Dépression

Dépression sévère : la reconnaitre et agir à temps!

depression-severe
Dépression sévère : la reconnaitre et agir à temps!
4.7 (93.85%) 13 votes

Savez-vous que la dépression  touche toutes les tranches d’âges ? Les adultes et les adolescents sont les tranches dont on fait le plus souvent état, et les victimes les plus touchées par la dépression sévère sont issues de ces deux principales catégories.

Vous ne le saviez peut être pas, même les enfants entre 6 et 12 ans sont aussi parfois victimes de dépression et même de dépression sévère. Comme pour dire que cette maladie n’épargne personne.

Seulement, les symptômes ne sont pas toujours les même d’une personne à une autre, encore moins d’une tranche d’âge à une autre. Je m’en vais vous faire un exposé de cette maladie qu’il importe de connaitre.

Le signes annonciateurs d’une dépression sévère proche

Il est évident qu’avant d’atteindre le stade de la dépression sévère, que l’on soit un enfant, un adolescent ou un adulte, peut importe le sexe, on passe par une déprime que l’on n’arrive pas à gérer, et qui s’accentue au fil du temps.

Sachez-donc que lorsque vous êtes déprimé, ou lorsque votre enfant est déprimé, il faut absolument éviter que cela ne s’aggrave, en prenant le soin de trouver une solution ou des solutions à son problème. Mais pour cela, il faudrait déjà que vous arriviez à reconnaitre la simple dépression, et à la distinguer de la dépression sévère.

 Les causes de la dépression

La dépression simple et différente d’une dépression sévère qui elle, arrive inévitablement à détruire la personne qui en souffre, si une prise en charge immédiate est négligée.

La simple dépression est une déprime passagère qui se rétablie toute seule ou avec l’appui des éléments extérieurs. L’expression « avoir le cafard » justifie bien cet état. Mais cette déprime est bien passagère, car certains évènements extérieurs à la personne permettent de la passer rapidement.

Une personne qui se réveille donc de mauvaise humeur peut très bien retrouver un état de bien être après une blague par exemple.

Par contre, une dépression majeure n’est pas aussi rapidement passagère. C’est un état de mélancolie persistante qui fait sombrer la victime dans une tristesse permanente.

Elle a un impact non seulement sur le comportement de la personne, mais aussi sur son humeur et sur son état de santé. Lorsque cette dernière n’est pas traitée, les symptômes s’aggravent rapidement et s’empirent au fil du temps, et peut devenir chronique.

angoisse

Même en cas de dépression sévère des solutions existent. Ce n’est jamais trop tard

Les symptômes de la dépression sévère

On ne peut déterminer de manière exacte le moment où l’on passe de l’étape de dépression simple à un état de dépression sévère. Néanmoins, l’un des symptômes les plus remarquables est un changement de la personnalité de l’individu qui en souffre.

A la question comment savoir si l’on souffre de dépression sévère, le premier indice à noter serait la modification de la personnalité de l’individu, qu’elle soit un enfant, un adulte ou un adolescent.

Cette modification de la personnalité perdure et s’intensifie au fil du temps.  En voici quelques signes révélateurs.

  • Le désespoir : Si vous avez la sensation que tout va mal pour vous, et surtout si vous imaginez que cela ne changera plus jamais, alors vous êtes en bonne voie pour une dépression sévère.Un état de désespoir général fait facilement sombrer dans l’abandon de soi, de toute tentative d’amélioration de sa condition. Vous aurez alors l’impression que c’est la fin pour vous, et que le monde entier, la chance et même la vie sont contre vous. Vous vous sentez seul et sans soutien.
  • Le manque d’effort et d’energie : vous n’aurez plus envie de mener une quelconque activité habituelle. Tout vous déplait et vous irrite. Les enfants ne s’intéresseront plus à leurs jouets préférés par exemple.
    Certaines femmes perdront l’envie de prendre soin d’elles, et d’autres hommes sombreront peu à peu dans l’alcoolisme.
  • Le poids est aussi un signe révélateur de dépression sévère. Une perte de poids qui survient sans maladie, une prise de poids brusque, peuvent être révélateurs de dépression nerveuse majeure.
    C’est deux signes arrivent en cas de modification de l’appétit. On devient soit boulimique ou alors on manifeste un réel dégout de s’alimenter. Cela peut aller jusqu’à un mois, et causer ainsi des variations de poids.
  • Le sommeil est aussi à surveiller de très près. Dormir trop ou perdre complètement le sommeil devrait inquiéter l’entourage de celui qui pourrait souffrir de dépression sévère.
    La modification des horaires de sommeil, surtout si elle n’est pas causée par une modification des activités habituelles est à observer avec la plus grande attention.
  • La confiance en soi est un signe de prise en charge personnelle et d’espoir. Une personne qui n’a plus confiance en elle se juge constamment de manière négative, se sent responsable de tout ce qui arrive de mauvais et se sent aussi inutile.

De nombreux autres signes révélateurs peuvent être révélés. Vous aurez par exemple des maux de têtes constants, des douleurs abdominales, une colère permanente et même des problèmes de concentration. Et chacun des symptômes s’aggrave avec le temps.

Mais surtout souvenez vous : il n’est jamais trop tard pour agir. Mettre en place votre plan anti dépression personnel, allez voir un médecin, commencez petit à petit à reprendre le contrôle.

Vous aimerez surement:

 

À propos

Nicolas Buisson

2 Comments

  • Il peut suffire d’avoir auprès de soi, ou de pouvoir appeler, un être qui vous aime, que ce soit d’amitié, d’affection ou d’amour tout court (je ne parle pas de sexualité). Lorsqu’un véritable sentiment d’empathie vous est donné et veut vous aider, vous êtes déjà à demi sauvé. Celui ou celle qui vient est alors un cadeau de la vie ou d u ciel, comme vous voulez. Cet être la, vous aussi lui rendez ce sentiment qu’il éprouve. Vous n’êtes plus seul (e). Car la vraie dépression est le corollaire d’une grande solitude morale..et peut être sociale. Et bien sûr non voulue, supportée par force, après séparations, deuils..ah les deuils…ils sontpourvoyeurs de dépressions majeures. Lorsqu’ils vous arrachent partie de vos structures de vie, partie de vos racines. Lorsqu’a la place d’un cercle familial qui peut accueillir un sentiment de détresse et répondre : viens, nous n’attendons,..il n’y a plus que le vide. Si cet être la ne peut qu’être rencontre par le plus grand des hasards et de façon factuelle, aléatoire et non suivie..il reste, avec le Prozac ou autre, la méditation, la concentration sur son soi intérieur et pour ceux qui espèrent en une Âme du monde qui soit bénéfique, tout Amour, l’indicible appel à ce secours la, dans un temps de silence au monde extérieur, de retour sur une vie intérieure trop souvent délaissée. Cette méditation silencieuse est un retour sur cette part en nous que nous ignorons. On se rassemble en elle. Au bout d’un temps quotidien suivi, cette méditation silencieuse ou priante doit apporter une sérénité et une vision plus claire du chemin qu’il faut suivre. Il ne faut jamais cesser d’Espérer, l’Espérance est un antidote de la depression

Leave a Comment

Suivez-nous!