes de trop grandes émotivités comme une peur irrationnelle ou encore la dénégation face à une réalité perturbante.

Une sensation de fatigue constante

Même avec un mode de vie sain et une alimentation équilibrée au quotidien, les personnes menacées de crise cardiaque se sentent toujours très fatiguées.

Elles deviennent anormalement faibles comme si elles souffraient d’une grippe.

Le corps est anormalement faible en raison d’un apport sanguin insuffisant causé par le dysfonctionnement du cœur. Cette fatigue chronique s’accompagne parfois d’un sentiment de surmenage très désagréable.

L’engourdissement des membres

Les engourdissements des pieds et des mains sont des choses qui arrivent à tout le monde. Ils ne sont pas en eux-même un signe précis des crises cardiaques.

Mais dans plusieurs cas, les personnes souffrant d’une crise cardiaque ont révélé l’engourdissement de leurs mains et/ou de leurs bras quelques jours avant la survenance de la crise.

En effet, lorsque les symptômes ci dessus et ci dessous cités s’accompagnent d’un engourdissement des mains; ne considérez pas les engourdissement comme un fait banal.

Ils devraient dans cette succession de symptôme vous alerter sur une probable crise cardiaque.

Cet engourdissement résultent de la faible circulation du sang dans les différentes parties du corps, surtout aux extrémités.

Des vertiges

Le coeur à pour fonction principale de distribuer le sang à travers l’organisme. Cette fonction est faite grâce aux pompes des deux ventricules du coeur.

Lorsqu’ils se contractent, ils pompent le sang et les éjectent dans les artères, permettant ainsi de distribuer le sang dans les différents organes.

On parle de rythme cardiaque et leur fréquence pour une personne normale est de 80 contractions par minute (3).

Ce chiffre peut connaître de légères variations en fonction de l’âge, du poids, des antécédents médicaux…

Lorsque le coeur est défaillant, il lui devient difficile de  pomper le sang et de le distribuer régulièrement aux organes.

En effet, la nécrose de certains tissus du cœur entraîne une mauvaise circulation du sang dans le corps.

Souvent, le précieux liquide ne remonte pas suffisamment jusqu’au cerveau, d’où l’apparition de vertiges et d’étourdissements chez la personne concernée.

Au delà du cerveau, certains organes ne reçoivent pas régulièrement et en quantité suffisante leur dose de sang.

Des symptômes de rhume ou de grippes

Plusieurs personnes ayant déjà été victimes de crise cardiaque témoignent que des symptômes grippaux apparaissent à peu près un mois avant l’attaque.

Ainsi, si les symptômes persistent après la prise de médicaments, il faut immédiatement se rendre chez son médecin.

Des oedèmes

Un coeur défaillant ne peut plus assurer régulièrement la circulation du sang. Cette défaillance par se manifester par des oedèmes au niveau des mains et/ou des pieds.

Cela peut se manifester par un abdomen anormalement gros ou par des cernes sous les yeux.La retention d’eau dans les tissus est l’un des prémices aux crises cardiaques.

Augmentation de la pression artérielle

Ce signe avant-coureur est également plus courant chez les femmes. Le cœur bat plus vite, trop vite même, principalement à la suite d’un fort sentiment d’anxiété ou de stress.

Les concernées pensent souvent à tort qu’il s’agit d’une crise d’angoisse, alors que c’est plutôt une crise cardiaque qui se profile à l’horizon.

Des crampes d’estomac

Ici encore, ce sont les femmes qui présentent surtout ce symptôme. Malheureusement, ce signe annonciateur d’une crise cardiaque est souvent ignoré et minimisé par un simple « c’est sûrement quelque chose que j’ai mangé ».

Il est cependant plus sûr d’aller consulter un médecin afin d’éviter le pire.

Il est important de bien mémoriser tous ces signes précurseurs, non seulement pour vous, mais aussi pour vos proches, ou encore pour pouvoir sauver la vie d’un étranger qui a fait un malaise dans la rue.

Si vous n’arrivez pas à tout mémoriser, il suffit de noter les symptômes dans votre agenda ou bien sur un petit bout de papier que vous n’aurez qu’à glisser dans votre portefeuille.

Vous pourrez ainsi l’avoir à portée de main, peu importe où vous allez.

Une toux soudaine qui perdure

Si vous toussez beaucoup et sans raison apparente, consultez votre médecin

En effet la toux même nocturne dans bien des cas précédé une crise cardiaque. Elle est continue et ne résulte pas de maladies. En effet la dégradation continuelle du coeur va impacter les poumons au fil du temps.

C’est ce qui justifie cette toux sortie de nulle part.

Des douleurs à la mâchoire et au cou

Au delà de la mauvaise distribution du sang par le coeur, des caillots de sang peuvent se former à un endroit dans le corps, parfois dans les jambes.

Ce caillot de sang va remonter vers le haut et entraîner une crise. Ce caillot peut être également au niveau de la zone des mâchoires, ce qui va entraîner des douleurs au niveau du cou et des mâchoires.

 

Crise cardiaque-crampes estomac-

Crise cardiaque-crampes estomac-

Les signes avant-coureurs sont différents chez les hommes

Chez les hommes, les symptômes annonciateurs d’une crise cardiaque se manifestent généralement par une douleur suffocante au niveau de la poitrine. Ils sont ainsi plus faciles à détecter et donc à soigner.

Chez les femmes par contre, les signes avant-coureurs sont parfois beaucoup plus subtiles, moins violents.

Ils sont généralement confondus avec des signes de stress ou encore d’angoisse. Souvent, les symptômes avant-coureurs de crise cardiaque sont interprétés beaucoup trop tard chez la gent féminine.

Parmi les symptômes, nous parlons ici des douleurs dans le dos ou dans la poitrine, des nausées, des vertiges…

Des signes que les principales concernées ont malheureusement tendance à considérer comme de simples petits problèmes de santé passagers.

Elles sont ainsi très peu à aller consulter un médecin quand ils se manifestent. Résultat, l’infarctus du myocarde fait largement plus de victimes féminines que masculines.

D’autant plus que la prise en charge des hommes est beaucoup plus rapide et efficace que celle des femmes.

Les chiffres révèlent que sur les 60 000 cas de crise cardiaque recensés en France chaque année, un quart des victimes sont des femmes, la plupart âgée dans les 50 et 60 ans.

Les femmes plus jeunes ne sont cependant pas en reste, car le nombre des moins de 50 ans à avoir été terrassées par une crise cardiaque a triplé en l’espace de quinze années seulement.

Que faire si on présente plusieurs des symptômes ?

N’attendez pas de vous sentir très mal pour vous rendre chez votre médecin ou bien à l’hôpital. Dans le cas où vous n’avez eu connaissance des symptômes que très récemment, mais que vous avez des doutes, il ne faut pas hésiter à aller consulter (4).

Sachez qu’une simple, petite visite médicale pourrait vous sauver la vie.

Ensuite, dans le cas où vous êtes en proie à un ou plusieurs signes très douloureux, il est impératif de prendre les mesures suivantes, car il en va de votre vie.

  • Pour commencer, il faut appeler les secours, ou autres services d’urgence que vous connaissez. Si vous n’êtes plus en état de téléphoner, demandez de l’aide auprès de vos proches ou bien de votre voisinage.
  •  Vous pouvez ensuite prendre une dose spécifique de nitroglycérine en attendant les secours, mais uniquement si vous en prenez et selon la dose prescrite par votre docteur.
  • Prenez un ou deux comprimés d’aspirine (acide acétylsalicylique) en cas de douleurs insoutenables dans la poitrine. Cela va considérablement réduire les risques d’arrêt du cœur. Il faut directement mâcher les comprimés pour un effet rapide.
  •  En attendant l’arrivée des secours, évitez de vous stresser davantage, car ce n’est pas bon pour votre cœur déjà fragilisé. Essayez plutôt de vous détendre et de vous reposer en vous asseyant ou bien en vous allongeant quelque part.

Crise cardiaque, vous pouvez l’éviter !

L’infarctus du myocarde ne survient pas brusquement contrairement aux croyances populaires. Plusieurs facteurs peuvent être à son origine.

Il est important de les connaître pour éviter cet accident de santé. Parmi les principales causes d’une crise cardiaque, nous avons le cholestérol, l’hypertension, un régime alimentaire trop gras, mais aussi la consommation excessive de tabac (5).

Les excès de colère soudaine peuvent également entraîner un infarctus, de même que les rapports sexuels trop intenses. L’anxiété excessive est aussi une cause des crises cardiaques. Pratiquez la musculation augmente également les risques.

La crise cardiaque est un accident que l’on peut aisément éviter, à condition de ne plus fumer et d’adopter un mode de vie sain : au moins 30 minutes d’activités physiques par jour accompagné d’un régime alimentaire parfaitement équilibré.

Au menu : des fruits et légumes, des céréales complètes, du poisson, de la viande maigre… Il faudra également réduire sa consommation de sel, de gras et de sucre .

Réduisez considérablement les charcuteries, les poissons et saucissons fumés, les gâteaux et sucreries, les fritures, les sandwichs et hamburgers dégoulinants de mayonnaise…

Enfin, il faut penser à faire contrôler régulièrement votre pression artérielle ainsi que votre risque cardiovasculaire général.

Vous pourrez ainsi vous préparer à l’avance dans le cas où les risques de crise cardiaque sont élevés chez vous.

Conclusion

Ça fait peut être peur, c’est le mal du siècle. Cependant les crises cardiaques ne sont pas invincibles. Les efforts conjugués des médecins, des scientifiques et des différents sondages réalisés ont permis de détecter plusieurs symptômes, précurseurs de cet terrible accident.

Ne vous laissez pas surprendre, ne vous laissez pas voler votre vie. Prenez soin de vous. Faites régulièrement des contrôles, des visites médicales, mangez sainement. Développer une hygiène de vie saine.

Éloignez vous de tout ce qui vous attriste, vous stresse, vous rend anxieux, sinon réduisez leur impact dans votre subconscient en évitant de les ressasser.

Aimez et partagez cet article avec vos amis et proches.

   

À propos de l'auteur

Nathalie Marty

Bonjour!
Je m’appelle Nathalie Marty, je suis la rédactrice en chef de Bonheur et santé.
Nous avons une mission avec notre équipe : partager avec vous les meilleures astuces pour une bonne santé naturellement et faire de chaque jour une occasion d’être heureux.

Laisser un commentaire

Suivez-nous!