Mycose des pieds

Comment soigner une mycose des pieds ?

mycose_des_pieds
Écrit par Sylvie Leroy
Comment soigner une mycose des pieds ?
5 (100%) 18 votes

On voit bien souvent des personnes souffrant de la mycose des pieds sans le réaliser. Il est même possible qu’on en a déjà souffert soi-même.

Qu’est-ce que la mycose des pieds, comment la reconnaître, que peut-on faire pour la prévenir ou la traiter ? Les réponses ici en détail.

La mycose de pieds, une maladie cutanée

La mycose de pieds est une maladie cutanée se caractérisant par des formes de lésions. Elle est généralement localisée entre les orteils, sous la plante des pieds et même sous les ongles.

On l’appelle aussi « pied d’athlète » lorsqu’elle se manifeste entre les orteils.
On la reconnaît avec l’apparition de rougeurs, de squames qui forment ensuite des fissures ou des crevasses sur la peau et les plis des pieds. Elle est accompagnée de démangeaisons mais rarement de douleurs.

Ce sont les champignons ou les levures qui sont à l’origine de la mycose. En général, la mycose au niveau des pieds est causée par les espèces dites « cabana ». Ces dernières prolifèrent dans les lieux chauds et humides comme les piscines, les saunas, les hammams, les vestiaires, les douches publiques…

Certes, elle n’est pas une maladie grave mais peut provoquer à la longue d’autres infections comme celles causées par les streptocoques. De plus, elle se transmet facilement à son entourage. Un traitement est donc requis dès que la présence de mycose est confirmée.

Elle peut apparaître chez tout le monde, et ce quel que soit l’âge de l’individu. Elle se manifeste surtout par des infections de la peau au niveau des plantes des pieds et des orteils. On la reconnaît avec l’inflammation de la peau, des coupures sur les plis des orteils, des vésicules ou encore des lésions sur les plantes.

Le responsable est bien souvent un développement  de candida albicans.

Avoir une mycose du pied est loin d’être agréable. D’abord, les infections sont douloureuses, il est difficile de marcher avec des chaussures puisque c’est très inconfortable.

En plus, les squames et les coupures provoquent de grandes démangeaisons. Heureusement, les traitements existent et leurs efficacités ont déjà été prouvées.

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cette maladie : ses origines, les traitements disponibles et les astuces pour prévenir son apparition.

Les causes de la mycose au pied

La mycose des pieds provient de la prolifération des champignons ou levures qui se développent sur la peau. Ils sont appelés dermatophytes mais les espèces « trichophyton rubrum » et « candida albicans » sont celles qui s’accroissent entre les orteils et sous les ongles des pieds. Ce sont des champignons ou qui se développent rapidement dans de bonnes conditions.

Mais où peut-on attraper ces champignons ?

champignons_pieds
Ils sont présents dans tous les endroits chauds et humides. Il y en a dans les espaces comme les piscines, les vestiaires, les saunas, les salles de sports, les plages, les douches publiques… En marchant pieds nus, les champignons contaminent la peau puis reste entre les orteils. Ensuite, ils se multiplient. De même, ils apparaissent à l’intérieur des chaussures où il y a humidité et chaleur.

Les symptômes décrites précédemment c’est-à-dire les rougeurs, les fissures, les vésicules et les crevasses…, vont faire leur apparition. Ils seront bien sûr accompagnés de démangeaisons.       

Les personnes les plus susceptibles de souffrir de mycose du pied sont les sportifs, les pêcheurs et les personnes qui doivent en permanence porter des chaussures fermées. A l’intérieur de ces types de chaussures, les pieds transpirent abondamment et sont macérés.

Terrains plus sensibles

De même, les personnes souffrant de certaines maladies comme le diabète, les troubles circulatoires et autres sont plus enclines à développer la mycose des pieds. Les lésions peuvent devenir chroniques pour ces personnes à risque.

La mycose est une maladie contagieuse. Donc, elle peut se répandre sur toutes les zones du pied tout comme elle peut contaminer d’autres personnes. Il est important de la traiter afin d’éviter sa propagation.

Traitement efficace contre la mycose du pied

La mycose du pied est traitée avec des traitements antifongiques pour éliminer les champignons et empêcher leur multiplication.

Produits antifongiques

Les médecins privilégient généralement les produits antifongiques ou antimycosiques pour soigner les patients souffrant de mycose du pied.

On en trouve sous forme de crème, de pommade ou de gel applicables sur les lésions. On doit faire deux applications par jour sur une durée comprise entre deux à six semaines. Ils se mettent aussi bien sur la peau que sous les ongles.

Comme avec les autres maladies, il est conseillé avant toute de chose d’établir un diagnostic avant d’entamer un traitement. Une analyse des squames prélevées sur la zone infectée est recommandée pour déterminer s’il s’agit bien de champignons ou de mycose.

Pour traiter la mycose des pieds ou des ongles on utilise les produits antifongiques.

Ils sont disponibles sous formes de gels, de crèmes, de poudre ou encore de spray. Mais il existe aussi des médicaments qu’on peut prendre par voie orale. Une prescription médicale vous aidera à déterminer le médicament qui vous convient.

Voici une liste de très bons antifongiques

Pour désinfecter la zone, on la nettoie bien. Ensuite, on applique la formule et on termine le rituel par un bain de pied. Il est primordial de bien sécher la zone atteinte afin d’éviter que la multiplication des champignons. Le traitement peut prendre deux à six semaines selon le cas.

Mais les traitements plus naturels contre la mycose du pied sont aussi nombreux. Les bains de pieds avec des plantes ou des huiles essentielles sont notamment parmi les plus utilisés. Ils sont non seulement efficaces mais sont très faciles à utiliser.

Remèdes naturelles

soigner-mycose-pieds1

Ce ne sont pas non plus les remèdes naturels contre la mycose du pied qui manquent. Vous pouvez consulter notre guide des solutions naturelles contre la mycose des pieds. L’huile essentielle pure de l’arbre à thé ou tea tree est aussi très efficace. On étale quelques gouttes sur la zone atteinte, on frotte légèrement pendant quelques minutes pour que l’huile puisse bien faire son effet. On arrête le traitement une fois que les lésions ont disparues.

Aussi, on peu utiliser quelques gouttes d’huile essentielle de lavande combinées avec quelques gouttes d’huile d’amande douce en alternative. Néanmoins, il faut respecter les règles d’hygiène avec ce rituel. Désinfecter les mains, désinfecter la plaie et les matériels utilisés pour le mélange.

Les bains de pieds sont aussi des moyens très simples pour guérir la mycose du pied.

On prend environ 20 g de bicarbonate de soude, l’équivalent de 4 cuillères à soupe qu’on mettra dans un litre d’eau tiède.

On dilue bien le tout pour plonger ses pieds pendant 15 minutes. Il est possible d’utiliser une cuillère à soupe de gros sel à la place du bicarbonate de soude. Les bains de pieds au bicarbonate de soude sont aussi efficaces que les bains de pieds à l’eau salée.

Pour des prescriptions de médicaments contre la mycose du pied par voie orale, il est préférable de consulter un médecin au préalable. Les médicaments existent mais ils sont souvent prescrits aux cas les plus graves.

Enfin, pour rester en bonne santé, une bonne hygiène de vie au quotidien est indispensable.

Il ne faut jamais négliger le nettoyage des pieds. Il est aussi essentiel de les sécher et de les mettre à l’air libre autant que possible. Le port de chaussettes en coton et des chaussures dotées de semelles en cuir est aussi recommandé. Et n’oubliez jamais les tongs dans les lieux publics.

On rencontre très souvent la mycose des pieds, appelé aussi « pied d’athlète ». Les champignons ou levures parasites sont les responsables de cette infection. Ils se développent en milieu fermé lorsqu’on porte des chaussures et que l’on transpire beaucoup des pieds. Par conséquent, la mycose des pieds s’installe entre les orteils.

La peau desquame et craquelle voire elle saigne. Souvent douloureux, ce problème est tout de même bénin. Pour éviter les mycoses des pieds, il est conseillé d’avoir les pieds secs.

Pour cela, il est préférable de privilégier le port des chaussettes 100% coton, et evidemment soigner votre mycose des pieds. toujours bien se sécher les pieds après la douche et essayer de les laisser à l’air libre le plus souvent possible.

Le bicarbonate de soude

Pour traiter la mycose des pieds, le bicarbonate de soude est excellent.

Pour cela, diluez 4 cuillères à soupe du bicarbonate de soude sous forme de poudre dans un litre d’eau tiède. Faites un bain de pied avec le mélange pendant une quinzaine de minutes. Afin d’éliminer l’humidité, il est important de bien sécher les pieds.

Avant de mettre des bas ou des chaussettes, il est conseillé de saupoudrer la peau atteinte de mycose avec du bicarbonate de soude. Ainsi, tout au long de la journée, l’humidité sera absorbée par la poudre.
Vous pouvez aussi utiliser du talc pour réduire l’humidité. C’est très efficace.

Le bain d’eau salée

Avec le bain d’eau salée, la mycose devrait trouver en ce traitement naturel un adversaire redoutable. De plus, ce remède est très simple !
Pour ce bain des pieds, vous avez besoin d’une cuillère à soupe de gros sel par litre d’eau tiède.

Plongez-y ensuite vos pieds pendant une dizaine de minutes. Il suffit de recommencer ce traitement jusqu’à ce que le problème disparaisse. Il est important de bien vous sécher les pieds après. Afin d’éviter la propagation de la mycose à vos orteils ou sur vos ongles.

Le traitement durera sans doute plusieurs jours, toutefois le jeu en vaut vraiment la chandelle.

Les huiles essentielles

Afin de lutter contre les mycoses des pieds, plusieurs huiles essentielles apportent une aide considérable grâce à leurs vertus antifongiques. En effet, les huiles essentielles ont des substances qui détruisent les champignons.

mycose pieds

Les huiles essentielles d’arbre à thé, de lavande et de cèdre de l’Atlas possèdent ces propriétés. Il est possible de mélanger chacune de ces huiles avec de l’huile d’amande douce.

Vous pouvez l’appliquer directement sur la zone atteinte à raison de quelques gouttes Cependant, l’utilisation des huiles essentielles n’est pas recommandée chez la femme enceinte et chez l’enfant, ainsi que sur les plaies.

Le lapacho

Le lapacho ou Pao d’Arco est un arbre de l’Amérique du Sud. Laissez reposer vos pieds dans un bain d’écorce de lapacho marinée dans de l’eau tiède pendant environ 15 minutes.

Cela permettra de diminuer considérablement les infections comme une mycose. Afin d’être plus efficace, cette préparation doit être sous forme de décoction.

Ainsi faites bouillir de 500 millilitres d’eau durant 8 à 10 minutes et ajoutez-y 15 à 20 grammes de poudre d’écorce interne séchée de lapacho.

Il existe également une solution par voie orale contre les mycoses. Pour cela, il suffit de faire bouillir, dans un litre d’eau, quatre cuillères à café de lapacho durant 5 à 7 minutes et laisser infuser pendant une douzaine de minutes.

Afin d’améliorer le goût, vous pouvez y ajouter du miel. Il est recommandé d’en boire trois tasses par jour pendant le traitement. Le lapacho contribue à fortifier le système immunitaire lorsqu’il est utilisé en infusion. C’est aussi un traitement pour prévenir l’apparition des mycoses.

D’autres traitements naturels peuvent être également utilisés contre les mycoses des pieds tels l’huile d’autruche, le chlorure d’aluminium (25%), mais aussi le bain avec de l’extrait de pépins de pamplemousse.

Et si elle récidivait ?

Une bonne hygiène des pieds est de rigueur pour éviter que la mycose récidive. Ces conseils sont aussi valables pour prévenir l’apparition des champignons au niveau des pieds.

D’abord, il faut bien nettoyer les espaces entre les orteils et les ongles lorsqu’on est sous la douche. Les savons moins abrasifs sont les plus adaptés. Une fois nettoyés, on doit bien les sécher avec une serviette afin de faire disparaître l’humidité. Un peu de poudre antifongique sera même le bienvenu.

La transpiration sont à éviter au maximum. Pour cela, privilégiez les bas et les chaussettes en fibres naturelles comme le coton. Les tissus synthétiques sont à bannir.

En ce qui concerne les chaussures, évitez autant que possible les chaussures hermétiques, sinon nettoyez et séchez régulièrement vos pieds.

Les chaussures de sport ont aussi tendance à augmenter la transpiration, portez plutôt des modèles avec des semelles en cuir. Pour des questions d’hygiènes, ne prêtez jamais et n’empruntez jamais des chaussures avec d’autres personnes.

Par ailleurs, on trouve actuellement des sprays et des poudres antifongiques pour les chaussures.

Dans les lieux publics : piscine, vestiaires, saunas, douches…, les sandales et les tongs sont incontournables, et ne marchez jamais pieds nus. Ils vous éviteront de contracter des champignons.

Pensez aussi à nettoyer régulièrement les tapis et les moquettes chez vous. Lorsqu’une personne à la maison est atteinte de mycose du pied, faites en sorte que chacun porte des tongs pour se déplacer.

ET vous ? Avez-vous des bons conseils pour éviter d’attraper des champignons et une mycose au pied ou aux orteils ?

À propos de l'auteur

Sylvie Leroy

Laisser un commentaire

Suivez-nous!