Santé

Fatigue oculaire : les meilleures astuces pour y remédier

fatigue-occulaire
Écrit par Nathalie Marty
Fatigue oculaire : les meilleures astuces pour y remédier
5 (100%) 5 votes

Yeux secs, irrités, rougis ? Maux de tête, fatigue générale surtout en fin de journée ?

Si vous travaillez sur des écrans ou lisez beaucoup, il y a de fortes chances pour que vos symptômes soient ceux d’une fatigue oculaire.

Quasi inévitables aujourd’hui, les écrans du quotidien ne font bien entendu rien pour améliorer ce trouble. Après 8h passées derrière votre ordinateur, que faites-vous pour vous relaxer en rentrant du travail ?

Une partie de Candy Crush sur téléphone, quelques messages à envoyer sur Facebook, votre émission préférée à la télévision…

Je n’y coupe pas, même en connaissance de cause, impossible pour moi de rater le dernier épisode de GOT. Quitte à avoir les yeux qui larmoient, autant que ce soit devant la mort de -eh non rassurez-vous pas de spoiler ici.

Les yeux, me disait ma grand-mère, tu n’en auras pas deux paires. Alors comment en prendre soin malgré les mauvais traitement que nous leur infligeons ?

Voici les meilleures astuces que j’ai pu trouver pour remédier à la fatigue oculaire.

Qu’est ce que la fatigue oculaire et comment se manifeste-telle ?

La fatigue oculaire est une réaction de l’organisme suite à une stimulation excessive ou inadaptée de vos yeux. Par exemple, de nombreuses heures passées le nez sur votre écran ou à lire dans un environnement sombre.

Symptômes courants :

  • Sensation de brûlure dans les yeux
  • Lourdeur le long des orbites et dans le front
  • Migraines oculaires localisées derrière, entre les yeux ou au niveau des tempes, apaisée par le repos
  • Sensibilité à la lumière, éblouissement
  • Rougeurs, irritations de la cornée, picotements
  • Sécheresse lacrymale aggravée par le port de lentilles ou le maquillage
  • Difficultés de concentration liées au trouble visuel
  • Vision floue, difficulté à cerner les détails, voire double vision (diplopie)
  • Vertiges, troubles de l’équilibre

Éliminer les potentielles causes ophtalmologiques

La fatigue oculaire peut être signe qu’il est temps de vous rendre chez votre spécialiste. Si vous portez des lunettes ou des lentilles, la correction doit être régulièrement mise à jour.

Car pour compenser une baisse de vision non corrigée, les yeux travaillent plus que d’accoutumée, se fatiguent, et s’en suivent les inévitables et désagréables symptômes.

Pour être à l’abri des dégradations inopinées de la vue, qui peuvent aussi révéler un diabète ou une maladie, consultez au moins une fois tous les 2 ans, et une fois par an après l’âge de 50 ans.

Fatigue oculaire : pourquoi pratiquer le yoga des yeux ?

exercice-yeux

Je ne compte plus les dérivés du yoga qui pullulent dans les salles de sport ou les studios de gym ! Les classique Hatha, Vinyasa et Yin sont détrônés par le yoga du rire, le Bikram ou le Fly Yoga.

À cette liste s’ajoute donc le yoga des yeux, qui n’est pas aussi futile qu’il n’y parait.

Encore appelée méthode Bates du nom d’un ophtalmologiste américain qui serait venu à bout de sa presbytie en seulement quelques mois en mettant au point ces exercices, cette technique fut notamment utilisée avec brio par l’écrivain Aldous Huxley, qui en fait les louanges dans “L’art de voir”. (1)

Sans aller jusqu’à se passer de lunettes, le yoga des yeux me semble très intéressant pour prendre conscience de cette partie du corps qui bénéficie rarement de notre attention.

Pourtant, les yeux travaillent sans relâche toute la journée à notre service, et tout comme nos pieds qui nous portent sans broncher, ils mériteraient un massage relaxant de temps en temps.

Concrètement, la méthode Bates se base sur 5 types d’exercices à effectuer pour apaiser la tension oculaire et retrouver un certain confort visuel. Exemple tout simple, essayez d’apposer vos mains sur vos yeux fermés.

Soulagé(e) ? Alors le yoga des yeux pourrait bien répondre à vos besoins.

Aménager son espace de travail et prendre de bonnes habitudes

Organisation de l’espace de travail

Le travail sur écran, notamment pendant plusieurs heures quotidiennes, se présente comme indispensable dans bon nombre de professions : administration, secrétariat, informatique, mais aussi commerce, secteur médical et enseignement.

Les technologies ont envahi tous les domaines !

Pour parer aux désagréments sur votre vision, pensez à installer correctement votre lieu de travail, quitte à solliciter auprès de vos supérieurs de nouveaux aménagements. Pas besoin d’un gros budget, il s’agit surtout de respecter quelques règles.

  • Écran placé à minimum 2 mètres des fenêtres, pour ne pas avoir de contre-jour ou de reflets
  • Stores ou rideaux protégeant de l’éblouissement
  • Privilégier une taille d’écran la plus grande possible
  • Luminosité et contraste de l’écran adaptés : l’idéal pour l’œil est de lire en noir sur blanc
  • Éclairage de la pièce indirect notamment pour la lampe de bureau

Bien se positionner face à l’écran

Prendre l’habitude de vous asseoir correctement va non seulement améliorer votre confort visuel mais également celui de votre dos, qui comme nous le savons tous déteste la position assise.

S’asseoir bien droit, oui, mais contre le dossier qui doit soutenir le bas de votre dos au minimum. Les pieds posés à plat (bannissez les jambes croisées à tout prix !), vos cuisses et avants-bras doivent être parallèles au sol.

Regardez devant vous, l’écran à hauteur des yeux ou légèrement plus bas, jamais plus haut, à bonne distance. Plutôt que de vous rapprocher, zoomez ou augmentez la taille des caractères.

Enfin cela semble évident mais je préfère le confirmer, placez l’objet de votre attention face à vous, qu’il s’agisse d’un écran ou d’un document. À tourner la tête sans cesse vous fatiguerez d’autant plus vos yeux, et votre nuque en pâtira crûment.

fatigue-occulaire-ecran

Garder ses bonnes habitudes

Si comme moi vous êtes du genre à très vite reprendre vos mauvaises habitudes, je vous donne ce petit conseil : associez un moment récurrent de votre journée à un petit checking de votre position.

Par exemple, à chaque fois que vous baillez (au hasard !) ou que vous buvez (toujours avoir sa bouteille d’eau à proximité), visualisez votre corps et rectifiez le dos arrondi, la nuque en avant ou les jambes croisées.

Étirez-vous à loisir, le plus souvent possible. Suivez ce lien pour des idées d’étirements efficaces à faire en toute discrétion, sans même vous lever de votre chaise.

Je le répète, buvez. La climatisation ou le chauffage assèchent l’air des bureaux, et la déshydratation active la sécheresse de l’œil. Il est donc important de rendre à votre organisme l’eau qu’il perd naturellement, à raison d’au moins 1,5 litre par jour.

Profitez de votre pause hydratation pour soulager vos yeux : apposition des mains, mini sieste, regard au loin, tout ce qui vous éloigne de l’écran est bénéfique.

Pensez également à ciller le plus possible car la lecture et la concentration diminuent fortement le nombre de battements de paupière, avec pour conséquence la sécheresse oculaire.

Faire des séances d’orthoptie contre la fatigue oculaire

Connaissez-vous l’orthoptie ? Il s’agit d’une pratique médicale qui permet de rééduquer l’œil, un peu comme le kinésithérapeute le fait avec vos muscles. (2)

À travers des exercices ciblés, l’orthoptiste peut évaluer et comprendre l’origine de votre fatigue oculaire.

S’en suivent des séances de rééducation, assez similaires à la méthode Bates mais pratiquées ici sous le contrôle d’un professionnel de santé, au cours desquelles vous apprenez différents exercices de stimulation des yeux.

L’orthoptie s’intéresse beaucoup au strabisme, aussi si vous constatez des problèmes de convergence, que vous voyez double ou flou, il peut être intéressant de consulter ce spécialiste pour un premier bilan.

Utiliser des dispositifs médicaux qui améliorent le confort visuel

Parfois, malgré une bonne hygiène de vie et des postures adaptées, la fatigue oculaire reste présente.

Gênante, voire handicapante quand elle provoque céphalées et vision trouble, elle peut aussi être enrayée par des dispositifs médicaux ou paramédicaux.

À savoir :

  • Les gouttes ou collyres à injecter dans l’oeil
  • L’incorporation de prismes dans les lunettes
  • Le recours à des verres anti-lumière bleue

Les gouttes ou collyres pour soulager

En vente libre au rayon homéopathique ou pour les plus concentrés, délivrés sur prescription, les mélanges dédiés à l’injection dans les yeux peuvent améliorer sur un temps le confort.

Puisque la sécheresse oculaire occasionne rougeurs, démangeaisons et picotements, l’application de “fausses larmes” sur la cornée va humidifier à nouveau l’œil et réduire les symptômes.

Cette solution convient bien pour des périodes assez courtes mais ne peut s’utiliser sur la longue durée.

En effet il n’est pas conseillé d’habituer vos yeux à recevoir de l’hydratation régulière par ce biais, qui peut en outre occasionner irritations et réactions allergiques selon le contenu du produit. (3)

Demandez impérativement conseil à votre pharmacien. Les produits achetés sur internet sans connaissance de cause sont à prescrire absolument.

Les prismes posturaux pour traiter

Il en existe plusieurs sortes, utilisés en fonction des lunettes et de la correction initiale. Le but des prismes est de corriger le strabisme en modifiant la perception de l’œil, ils améliorent grandement la vision de ceux qui souffrent de dédoublement. (4)

L’intégration de prismes augmente légèrement l’épaisseur des verres mais grâce aux progrès constants en la matière, ils se font généralement assez discrets.

Vous devrez néanmoins compter sur des visites fréquentes chez l’opticien pour ajuster la monture, car la précision du dispositif est plus importante encore que pour une simple paire de lunettes.

Les mesures se réalisent chez l’orthoptiste sur prescription de l’ophtalmologue qui vous suit.

Les verres anti-lumière bleue pour filtrer

Vous en voyez sans doute fleurir dans les publicités et les devantures des opticiens, car ils sont très à la mode. Que valent vraiment les verres avec traitement anti-lumière bleue ?

La lumière artificielle produite par nos écrans n’agit pas de la même façon que la lumière naturelle. De nature dispersive, elle éblouit plus facilement que les autres rayons.

De plus, elle pourrait influer de façon néfaste sur notre rythme biologique en maintenant éveillé l’organisme plus que nécessaire, d’où un endormissement difficile. (5)

Cette fameuse lumière bleue serait même à l’origine de dégénérescences de la rétine, autrement nommées DMLA…

Si vous travaillez dans un domaine artistique où les couleurs ont leur importance, vous pourriez bien être déstabilisé(e) en essayant les lunettes anti-lumière bleue.

En effet en filtrant certains rayons, les verres vous laisseront voir des teintes différentes, à tendance jaune.

Très vite heureusement votre cerveau retrouve ses repères et c’est en ôtant les lunettes que vous serez à nouveau surpris(e) ! Pour lire le retour d’un graphiste sur le test de ces verres spéciaux, c’est par ici.

Conclusion

La fatigue oculaire et ses symptômes ne sont pas une fatalité. Il existe comme nous l’avons vu plusieurs façons d’améliorer la vision au quotidien, même en travaillant sur des écrans.

À part les dispositifs médicaux qui requièrent une prescription, les conseils que je vous ai donnés ne présentent pas de contre-indications ni de risques. À vous de tester celui qui vous correspond le mieux.

Vous pouvez même les combiner pour une action plus efficace, en investissant par exemple dans des lunettes anti-lumière bleue et en modifiant votre posture au bureau.

Enfin je finirai par une dernière recommandation : l’impact de la diététique sur notre organisme a maintes fois été prouvé, et il n’échappe pas à la règle pour la qualité de la vision.

Afin d’aider vos yeux, faites le plein de vitamine A et C en mangeant allègrement carottes, épinards, choux et agrumes.

À propos de l'auteur

Nathalie Marty

Bonjour!
Je m'appelle Nathalie Marty, je suis la rédactrice en chef de Bonheur et santé.
Nous avons une mission avec notre équipe : partager avec vous les meilleures astuces pour une bonne santé naturellement et faire de chaque jour une occasion d'être heureux.

Laisser un commentaire

Suivez-nous!