Beauté

Épilation lumière pulsée en été: conseils et astuces pour une épilation durable et en douceur

Dernière mise à jour le

On a parfois tendance à laisser nos poils tranquilles en hiver mais quand arrive l’été, tout le monde rêve d’une peau douce et bronzée. Cependant, certaines techniques d’épilation ne sont pas du tout adaptées à la période estivale.

Qu’en est-il de l’épilation à la lumière pulsée en été ? Voici tout ce qu’il faut savoir si vous aussi, vous voulez vous débarrasser de vos poils quand le soleil arrive et que les températures remontent.

L’épilation lumière pulsée, comment ça marche ?

En épilation, la lumière pulsée fonctionne à peu près sur le même principe que le laser. Il s’agit d’une lumière polychromatique dont la longueur d’ondes se situe entre 400 et 1200 nanomètres .

Elle se diffuse par petites impulsions lumineuses qui sont absorbées par la mélanine contenue dans le poil. La diffusion de chaleur détruit tout simplement le bulbe et altère la repousse du poil. La courte durée de l’impulsion empêche toute destruction des tissus environnants par la chaleur.
Comme toute technique d’épilation, la lumière pulsée peut être un peu dérangeante mais la douleur reste un ressenti très personnel et je vous conseille de tester au moins une fois si vous ne présentez aucune contre-indication. En bref, n’hésitez pas à consulter cet excellent article pour tout connaitre de l’épilation à lumière pulsée.

Peut-on faire des séances de lumière pulsée pendant l’été ?

Il est tout à fait possible de faire des séances d’épilation à la lumière pulsée pendant l’été mais vous devez vraiment prendre certaines précautions. Si vous souhaitez absolument vous faire épiler à ce moment-là, je recommande de le faire au début ou à la fin de l’été quand les risques de brûlure sont écartés.

L’épilation sera aussi beaucoup plus efficace si vous la faites sur une peau peu ou pas bronzée car la lumière pulsée n’est pas très efficace sur des peaux trop foncées.

S’il y a vraiment un moment où il ne faut pas prendre rendez-vous, c’est juste avant de partir en vacances : l’exposition au soleil est déconseillée pendant une à deux semaines après la séance sous peine de vous retrouver avec des petits problèmes de brûlure sur la partie épilée.

C’est d’ailleurs un bon test pour vérifier le professionnalisme de votre institut : vous devez être absolument prévenue des risques, effets secondaires et contre-indications avant la séance.

Si une esthéticienne accepte de vous épiler à la lumière pulsée alors que vous avez précisé que vous alliez tout juste partir en vacances, tournez les talons et allez choisir un autre institut.

Quelles sont les contre-indications à une séance ?

Tout le monde ne peut pas profiter d’une épilation à la lumière pulsée et si vous êtes dans l’une de ces situations, je vous conseille d’opter pour une technique plus adaptée à votre situation :

  • peau trop blanche ou poils blancs : une quantité trop faible de mélanine rend la lumière pulsée inefficace pour l’épilation ;
  • grossesse : mieux vaut différer les séances après l’accouchement même si les dangers restent minimes ;
  • utilisation de médicaments photosensibilisants et de certains antibiotiques ;
  • diabète de type 1 ou 2, chimiothérapie, maladie du sang : l’affaiblissement du système immunitaire peut rendre les séances dangereuses.

Il y a encore quelques années, les peaux noires ne pouvaient pas non plus profiter de la lumière pulsée mais avec le développement de la technologie, des produits ont été créés spécialement pour cette clientèle. Si vous avez la peau noire, je vous conseille toutefois d’aller dans un institut réputé.

Conseils pour que tout se passe bien

La première chose à faire pour que votre épilation se passe bien est de choisir un centre esthétique réputé pour ses séances à la lumière pulsée. Aujourd’hui, il existe aussi des dizaines d’épilateurs lumière pulsée que vous pouvez utiliser à la maison pour faire des économies mais ils restent tout de même moins puissants qu’une séance chez un professionnel.

Gardez aussi en tête que vous ne vous débarrasserez pas de tous vos poils en une seule séance. Il faut en moyenne de 6 à 10 séances en fonction de la zone à épiler et de la densité des poils et vous devez respecter un délai d’environ 10 à 12 semaines entre chaque séance.

Comptez donc environ 1 an et demi à deux ans pour obtenir le résultat de vos rêves. Mais croyez-moi, l’attente vaut le coup et je ne suis pas la seule à le dire (4).

Attention, vous devrez également avoir un petit budget pour vous débarrasser de tous vos poils car les séances dans un institut spécialisé vont généralement de 50 à 150 euros par séance en fonction de la zone à épiler.

Pour faire quelques économies, je vous conseille de vous tourner vers les épilateurs domestiques dont la prise en main est aujourd’hui très facile, même pour les novices de l’épilation.

Lumière pulsée en été, on se lance ou pas ?

Pour avoir l’esprit tranquille, je vous conseille plutôt de commencer vos séances en hiver et de voir comment votre peau réagit, au moins pour les premières fois.

Par contre, rien n’empêche de continuer à vous faire épiler pendant l’été si vous respectez bien les consignes des professionnels et que vous ne vous exposez pas immédiatement. A vous les douces gambettes !

À propos

L'équipe de Bonheur et Santé

L'équipe de Bonheur et Santé a une mission: partager avec vous les meilleures astuces pour une bonne santé au naturelle et faire de chaque jour une occasion d'être heureux.

Leave a Comment

Suivez-nous!