Remèdes naturels

Les 10 meilleurs aliments pour prévenir un AVC

Écrit par Nathalie Marty
Les 10 meilleurs aliments pour prévenir un AVC
5 (100%) 22 votes

Vous êtes inquiet par la possibilité d’avoir un Accident Vasculaire Cérébral (AVC) et vous souhaitez prévenir ce phénomène ? Votre alimentation peut vous aider dans ce sens.

Les résultats des travaux menés par les spécialistes de la diététique moderne soutiennent cet aphorisme d’Hippocrate : «que l’aliment soit ta propre médecine. » Il est donc important d’être informé sur les aliments et les nutriments les plus avantageux pour le cœur.

Ce qu’il faut consommer pour lutter contre les AVC

L’AVC est aujourd’hui une préoccupation grandissante dans le monde. Voici quelques aliments qui sont censés prévenir les AVC et améliorer la santé cardiovasculaire.

L’ail

La consommation régulière de l’ail vous aide à réduire le risque d’Accident Vasculaire Cérébral (AVC), car l’ail est une épice riche en composés soufrés. Il diminue la formation des caillots de sang dans les artères et renforce les mécanismes naturels d’anticoagulation.

Environ 80 % des AVC sont causés par un caillot bloquant le flux sanguin vers une partie du cerveau.

Pour bénéficier de tous ses bienfaits, sa consommation à l’état cru est recommandée. L’ail possède plusieurs autres vertus utiles dans la prévention du cancer. Aussi, afin d’éviter la mauvaise haleine, mâchez du persil ou de la menthe, car ils sont riches en chlorophylle, une substance reconnue pour limiter ce désagrément !

À lire: 10 aliments qui augmentent le risque de cancer

La noix

aliments-anti-avc

Des recherches australiennes menées en 2004 ont démontré que la consommation de 30 g de noix par jour réduirait de 10 % le taux de mauvais cholestérol (LDL) après six mois ! Quand on sait que l’accumulation du mauvais cholestérol est un facteur à risque de l’AVC, on comprend que la noix joue un rôle préventif contre l’AVC.

La noix améliorerait aussi le rapport entre le taux de bon cholestérol et le cholestérol total. Les acides gras polyinsaturés, les vitamines E, les fibres, le magnésium, les phytostérols et les composés phénoliques (acide gallique…) constituent les sources de ses bienfaits.

Les oranges

bienfaits-jus-orange

La consommation régulière des oranges permet de réduire la pression sanguine, le cholestérol et l’insuffisance cardiaque. En effet, les oranges contiennent des nutriments utiles à la bonne santé du cœur.

La pectine de fibres solubles agit comme une éponge géante qui absorbe le cholestérol, comme une classe de médicaments connus sous le nom de « séquestrants d’acides biliaires ». Et le potassium contenu dans les oranges aide à contrebalancer le sel, en maintenant la pression artérielle sous contrôle.

De nouvelles recherches montrent quelque chose de plus surprenant : la pectine d’agrume aide à neutraliser une protéine appelée galectine-3. Cette dernière entraîne une insuffisance cardiaque congestive, une affection souvent difficile à traiter avec des médicaments. La pectine est contenue dans la pulpe du fruit.

À lire: les bienfaits du miel

Le saumon

aliments-contre-avc

Le saumon et d’autres poissons gras, comme la sardine et le maquereau, sont les superstars des aliments sains pour le cœur. En effet, ils contiennent des quantités importantes d’acides gras parmi lesquels l’oméga-3.

Selon des études, ces acides réduisent les risques d’arythmie (battements de cœur irréguliers) et d’athérosclérose (accumulation de plaques dans les artères). Ils diminuent également les triglycérides.

L’American Heart Association (AHA) recommande de manger du poisson et de préférence du poisson gras au moins deux fois par semaine. Les acides gras oméga-3 sont également disponibles sous forme de suppléments diététiques.

Le chou frisé

Sa consommation empêche l’athérosclérose. Votre mère avait raison lorsqu’elle vous demandait de consommer vos feuillus foncés.

Le chou frisé a tout pour être un super-aliment, comme l’explique Joel Fuhrman, l’auteur du best-seller Eat to Live, qui utilise le régime alimentaire et les exercices physiques pour aider les patients à soigner leurs maladies cardiovasculaires.

Le chou frisé contient les antioxydants bénéfiques au cœur, les acides gras oméga-3, les fibres, le folate, le potassium et la vitamine E. Il est également riche en lutéine qui protège contre l’athérosclérose précoce.

Le chou frisé contient aussi un composé inhabituel, la glucoraphanine, qui active une protéine protectrice spéciale appelée Nrf2.

Pour une collation, essayez le chou frisé royal brut de Brad-Kale qui est déshydraté et recouvert de noix de cajou, de graines de tournesol, de citron et d’ail.

Le chocolat noir

chocolat-bienfats

Le chocolat noir contient des antioxydants qui protègent votre corps contre les radicaux libres. Ils réduisent également le risque d’une crise cardiaque. Un petit carré est une quantité suffisante pour profiter des bénéfices du chocolat noir.

Pour une collation, mangez un petit carré ! Pour votre petit déjeuner, cet aliment est également recommandé. Un cœur en bon état garantit une santé impeccable. Le chocolat noir peut vous aider dans ce sens, bien qu’il contienne de la caféine.

L’avoine

avoine-avc

La farine d’avoine est riche en fibres solubles, ce qui peut réduire le taux de cholestérol. Dans le tube digestif, son rôle est essentiel : elle fait échec à l’action du cholestérol et l’empêche de nuire à l’organisme.

Ainsi, le flux sanguin est épargné de cette substance, comme l’explique Lauren Graf, diététicienne et co-directrice du programme de bien-être cardiaque au centre médical Montefiore, à New York.

Graf recommande d’éviter l’avoine qui contient du sucre. Elle recommande plutôt l’avoine à cuisson rapide. D’autres grains entiers, tels que le pain, les pâtes et les graines sont également bons pour le cœur.

La grenade

Consommer le jus de grenade permet de réduire l’athérosclérose. Réduire le LDL est important, mais cela empêche l’oxydation de ce cholestérol. Lorsque le LDL est oxydé, il tend à se coincer dans les parois artérielles en déclenchant la formation de la plaque.

Mais Michael Aviram, professeur de biochimie à Technion-Israel Institute of Technology, a constaté que le jus de grenade, avec ses antioxydants uniques, bloquait non seulement la progression de la plaque, mais aussi reversait une partie de l’accumulation lorsque les patients buvaient 8 onces par jour pendant un an.

Comment cela se fait-il ?

Dans les études ultérieures, le Dr Aviram a appris que les grenades activent une enzyme qui décompose le cholestérol oxydé. Vous qui aimez les grenades, mais pas le travail préalable à leur consommation, Pom Wonderful fait maintenant le travail pour vous.

Le haricot

Les haricots et les fèves présentent plusieurs avantages pour la santé. Ils sont riches en fibres, potassium et folate. La fibre vous aide à vous sentir en pleine forme. Elle réduit le cholestérol.

Le potassium permet au muscle cardiaque de battre fort et régulièrement. Le folate dégrade certains acides aminés, notamment ceux qui augmentent le risque de maladie cardiaque.

Ajoutez des haricots à une salade ou utilisez-les comme un plat pour le dîner ! Mangez-les plusieurs fois par semaine pour garder un cœur sain !

Le lait écrémé

lait-riz-minceur

Le lait est une excellente source de calcium, ce qui est crucial pour le corps. En plus de construire des os solides, il aide également à diminuer la tension artérielle.

Cela permet aux murs de vos artères de fonctionner correctement afin que votre cœur n’ait pas à travailler aussi fort pour faire circuler le sang dans votre corps.

Buvez au moins un verre par jour et ajoutez d’autres sources de calcium pour répondre à votre quota quotidien de calcium !

Conclusion

Notre santé dépend de notre alimentation. Et l’AVC est loin d’être une fatalité lorsqu’on sait qu’il est possible de le prévenir en prenant l’habitude de consommer certains aliments. De plus, notre alimentation est également en étroite relation avec nos émotions.

L’anorexie et la boulimie sont des pathologies compulsives qui témoignent de l’angoisse et du stress de nos sociétés modernes aux habitudes et aux comportements inappropriés aux besoins des personnes.

Le changement d’alimentation est la plupart du temps envisagé comme une corvée, une privation, une perte de temps, une frustration…

Dans ces temps de transition, un accompagnement par les professionnels (naturopathes, homéopathes, acupuncteurs…) peut s’avérer utile pour un changement véritable et effectif.

Sources

http://www.je-mange-vivant.com

http://www.health.com

https://www.pourquoidocteur.fr/

http://www.docteurclic.com/

http://www.medisite.fr/

À propos de l'auteur

Nathalie Marty

Bonjour!
Je m’appelle Nathalie Marty, je suis la rédactrice en chef de Bonheur et santé.
Nous avons une mission avec notre équipe : partager avec vous les meilleures astuces pour une bonne santé naturellement et faire de chaque jour une occasion d’être heureux.

Laisser un commentaire

Suivez-nous!