Psycho

9 choses qui rendent les enfants heureux

bonheur-enfants
Écrit par Nathalie Marty
9 choses qui rendent les enfants heureux
5 (100%) 2 votes

On veut toujours bien faire avec les enfants, mais on ne sait parfois pas quelle attitude adopter pour être un parent modèle. On se surprend alors à remuer terre et ciel, à offrir des cadeaux démesurés ou à organiser des activités hors normes.

Pourtant, l’enfance a déjà ce superbe avantage d’être le royaume de l’émerveillement ! Nul besoin donc d’être dans la démesure pour faire plaisir à votre enfant, c’est dans des choses simples qu’il s’épanouira pleinement.

Quels sont les piliers du bonheur de l’enfant ? Voici un petit guide de conduite pour parents : 9 choses qui rendent les enfants heureux.

1- Un environnement sécurisant

Si on prend la satisfaction des besoins physiologiques de base comme acquise, le besoin de sécurité arrive en premier lieu dans la pyramide de Maslow (eh ouais, allez réviser vos cours de psycho !).

Pour l’enfant, l’environnement est mille fois plus effrayant que pour nous et les émotions sont démultipliées. Le besoin de sécurité est donc également décuplé.

Ainsi, évitez de vous montrer brusque ou imprévisible, il doit pouvoir compter sur vous à n’importe quel moment. Montrez-lui qu’il peut se sentir à l’abris de tout danger chez lui, et rassurez-le sur ses peurs irrationnelles (monstres imaginaires, animaux, clowns, orages, etc).

2- Des parents bienveillants

Encouragez toujours votre enfant à découvrir ou à apprendre et récompensez ses efforts quotidiens. N’hésitez pas à le complimenter quand cela est mérité (les éloges inutiles, on s’en passe !).

Evitez les critiques, offrez-lui plutôt une approche constructive pour s’améliorer là où il échoue. Enfin soignez votre langage, dès le plus jeune âge les enfants comprennent tout et sont de vraies éponges.

3- Des modèles à portée de main

Vous ne vous trouvez pas parfait(e)… lui si ! Vous êtes son modèle, son héros, vous le faites rêver et il n’aspire qu’à devenir comme vous, soyez donc exemplaire. Vous devez lui montrer que vous êtes avant tout heureux.

Faites preuve d’enthousiasme, de dynamisme, de résilience quand il le faut. Un petit qui voit ses parents s’apitoyer sur leur sort aura tôt fait de les imiter.

Notez également que vous n’êtes pas la seule figure d’identification dont il se servira pour construire son identité. Si vous devez donc faire garder votre enfant régulièrement, choisissez votre nounou selon ces mêmes critères.

À lire: Comment entrainer votre esprit à être positif

4- Montrez-lui que vous lui faites confiance

Entre adultes, les démonstrations de confiances n’apparaissent que quand il y a un enjeu réel. Avec les petits, cette condition n’est pas nécessaire ! Les petits moments de liberté, d’autonomie que vous lui laissez lui suffisent à se sentir pris au sérieux.

De même, lui confier de petites tâches au quotidien démontrera que vous croyez en lui, qu’il peut se rendre utile ! Rien de mieux pour booster son estime personnelle (celle-ci a tendance à vaciller pour un rien durant l’enfance).

Quelques exemples tout bêtes : « tu peux aller dire à papa que j’ai besoin de lui ? c’est très important ! », « si tu mettais le couvert ça m’aiderait beaucoup ! », « tu veux bien m’aider à ranger les jouets de ta petite sœur ? ».

enfants-heureux

5- Sachez faire preuve de fermeté

Les meilleurs parents, s’ils ne sont pas des murs de pierre, ne sont pas non plus des chamallows. Quand c’est non, c’est non. Quand c’est plus tard, c’est plus tard.

Attention quand même à ne jamais le laisser dans l’incompréhension : quand vous lui refusez quelque chose, expliquez-lui toujours pourquoi, et ne restez pas sur une note négative.

« Non, pas de télé ce soir, tu dois bien dormir pour être en forme à l’école ! Si tu ranges ta chambre, on ira à la fête foraine demain, ça te dit ? » et hop, on tourne un refus en challenge motivant.

6- Laissez-le développer sa propre personnalité

Vous pensiez peut-être engendrer un mini-vous, c’est raté ! Votre enfant est bien un être à part entière avec ses goûts bien à lui ! Vous êtes peut-être extraverti, plein d’amis, passionné de mathématiques et de musique.

Lui est réservé, adore la littérature et la nature. Aidez-le justement à se construire, s’affirmer autour de ça, encouragez-le à oser s’aventurer vers ce qu’il aime.

7- Une bonne dose de jeu

Le jeu est la principale source de plaisir et la forme de communication la plus développée chez l’enfant. Que ce soit une partie de badminton avec vous, une construction en lego dans son coin ou une course de petites voitures avec le voisin, peu importe le contexte.

Variez justement le plus possible les sources d’amusement pour qu’il n’assimile pas le plaisir du jeu à une situation spécifique.

8- Acceptez sa vie privée

Eh oui, que ce soit à 3, 5 ou 8 ans, on a déjà un jardin secret, et on n’a aucune envie que papa maman vienne fouiner dedans !

Ce petit bout de bois qu’il affectionne en cachette, cette fameuse Manon dont il ne veut pas vous parler, ce bobo qu’il s’est fait mystérieusement… c’est son intimité, pas besoin d’aller y mettre votre nez.

Idéalement, l’enfant a besoin d’un endroit où être tranquille : que ce soit sa chambre, la salle de jeu ou une cabane dans le jardin, n’y entrez pas à tout va, c’est son royaume.

9- Évitez les comparaisons

« Ton frère, à ton âge, il faisait déjà ses lacets », « tu as eu 14 en histoire ? c’est super ! et la petite margot elle a eu combien ? » : voilà des phrases à bannir. Premièrement, chacun est unique et se démarque dans des domaines différents.

Deuxièmement, ce type de comportement sabote la confiance que votre enfant s’est tant bien que mal construite. Enfin, c’est le meilleur moyen de créer des jalousies et d’initier des conflits (mention spéciale pour les comparaisons entre frères et sœurs).

Conclusion

En conclusion, pour rendre votre enfant heureux, gardez l’œil sur deux aspects principaux :

L’environnement : votre enfant a-t-il accès autour de lui aux choses (matérielles et immatérielles) nécessaires à son épanouissement ?

L’identité : l’aidez-vous à se développer, à se construire, l’encouragez-vous à affirmer sa personnalité ?

À propos de l'auteur

Nathalie Marty

Bonjour!
Je m'appelle Nathalie Marty, je suis la rédactrice en chef de Bonheur et santé.
Nous avons une mission avec notre équipe : partager avec vous les meilleures astuces pour une bonne santé naturellement et faire de chaque jour une occasion d'être heureux.

Laisser un commentaire

Suivez-nous!