Forme Nutrition

Les 10 bonnes raisons d’utiliser le konjac

konjac
Les 10 bonnes raisons d’utiliser le konjac
5 (100%) 6 votes

En réfléchissant bien, je crois ne connaitre aucune de mes amies qui ne rêvent pas de perdre du poids tout en avalant une énorme assiette de pâtes à la sauce carbonara.

Bref monter sur la balance est pour beaucoup d’entre nous un combat quotidien vécu dans un stress pesant.

Pour remédier enfin à tous nos petits tracas, aujourd’hui, je vous invite à partager avec moi les secrets d’un aliment sain : le konjac.

Autrefois murmuré discrètement par les passionnées de régimes, le konjac est désormais le mot à la mode qui jaillit spontanément durant les séances de discussion féminine.

Vous connaissez les pouvoirs magiques de ce produit révolutionnaire ? Nous allons les découvrir ensemble.

C’est quoi cette racine énigmatique ?

Le konjac est une plante herbacée de la famille des aracées, nommée aussi Amorphopallus konjac, originaire d’Asie.

Fréquemment consommé au Japon, depuis plus de 2000 ans, cet aliment, souvent utilisé en substitut alimentaire, contient du glucomannane, une fibre diététique, particulièrement visqueuse et compacte.

Le konjac est totalement naturel, ne contenant aucun arôme ou colorant, ni de composés chimiques. Ainsi, il contribue à un bien-être de l’organisme résultant d’une alimentation saine et équilibrée.

Le konjac seulement pour maigrir ?

konjac-bienfaits

Associé le konjac à un objectif de minceur prochainement retrouvé semblerait vraiment réducteur tant cette fabuleuse plante reste surprenante.

Certes, en l’introduisant de vos menus, vous serez ravie de constater la perte de poids tellement désirée, mais, au-delà de ses capacités à favoriser la combustion de graisses de notre organisme, le konjac développe aussi de nombreuses propriétés médicinales et nutritionnelles qui contribuent à une meilleure santé.

Afin de connaitre plus spécifiquement l’aliment favori des Japonais, le konjac, se dévoile en dix arguments pour vous démontrer ses vertus stupéfiantes.

1 – Réduit efficacement l’appétit

Manger sans avoir faim ? C’est possible grâce au glucomannane contenu dans le konjac, la fibre qui procure une sensation de satiété, ce fameux effet « coupe faim » au cours d’un repas.

En présence de liquide, cette substance développe une capacité à gonfler, permettant alors l’absorption de plus de 60 fois son volume d’eau. Rapidement, notre estomac se remplit et le désir de fringale s’estompe.

Même si le konjac ne stoppera pas le petit grignotage lors du goûter, et n’aura aucune incidence sur vos pulsions alimentaires ou diverses envies de salé et sucré, l’effet « ventre plein » offre immédiatement un sentiment de satiété, tout en facilitant la digestion.

2 – Véritable allié minceur

Vous ne croyez pas qu’il est possible de mincir en mangeant avec plaisir ? Merci encore le glucomannane.

Cette fibre magique contenue dans le konjac revêt à cet ingrédient amaigrissant et amincissant un rôle « spécial minceur ».

Il est particulièrement recommandé et adopté en Occident par les nutritionnistes afin de lutter contre l’obésité et le surpoids ou pour les personnes souhaitant simplement surveiller leur ligne.

En capturant l’absorption de sucres et de graisses maintenus dans notre système digestif, le konjac, nullement calorique (3 calories pour 100 grammes), bloque l’appétit et permet de perdre du poids naturellement sans souffrir de la faim.

3 – Associable avec tous les aliments

Ne contenant ni minéraux, ni vitamines, le konjac ne doit surtout pas constituer un ingrédient unique dans notre alimentation de base. Bref, vous ne devez pas manger exclusivement du konjac du matin au soir !

En effet, il doit toujours compléter un rééquilibrage alimentaire diversifié, équilibré et riche en végétaux.

Ainsi pendant un régime composé de konjac, vous devez boire beaucoup d’eau, consommer des fruits, des légumes, des céréales, des légumineuses et des aliments complets.

Le konjac permet ainsi d’apprendre à se réalimenter sainement lors de la composition de nos menus. Personnellement, je n’oublie pas de m’autoriser encore et toujours mon petit carré de chocolat noir après avoir savouré mon plat de konjac.

Au régime oui, mais grâce à cette plante asiatique, je garde une alimentation agréable… et retrouve le sourire !

4 – Détoxifie l’organisme

La consommation de konjac favorise la digestion et l’élimination de substances nocives, telles que les toxines présentes dans de nombreux aliments consommés quotidiennement.

En se fixant sur les parois du système digestif, ces toxines troublent l’équilibre de notre organisme ralentissant alors la production de globules blancs.

Lors de sa consommation, le konjac, non absorbé par le colon, permet un nettoyage efficace des parois de l’intestin. Ce complément nutritionnel, au pouvoir laxatif, se révèle être également un excellent remède pour lutter contre la constipation, les diarrhées et sensations de ballonnements.

En régulant notre transit, il contribue au maintien de la flore intestinale et offre alors une meilleure élimination des éventuels parasites intestinaux stockés, tout en nourrissant les micro-organismes bénéfiques à l’intestin.

Vous serez surprise de constater combien le konjac fait du bien à votre corps de l’intérieur, tout en stimulant votre système immunitaire.

5 – Aliment antiallergie

Le konjac est particulièrement adapté pour les personnes souffrant d’allergie alimentaire et qui doivent suivre un protocole strict d’équilibre nutritionnel.

Parfaitement recommandé pour tous les individus victimes d’intolérance au gluten puisqu’il en est dépourvu, il est aussi sans protéines, sans soja, sans amidon et sans levure.

6 – Diminue le cholestérol

Les individus souffrant de cholestérol avec un taux de triglycérides hautement important dans le sang peuvent consommer régulièrement du konjac en qualité de complément alimentaire.

En ingérant régulièrement ce légume dans l’alimentation quotidienne, une optimisation de la baisse du taux de mauvais cholestérol (sans impacter le bon cholestérol) sera décelable, contribuant alors à une stabilisation de la pression artérielle.

Le konjac est donc une solution efficace dans la prévention des problèmes cardiaques en nous évitant certains troubles néfastes à notre santé.

7 – Régule le diabète

Outre sa capacité à réduire le taux de cholestérol, le konjac est hypoglycémiant, il est donc particulièrement recommandé pour les personnes diabétiques.

En effet, le glucomannane est en mesure de réguler le niveau de sucre dans le sang, favorisant une baisse de la glycémie, en réduisant ainsi le taux de glucose au sein de la muqueuse intestinale.

Si vous souffrez de diabète, vous pouvez devez consommer du konjac uniquement et obligatoirement après l’accord de votre médecin habituel ou d’un endocrinologue afin de ne pas gêner l’efficacité de certains médicaments prescrits pour soigner cette pathologie.

8 – Se cuisine aisément

konjac-minceur

Même si certaines personnes sont occasionnellement surprises par une odeur fortement iodée (assimilable parfois à du poisson), le konjac ne possède pourtant aucun goût particulier.

Sincèrement, la première fois que j’ai ouvert mon paquet de konjac, j’ai trouvé que cette pâte gluante à la senteur d’algues n’était vraiment pas ragoutante !

Tout simplement, je ne savais pas l’utiliser et je suis heureuse de ne pas avoir céder à l’envie de ne stopper immédiatement les préliminaires de notre rencontre culinaire.

À présent, son aspect un peu étrange m’évoque surtout de prochains instants gustatifs savoureux.

Avant toute préparation culinaire, il doit être rincé à l’eau claire, puis égoutté pour ensuite être incorporé à une préparation préalablement cuisinée ou savourer simplement en accompagnement d’un plat.

En effet, vous pouvez associer cette plante minceur et divers aliments précieux au régime qui contribueront à l’imprégner de leurs propres saveurs. Vous aimez la sauce bolognaise ?

Le konjac en aura son gout, relevant ainsi toutes les succulences de votre plat.

Oui, le konjac est une sorte d’ingrédient magique, tel un caméléon, s’adaptant à tous les mets qu’il côtoie dans l’assiette !

9 – Se consomme sous toutes ses formes

Composé d’un gigantesque tubercule, la plante de konjac est réduite en une fine poudre blanche afin de subir ensuite une transformation.

Ce produit, adapté alors à notre mode de consommation, se retrouve donc sous différentes formes selon les marques qui le commercialisent.

Certaines le proposent en gélules végétales à ingérer avant les repas tel un complément alimentaire ou simplement en poudre à utiliser parsemé dans les soupes ou bouillons pour garnir ses préparations de fibres.

Plus communément, le konjac se répand sous forme de riz ou de shiratakis composés de vermicelles, de pâtes, de noodles.

Ces pâtes (tagliatelles, spaghettis) de konjac se cuisinent comme des pâtes dites « traditionnelles », à savoir qu’après être rincées et ébouillantées, la préparation qui suit se décline selon vos envies dans la réalisation de recettes diététiques.

À vous de décider ce que vous préférez !

Toutefois, qu’elle que soit la forme préconisée pour consommer cet aliment thérapeutique, il est essentiel de favoriser votre choix vers du konjac, si possible certifié BIO, contenant plus de 80% de glucomannane afin d’optimiser son action.

10 – Révolutionne aussi la beauté

Outre ces vertus bénéfiques pour notre santé, le konjac s’invite aussi en cosmétique.

Détourné sous la forme d’une éponge de beauté, totalement naturelle et 100% biodégradable, son utilisation permet d’exfolier, de nettoyer sainement la peau et de stimuler la microcirculation sanguine

Visuellement, au premier abord, l’objet ressemble à un gros bloc bien rigide, difficile d’imaginer sereinement une éventuelle douceur dans son emploi. Pourtant, en se gorgeant d’eau (chaude ou tiède), l’éponge konjac devient immédiatement délicate et moelleuse.

Après le démaquillage, en l’imprégnant d’une légère noix de votre nettoyant habituel, l’éponge élimine soigneusement les impuretés et resserre les pores de la peau.

Adaptée à tous les types de peaux, même les plus sensibles (si vous souffrez par exemple d’eczéma ou de psoriasis ces pathologies dermatologiques qui accroissent la fragilité de l’épiderme, provoquant souvent des irritations), l’éponge konjac se rince à l’eau chaude après le nettoyage et sèche ensuite à l’air libre.

Vous pouvez la conserver jusqu’à trois mois, de préférence dans votre réfrigérateur pour éviter son dessèchement et préserver de fait ses propriétés magiques.

De toute évidence, pour nous les femmes, le konjac est vraiment la plante miraculeuse bien-être et beauté.

Nos courbes redessinées, associé à un teint purifié et sublimé, lui disent merci !

À propos

L'équipe de Bonheur et Santé

L'équipe de Bonheur et Santé a une mission: partager avec vous les meilleures astuces pour une bonne santé au naturelle et faire de chaque jour une occasion d'être heureux.

Leave a Comment

Suivez-nous!