Mycose vaginale

9 remèdes maisons contre la mycose vaginale

9-solutions-naturelles-mycose-vaginale
Écrit par Sylvie Leroy

La mycose vaginale ou mycose vulvaire (candidose vaginale) est causé par un microscopique champignon appelé Candida Albicans. En général, il touche le vagin et entraine une infection vaginale ou vaginite mais il peut aussi toucher d’autres partie du corps comme la bouche, les ongles, les replis de la peau.

Certains facteurs vont accélérer le développement des mycoses vaginales, le fait d’être enceinte, la prise d’antibiotiques, diverses maladies chroniques. L’alimentation et l’hygiène intime jouent aussi rôle particulièrement important.

Découvrez ici 10 remèdes maisons et naturels pour vaincre le candida albicans et les mycoses.

1-Probiotique et yaourt

probiotique-mycose

Lactobacillus acidophilus est une bactérie présente dans le yaourt, et sera très utile également dans le traitement d’une mycose vaginale. L’utilisation de probiotique sera aussi souvent nécessaire afin d’être sur que l’infection vaginale ne réapparaisse pas. C’est aussi un excellent complément pour votre santé.

Parmi ces remèdes les probiotiques ; ce sont des bactéries « gentilles » permettant de conserver un bon équilibre de la flore intestinale, mais aussi de la flore vaginale.

Ils aident surtout à lutter contre les mauvaises bactéries et favorisent le maintien d’un bon système digestif et une santé intacte. Le groupe de probiotiques le plus répandu, le lactobacillus acidophilus se trouve dans le yaourt nature.

Pour la flore vaginale, ce type de probiotiques se présente sous forme de bacilles, de bons microbes qui empêchent la prolifération des mycoses vaginales ou des bactéries agressives. Si les candidas albicans, responsables des mycoses vaginales se multiplient jusqu’à entraîner une mycose génitale, c’est que les bacilles de Doderlein, les microbes gentils n’ont pas suffisamment assuré leur fonction.

C’est ainsi qu’est venue l’idée de faire intervenir dans la flore vaginale des probiotiques pour assurer leur reproduction. Ils réduisent de moitié les risques de récidives de mycoses vulvo-vaginales.

Manger du yaourt nature en quantité permet donc d’apporter des lactobacilles dans le tube digestif en passant du rectum à l’anus pour arriver au vagin à travers la peau du périnée.

L’objectif est de réensemencer en quelque sorte des bacilles de Doderlein dans la flore vaginale affaiblie et de lutter ainsi contre les mycoses vulvo-vaginales récidivantes.

Si à première vue, cette idée de manger et d’appliquer du yaourt nature sur les zones qui démangent semble être efficace tout en apaisant les symptômes et les démangeaisons, ce fait ne les guérit pas définitivement pour la simple raison que les souches de lactobacilles des yaourts ne sont pas les mêmes que celles des lactobacilles vaginaux :

  • le lactobacillus acidophilus,
  • le rhamnosus GR-1 de lactobacille
  • fermentume RC-14 de lactobacille.

Il vaut donc mieux prendre des probiotiques adaptés par voie vaginale tels que le Bactigyn, le Mycoress ou le Povacare.

Recommandation

Utilisez du yaourt sans arômes et naturelle. En usage externe vous pouvez appliquer du yaourt directement sur la zone irritée et laisser pour une bonne heure. Pour l’usage interne un tampon trempé dans le yaourt et inséré dans le vagin est aussi très efficace.

Probiotique
Voici notre petite sélection d’excellents probiotiques

2-Huile d'arbre à thé

arbre-the-mycose-vaginale

L’huile d’arbre à thé est un puissant antifongique, naturel et efficace.  Il est donc très utile comme remède maison contre les mycoses vaginales.

Voici donc  une autre solution naturelle pour traiter les mycoses vulvaire: les huiles essentielles.

En effet, les substances actives des plantes sont plus puissantes lorsqu’elles sont concentrées dans les huiles essentielles. Par la phytothérapie ou précisément l’aromathérapie, on a pu prouver qu’elles ont un effet antifongique ou anti mycose vaginale, c’est-à-dire elles aident à lutter efficacement contre la prolifération des candidas albicans.

Pour cela, des expériences ont été réalisées avec de la gélose contenant ce type de bactérie en y ajoutant l’huile essentielle appropriée. Au bout d’un certain temps, on constate que la bactérie responsable de la mycose se développe au ralenti sinon arrête de se multiplier carrément.

Selon toujours une étude japonaise, 12 sortes d’huiles essentielles bloquent efficacement ce développement dès une concentration de 100 microgrammes par ml. Ce sont entre autres le thym, le lemongrass, le patchouli et le cedarwood. La lavande, l’origan, le faux cyprès, l’eucalyptus saligna, la santoline verte, le genévrier de mer et le teatree ne sont pas en reste.

Le teatree ou l’arbre à thé est particulièrement puissant, car détruit également les candida glabata, l’agent des mycoses les moins fréquentes, mais à l’origine des mycoses vulvo-vaginales récidivistes et difficilement traitables. La présence d’un composant, le terpinen-4-ol permet d’y arriver.

Vous avez 2 options : soit utiliser l’huile pure ou la diluer avec de l’huile d’olive par exemple. . Après l’avoir combiné avec de l’huile d’olive biologique, enduisez délicatement la zone irritée, puis massez doucement. Rincez ensuite à l’eau claire.

Généralement, l’huile essentielle d’arbre à thé se vend un peu partout, mais il faut choisir le produit certifié biologique et totalement pur. Adressez-vous aux magasins spécialisés ou dans les pharmacies pour cela.

Recommandation

Vous pouvez l’huile d’arbre à thé pure ou diluée quelques gouttes d’huile d’arbre à thé dans un autre corps gras comme de l’huile d’olive, et massez délicatement les parties irritées et rouge du vagin plusieurs fois par jour.
Les femmes enceintes par contre ne doivent pas utiliser ce remède.

3-Huile de noix de coco

huile-noix-coco-mycose-vulvaire

L’huile de noix de coco peut s’avérer aussi efficace pour traiter les mycoses génitales et autre démangeaison de la vulve.

Quant à l’huile de noix de coco pure, on la trouve facilement dans les magasins bios ou dans les épiceries, généralement au rayon des huiles alimentaires. Elle se présente le plus souvent en pot et jamais en bouteille.

Effectivement, c’est l’une des huiles végétales permettant de traiter efficacement la mycose vaginale. C’est un produit entièrement biologique, sa texture s’apparente à celle du beurre, et à une température ambiante elle fond au contact de la peau.

Appliquer la substance sur la partie concernée, mais avant cela nettoyer les parties intimes ainsi que les mains. Induire l’intérieur du vagin et la vulve. Elle a une odeur agréable et ne gêne aucunement même durant les rapports sexuels. Si l’huile de noix de coco peut calmer les démangeaisons et stopper les mycoses-récidivistes, c’est qu’elle possède des qualités anti-infectieuses, anti fongique et anti-inflammatoire.

Elle est aussi anti bactérienne, et lutte efficacement contre les parasites, ce qui la qualifie de produit de première nécessité à avoir pour une hygiène intime parfaite et une vie sexuelle optimale. Avec l’huile de noix de coco, les cystites, les mycoses et autres vaginites disparaissent et la personne retrouve le confort de son intimité.

Recommandation
Vous  pouvez appliquer directement l’huile de noix de coco sur les zones irritées, deux à trois fois par jour pour de bons résultats.

4-Acide borique

candida-albicans-acide-borique

L’acide borique est un composé chimique avec certaines propriétés antiseptique, antifongique et antiviral. Il peut donc être un bon allié dans la lutte contre les infections vaginales, notamment la mycose.

L’acide borique est en effet une autre substance ayant également prouvé son efficacité dans la lutte contre les mycoses vulvaire.

C’est un composé chimique disposant de certaines propriétés antiseptiques, anti fongique et anti virale. Dans le langage courant, on l’appelle aussi borax même si les deux produits ne se ressemblent pas tout à fait. C’est donc une poudre blanche soluble provenant de l’activité volcanique.

Il a la particularité d’être simultanément anti septique, insecticide, désodorisant et régulateur de transpiration. Il sert donc de déodorant pour les aisselles. Son efficacité a été prouvée pour venir à bout des pieds particulièrement malodorants, mais c’est aussi un bon produit d’entretien, car il désodorise, désinfecte, blanchit et adoucit l’eau.

En cosmétique, les fabricants de produits de beauté l’emploient comme conservateur naturel et émulsifiant d’origine minérale. En outre, on peut aussi l’utiliser pour traiter les mycoses vaginales, les pies ou autres champignons grâce au bain d’eau boriquée, une solution d’acide borique diluée à 3 % dans laquelle 3 g d’acide borique est ajoutée à 100 m d’eau.

C’est une solution très légère ne risquant pas d’irriter la peau dans le traitement des acnés ou utilisée comme lotion pour nettoyer une peau acnéique. Le produit ne coute pas cher, pourtant il permet d’arriver à bout des mycoses vaginales sans devoir investir massivement dans des médicaments coûteux.

En effet, de nombreuses études prouvent son efficacité pour combattre les infections vaginales dues aux champignons. Toutefois, une dose exagérée peut irriter la peau et les muqueuses et il convient donc de demander l’avis du médecin avant de l’utiliser.

Ainsi, il existe des capsules d’acide borique sous forme de suppositoire et on peut les utiliser dès l’apparition des premiers signes. On peut les préparer en remplissant des petites capsules de gélatine avec de l’acide borique et voilà on a un suppositoire vaginal. C’est un traitement à raison d’une capsule par jour pendant une semaine.

Recommandation

Diluez une cuillère à café d’acide borique dans de l’eau et appliquez ensuite directement sur lez zones sensibles et rouge du vagin. Ensuite rincez à l’eau claire. Vous pouvez répéter ce processus 2 fois par jours pendant 2 semaines. Évitez ce traitement si vous êtes enceinte.

5-L'ail

mycose-vulvaire-traitement-ail

Les propriétés incroyables de l’ail sont connues depuis des siècles. C’est un excellent allié dans le traitement des mycoses vaginales (Cliquez ici pour tout savoir sur les bienfaits de l’ail) . Et plus généralement pour vous maintenir en bonne santé et éviter le retour des infections vaginales.

Si l’infection est détectée à temps, il est possible de soigner également la mycose vaginale avec l’ail cru.

En fait, les signes annonciateurs de la maladie sont les démangeaisons au niveau des parties génitales. Les jours suivants, elles augmentent et deviennent insupportables. A ce niveau, on peut encore y remédier en recourant à l’ail cru, sinon une fois que les pertes vaginales deviennent malodorantes et abondantes, il est trop tard, car l’infection est bel et bien installée.

Dès les premiers signes, prendre une gousse d’ail, enlever la pellicule qui l’entoure, le couvrir d’une compresse et s’en servir la nuit comme d’un suppositoire vaginal.

L’enlever le lendemain matin au réveil. Notez qu’un traitement d’une nuit peut suffire pour supprimer l’infection, mais on peut le continuer pendant un ou deux jours. Toutefois, ne pas forcer la dose, car l’ail peut brûler la muqueuse vaginale, surtout si la femme n’est atteinte d’aucune infection ni mycose.

En usage interne, l’extrait d’ail standardisé est une alternative simple et efficace. Il se présente sous forme de compléments alimentaires et un comprimé tous les matins est suffisant. Le dosage recommandé est de 1 000 mg. Afin d’obtenir des résultats optimaux, associer le traitement avec de l’ail cru en interne ou en externe.

Effectivement, l’ail cru a des propriétés particulières si combiné avec des salades ou des crudités par exemple. C’est le goût et surtout son odeur qui découragent plus d’un, l’haleine devient insupportable. C’est pour cette raison qu’il convient de recourir à l’extrait d’ail standardisé qu’on trouve dans les boutiques biologiques. Il est inodore, mais conserve encore les actifs utiles et indispensables.

Recommandation

 Mais si vous souhaitez profiter de toutes les vertus de l’ail sans la mauvaise haleine et la mauvaise odeur alors le plus simple sera de la prendre en capsule.
Vous pouvez acheter des extraits standardisés, et prendre 1 à 3 capsules selon le dosage par jour.

6-Extrait de feuille d'olivier

olivier-feuille-mycose-vaginale

L’extrait de feuille d’olivier à de nombreuses propriétés qui permettent de soigner la mycose vaginale. C’est aussi un excellent produit pour restaurer un bon équilibre du système immunitaire.

En effet, les feuilles d’olivier provenant d’une variété d’espèces d’oliviers permettent d’obtenir un plein potentiel de substances actives médicinales. De plus, le niveau de l’oleuropéine y est élevé pouvant atteindre 18 %. Cet actif est un puissant anti oxydant pouvant dépasser jusqu’à 400 fois l’activité anti oxydante de la vitamine C.

Il agit donc favorablement sur la flore bactérienne et sur le système immunitaire en luttant contre les germes responsables des infections respiratoires et intestinales du corps humain.

Il peut aussi supprimer les radicaux libres et les toxines nocives. Ainsi, les micro-organismes nuisibles tels que les candidas albicans ne peuvent pas résister à la structure complexe de l’extrait des feuilles d’olivier. Ce dernier agit dans les processus des acides aminés des cellules porteuses de virus, les empêchant ainsi de se proliférer.

Il est présenté sous forme de liquide et conditionné en phytocapsules. Ces capsules végétales à dissolution rapide contiennent des extraits liquides hautement concentrés dont le champ d’action est très large.

Il a été extrait grâce à un procédé utilisant du dioxyde de carbone à haute pression afin d’en tirer d’une manière efficace et naturelle les composants des feuilles d’olivier. Ensuite, il subit un procédé de standardisation permettant de garantir le même dosage de 18 % d’oleuropéine.

Il est utilisé pour ses vertus fébrifuges et comme antibiotique naturel anti infection et anti bactérienne sans effets secondaires. C’est aussi un remède pour les désordres intestinaux et lutte efficacement contre les mycoses, les candidoses, les colibacilloses et les parasitoses. En outre, il régularise le système cardiovasculaire et rehausse le niveau d’énergie vitale.

7-Huile d'origan

mycose-vulvaire-huile-origan

Voilà encore un autre remède maison efficace et naturel pour soigner les mycoses vaginales et garder aussi la forme. On retrouve la aussi des effets antifongiques et aussi un effet très positifs sur l’ensemble du système immunitaire.C’est une autre plante dont l’huile permet également de traiter la mycose vaginale.

Il s’agit d’une huile assez puissante et il faut l’utiliser avec précaution. Ainsi, au contact de la peau ou des doigts vous risquez de vous brûler. Ne pas l’avaler non plus ; quelques gouttes suffisent à vous donner des douleurs insupportables au niveau du foie. Les deux composants primaires de l’huile d’origan, le carvacrol et le thymol sont de très puissants actifs.

Son utilisation est ainsi soumise à des règlementations très strictes. En effet, une erreur de dose peut être fatale. Il existe alors des contre- indications régissant son utilisation buccale et cutanée. Toutefois, demandez l’avis du médecin avant de commencer le traitement. Ce produit effectivement est efficace contre la mycose vaginale ou autre type de maladies.

La combinaison de ses deux principes de base lui donne son caractère anti bactérienne. De plus, il est utilisé comme conservateur alimentaire et cosmétique ou désinfectant naturel grâce à son caractère anti microbien, protégeant contre les moisissures et autres bactéries communes dont font partie les candidas albicans ou autres infections vaginales.

Pour cela, elle sert d’anti fongique et stimule le système immunitaire. Vous pouvez alors prendre l’huile d’origan sous forme de capsule comme complément alimentaire.

Pour cela, 1 à 2 capsules par jour pendant 1 à 2 semaines suffisent. Vous pouvez en outre la diluer dans une autre huile végétale et l’appliquer directement sur les zones concernées. Néanmoins, avant tout traitement, il est conseillé de voir un médecin ; il est le seul habilité à prescrire un soin adapté. Par ailleurs, le ministère de l’Agriculture américain préconise même son utilisation dans le traitement des germes de la salmonelle et d’Escherichia Coli.

Recommandation

Vous avez 2 possibilités pour prendre de l’huile d’origan. Soit  vous appliquez directement l’huile sur les zones qui vous démange (attention à bien diluer l’huile d’origan avec de l’huile, car celle-ci peut être irritante).

Sinon, il existe l’huile d’origan en complément alimentaire, vous pouvez prendre 1 à 2 capsules d’huile d’origan 2 fois par jour durant 1 à 2 semaines.

8-Canneberge (ou cranberry)

La canneberge contient des substances antibactériennes et fongicides qui vont permettre de combattre le développement du champignon. La canneberge peut aussi être utilisé dans le traitement des infections urinaires.

En dehors des traitements médicamenteux, le jus de canneberge s’avère aussi être efficace pour soigner une mycose génitale récalcitrante.

La canneberge est le fruit d’un arbrisseau qui se développe dans les tourbières acides. Il produit des baies rouges dont on peut en tirer un jus au goût acidulé et âpre à la différence des autres jus et nectars de fruits. A l’instar du vin rouge, il renferme un certain taux de tanins incluant des composants antioxydants.

Ses bienfaits sur l’organisme permettent entre autres de prévenir et de lutter contre les infections du système urinaire. Sa consommation régulière permet de prévenir les infections provoquées par l’helicobacterpylori, le responsable de plusieurs maux d’estomac, dont les gastrites chroniques et les ulcères gastriques et duodénaux.

Au -delà de ses effets favorables sur la santé des dents, les maladies cardiovasculaires, le cancer et la maladie d’Alzheimer, sa capacité anti oxydante est supérieure à celle des autres fruits tels que la pomme, le raisin rouge, la fraise, la pêche et le pamplemousse.

Grâce à la présence des flavonoïdes, du resvératrol et de l’acide ursolique, la canneberge aide à lutter contre les maladies cardiovasculaires, certains cancers et autres maladies liées au vieillissement.

Il contient aussi différents enzymes capables d’éliminer les champignons et autres bactéries comme les candidas albicans, le responsable de la mycose génitale. Un composant actif appelé Arbutine aide notamment à tuer ce type de bactéries.

Recommandation

Le traitement consiste à boire 1 verre de jus de canneberge non sucré deux ou trois fois par jour durant quelques semaines pour lutter contre la levure candida présente dans le corps. Si on ne parvient pas à en trouver dans leur état naturel et frais, il convient d’avoir recours à des compléments alimentaires, des comprimés contenant de l’extrait de canneberge.

Buvez plusieurs verres de jus de canneberge (naturel et non sucrée) par jour. Cela va accélérer la guérison et donnera des résultats assez rapidement.

9-Calendula

calendula-mycose-vaginale

Le Calendula est une plante avec des propriétés antifongiques et anti inflammatoire et à donc toute sa place dans notre liste des remèdes maison contre les mycoses vulvaires et vaginales.

Le calendula,une autre plante aux vertus multiples, entre aussi dans la liste des remèdes naturels permettant de soigner les mycoses vaginales.

C’est un type de plantes de la famille des Asteraceae qui provient de la région méditerranéenne et de Macaronesie. Il est reconnu pour ses vertus calmantes et cicatrisantes, ce qui permet de le qualifier de remède de premier choix dans le domaine de la phytothérapie pour traiter des petits problèmes de peau.

Par ailleurs, il est efficace pour soulager les troubles gastriques, les affections hépatiques, les douleurs des règles menstruelles et les inflammations de la gorge et de la bouche.

Il agit essentiellement par voie externe. Les rares fois où on l’utilise en interne, c’est pour régulariser les cycles menstruels, nettoyer le foie par son action drainante et purifiante et soulager les troubles digestifs tels que les inflammations gastriques.

Et en externe, il priorise les problèmes cutanés sans gravité comme les peaux sèches et réactives des bébés et des jeunes enfants grâce à son action adoucissante et hydratante. Sa caractéristique apaisante consiste à calmer les écorchures, les coupures et feu du rasoir… Et c’est par son action nettoyante en tant qu’anti bactérienne et cicatrisante qu’il vient à bout des eczémas, psoriasis, furoncles, acnés et mycose vaginale.

Comme on fait avec les huiles essentielles, l’huile de calendula s’utilise en massage, sur les peaux sèches et irritées 2 à 3 fois par jour. Dans le commerce, il se présente sous forme de crème, gels et pommade à appliquer uniquement en externe sur les parties irritées telles que les démangeaisons ou les brûlures.

En infusion, boire une à 3 tasses par jour après avoir incorporé dans 200 ml d’eau bouillante une ou deux cuillères à café de fleurs de calendula séchées. Ceci est particulièrement efficace dans le cas des troubles digestifs ou des mycoses teigne et muguet.

Recommandation

Comme on fait avec les huiles essentielles, l’huile de calendula s’utilise en massage, sur les peaux sèches et irritées 2 à 3 fois par jour. Dans le commerce, il se présente sous forme de crème, gels et pommade à appliquer uniquement en externe sur les parties irritées telles que les démangeaisons ou les brûlures.

En infusion, boire une à 3 tasses par jour après avoir incorporé dans 200 ml d’eau bouillante une ou deux cuillères à café de fleurs de calendula séchées. Ceci est particulièrement efficace dans le cas des troubles digestifs ou des mycoses teigne et muguet.

Prenez 2/3 feuilles de calendula et broyez les délicatement. Ensuite appliquez les feuilles broyez sur les partie infectées.
L’infusion de feuilles de Calendula est aussi efficace. Attention toutefois à éviter l’infusion de Calendula si vous êtes enceinte.
Pour plus de facilité vous pouvez aussi utiliser une crème aux calendula.

9 remèdes maisons contre la mycose vaginale
4.4 (87.98%) 188 votes

À propos de l'auteur

Sylvie Leroy

Commentaires

  • J’ai trouvé LE truc qui fonctionne, et rapidement. Le charbon végétal, 3 gélules d’un coup et en une journée les symptômes disparaissent. C’est une personne qui travaille dans une boutique de Nathuropathie qui m’a refilé l’astuce, et croyez moi c’est bien plus efficace que les traitements (ovules, crèmes) qui coûtent qui plus est une fortune, en tout cas ça marche pour moi. Attention cependant de prendre le charbon à au moins 3 heure de décalage avec tout traitement médicamenteux, le charbon absorbe tout sur son passage. Mais essayez vous en serez soulagée !

  • Bonjour,
    Je ne sais pas si c’est une Mycose que j’ai.
    Bref j’ai eu une relation avec mon copain et j’ai l’impression que mon vagin a une inflammation.Ça me brule beaucoup.Je ne veux pas aller voir un médecin je suis gêner surtout que mes parents ne sont pas au courant que je ne suis plus vierge.Je suis un peu dans le pétrin.J’ai lu sur d’autre site que le bicarbonade de soude peut nous aider si on en met dans notre bain.Est-ce vrai?
    Merci beaucoup!
    Ps: Ça fait peut-etre 3 jours que j’ai ça.Ça ne me fais pas mal quand j’ai une relation sexuelle c’est après.Je n’ai pas de perte blanche.

    • Bonjour Camille,

      Vous pouvez commencer avec les différentes solutions naturelles décrites dans notre article. Mais un rendez-vous chez le médecin est peut-être nécessaire. Ne vous inquiétez pas, c’est le boulot du médecin 🙂

  • Merci sylvie pour tous tes conseils. Je souffre des micoses régulièrement et le lichen plan me derrange aussi depuis une dizaine d’années. Y a t il un lien entre mycose et lichen? Que faire?

    • Bonjour Sylvia,

      Merci beaucoup pour votre commentaire. À ma connaissance il n’y a pas de lien direct entre la mycose et le lichen. La mycose provient d’une croissance trop élevé des candida albicans. Pour le lichen je crois que c’est une maladie inflammatoire. Mais comme je ne suis pas médecin, je ne peux pas vous apporter une réponse catégorique.
      Que pense votre médecin justement ?

  • Bonjour, j’ai appliqué l’huile d’arbre à thé mélangé à de l’huile d’olive biologique mais pendant l’application sa me brûler. Est ce normal? Et faut t’il rincer directement après l’application des huiles ?
    Merci

  • bjr
    merci pour vos conseils ,
    subitement comme sa sans avoir eu des rapports sexuels environ 10jrs jai commencé à avoir des démengeaisons et après comme une inflamations sur les parties externes sensibles
    merci de m’apporter vos conseils,

  • Bonjour Sylvie,

    Tout d’abord je vous félicite pour votre article qui est très complet et très intéressant.

    J’ai une mycose depuis plus d’un an et après avoir essayé pro-biotiques, ovules, crème, cortisone, et traitement oral, je souhaiterais essayé quelque chose de naturel. Je voudrais commencer par l’huile de coco mais je n’arrive pas vraiment à savoir laquelle il faut prendre car certaines sont apparemment pour la cuisine, bref, voici ce que j’ai trouvé sur internet, pouvez-vous me donner votre avis ou m’en conseiller une autre que vous connaissez déjà :

    http://www.boutique-monoi-tahiti.com/produit-huile-vierge-de-lait-de-coco-250ml-spa-62-586.html

    http://www.greenweez.com/emile-noel-huile-de-coco-vierge-bio-700ml-p70272

    http://www.naturalia.fr/bio-huile-coco-cosm-20-cl_3638_4_635.htm

    Merci d’avance.

  • Bonjour Sylvie,

    Je vous ai envoyé un mail concernant l’huile de coco, mais celui-ci n’apparait plus ?! Est-ce normal ?

    Sinon pouvez-vous me conseiller une huile de coco pour éviter d’acheter n’importe quoi.

    Merci beaucoup.

    Cordialement

      • Bonjour Sylvie

        Je trouve votre article superbe vraiment .
        En effet je ne sais pas si vraiment c’est une mycose que j’ai . Avant j’avais des démangeaisons au niveau des petites lèvres et de la vulve puis des boutons mais maintenant ça s’est calmé . Seulement je voudrais demander si cela n’entraîne pas l’apparition de champignons ou quelque chose sur les petites lèvres

        • Salut Sylvie

          Votre article est superbe .
          Seulement j’voudrais savoir si la mycose apparaît sur les petites lèvres sous forme de champignons par exemple puisque c’est aussi
          sous forme de muguet bref
          J’voulais dire à part les sensations est ce que c’est visible ?

  • Bonjour, je souffre de de mycose vaginal depuis que j’ai 10 ans!! Ce n’est pas tout les temps, mais à peu près à chaque 4 ou 5 ans… Est-ce que vous sauriez me dire pourquoi je suis autant récidiviste? Vous sauriez me dire que dois-je faire comme traitement préventif? Merci d’avance.

  • bjr
    je voulet s’avoir parce que g essaie la procedure de l’ail dans le vagin mais au debut sa fait mal mai apre quelque minute sa s’arrete et malgrer cela g sen comme si l’odeur devient encore tre forte qu’au parvent dite moi si g pe continuer ou pa

  • Bonjour,
    Je suis une adolescente, j’ai 15 ans dans quelques jours, et enfaite pendant mon adolescence la douche n’étais pas mon point fort, j’ai une micose , du moins les symptômes m’y sont apparant , j’ai des pertes blanche et épaisse, j’ai plus de démangeaison, je pense que c’est Interne, je voudrais éviter d’en informer mes parents, ça me complexerais, donc le soigner naturellement serait bénéfique pour moi, je voudrais essayer vos remède.Je suis très complexer par ca Je me renferme. Je penche plus sur l’huile de coco que j achèterais de moi même. Mais je dois m’y prendre comment exactement pour l’appliquer? Et au bout de combien de temps l’infection va t elle  »disparaître » ?

    • Bonjour Malorie,

      Je comprends, mais vraiment il n’y aucune raison d’être complexée. On va tous passer par là à un moment ou un autre.
      Je te conseille d’essayer dans un premier temps les remèdes présents dans la liste mais surtout n’hésite pas à aller voir ton médecin si ça continue.

  • Je suis enceinte et je souffre de mycoses recidivtes j avais tout essayé(ovules,cremes….)mais sans resultat
    Veillez me consiller sur le remede naturel le plus efficace ds mon cas
    Merci bcp

  • Bonjour,

    J’ai souvent des mycoses vulvaires , J’ai essayer des crèmes que mon médecin m’as recommander mais pas de résultat.
    Je voudrais essayer l’huile de noix de coco , mais je ne sais pas lequel prendre , trop de choix et ils sont tous pour la cuisine.

    Pouvez vous me conseiller , je ne sais que prendre .

    merci beaucoup.

  • Bonjour,

    Article très intéressant !
    Personnellement, je fais très régulièrement des mycoses vaginales, à vrai dire à chaque fois que j’ai un rapport sexuel (selon le médecin c’est car ils ne sont pas assez réguliers), et souvent après mes règles…

    Pourriez vous me conseiller une crème efficace ? En effet, l’idée de m’appliquer de l’huile ou de l’ail, bien que je ne doute pas de leur efficacité ne m’inspire pas trop… Et vivant à l’étranger j’ai accès à peu de ces produits…

    Merci d’avance de votre réponse,

    Lola

    • Bonjour Lola,

      Merci 🙂

      Si vous cherchez une crème alors il faut vous tourner vers un cr;me antifongique à bas de fluconazole. C’est ce qui est prescrit en cas de mycoses vaginales.
      Des mycoses qui récidivent sont dues à la prolifération de candida albicans. Je vous conseille aussi de lire cet article : Soihner le candida en 3 étapes

      Bon courage et prenez soin de vous

  • On peut aussi prendre de l’ail séché granulé?? Genre en prendre dans la salade ça peut aider ou pas?? Ou même en mettre le soir sur le vagin? :/ Merci

  • Bonjour,
    Est-ce qu’on peut combiner les méthodes ?
    J’ai des démangeaisons depuis 2 jours, mais n’ayant jamais eu de problèmes gynécologiques (excepté une infection urinaire il y a 10 ans et une pendant ma grossesse il y 3 ans), je ne suis pas catégorique sur le fait qu’il s’agisse d’une mycose. Ceci dit il n’est pas improbable que j’aie des carences étant donné que je ne mange JAMAIS de yaourts.
    Je comptais donc prendre des probiotiques et utiliser l’huile de coco pour soulager les démangeaisons. Et, bien évidemment, consulter en cas d’absence de résultats. C’est possible ?
    Merci pour cet article très instructif.

    • Bonjour Tiff,

      Oui tout à fait. Vous pouvez combiner 2 méthodes par exemples. Attendre quelques jours et voir les résultats ( et consulter un médecin par la suite)
      Les probiotiques sont une très bonne idée. C’est aussi très bon pour l’équilibre de la flore intestinale en générale. Vous pouvez aussi utiliser l’huile d’arbre à thé.

      Bonne journée

  • Bonjour
    J ai une infection urinaire je pissais du sang (au sens littéral du terme) Et j’avais super mal quand j’allais uriner.y a t’il un remède naturel pour ça
    Et merci

  • Bonjour,

    Voila je trouve votre article très intéressant, notamment la partie sur l’huile de coco.

    Pour ma part, je pense avoir une mycose, cependant j’ai déjà traité la mycose vulvaire en pensant que je n’avais qu’une mycose vulvaire (démangeaison uniquement).
    Lors d’un rapport avec mon copain, je me suis rendue compte que j’avais également une mycose vaginal car lors de l’acte, nous nous sommes rendue compte qu’il y a eu un écoulement de pertes blanches épaisse inodore et un peu jaunâtre, c’est à ce moment là que j’ai eu le début des démangeaisons mais qui sont vite parties après une douche.

    Tous d’abord ai-je raison en me disant que c’est bien une mycose vaginale ?
    Et si oui, comment dois-je utiliser l’huile de coco ? Suffit-elle pour remédiez à la mycose ?

    Merci de votre aide précieuse.

  • Bonjour
    Après chaque règles je fais des mycoses , j’en peux plus. J’ai eu ultérieurement un traitement oral a base de fluconazol, qui m’a juste soulagé un mois. Je signale aussi que je suis vierge, donc comment pourrais je utiliser votre remède yaourt nature??

  • Bonjour !
    Je vous remercie pour tous ces remèdes naturels !
    Sont-ils efficaces en période de règles ? j’ai une mycose suite à l’essai de ma coupe menstruelle pour la première fois, bien que stérilisée et désinfectée, mais je pense qu’elle est trop grande… bref…

    Par contre, pour avoir souffert de mycoses à répétition, je m’en suis sortie grâce à mon évolution en matière d’hygiène : halte aux produits et savons spécialement conçus pour l’hygiène féminine !!!
    Mon gynéco un jour m’a conseillé de me laver le corps uniquement avec du savon sans parfum (style marseille) et l’intimité uniquement avec de l’eau : Depuis, je n’ai plus de mycose à répétition (c’était au moins une fois par mois) ! Donc arrêtons de toujours vouloir trop nettoyer ou désinfecter notre corps !!!
    Merci

  • Bonjour j’ai 17 ans, depuis deux jours j’ai des sensations de légères brûlures à l’entrée de mon vagin. J’ai reconnu une mycose vulvaire, j’ai donc essayé l’huile d’arbre à thé biologique en déposant quelques gouttes (2 ou 3) sur mon doigts et en appliquant, mais ça me brûle d’avantage et même quand je n’y touche pas depuis 30 min … j’espère que c’est normal et que c’est seulement le traitement qui veut cela, j’espère surtout ne pas avoir fait une bêtise ou aggravé les choses … Merci de me dire si cela est normal.
    Bonne soirée

  • Bonjour, je ne suis pas sure que ce soit une mycose, comme symptômes j’ai des démangeaisons, quelques pertes blanches et j’ai souvent envie d’aller aux toilettes.
    Etant très pudique je n’ose pas en parler à ma mère. Bref, je n’ai pas de douleurs juste des démangeaisons alors je vais essayer la compresse avec l’ail (laisser que la nuit ou possible aussi la journée?).
    Le problème c’est que mes règles vont arriver (demain ou après-demain) alors je me demandais si la prise de gélules d’ail combiné à l’huile de coco ou aux gélules de charbon suffirait à arrêter les démangeaisons?
    Et aussi comment faire avec les serviettes hygiéniques? Il faut les changer plus souvent?
    En espérant avoir une réponse et ne pas faire de crise d’angoisse (ce qui m’arrive souvent lorsque c’est en rapport avec les maladies. Je dois être hypocondriaque sur les bords).

  • Merci infiniment; lail marche parfaitement et je me suis vue économisé plus de 50€ (consultation/ creme/ ovule). Je ne sais pas comment te remercier pour ca. J’ai une petit zone sensible et je me suis débarrassé de la mycose en 2jours! Je ne sais pas quoi dire sinon Merci!

  • Bonjour,
    L’huile de coco peut-elle, à elle seule et appliquée deux à trois fois par jour, venir totalement à bout d’une mycose ?
    Merci pour tous ces conseils, bien utiles car ce n’est pas un sujet que l’on a facilement envie d’aborder mais pourtant on a souvent besoin d’aide face à ces petits problèmes !

  • Bonjour cela va faire deux jours que jai des demangeaisons et que mes pertes sont abondantes de plus elles sont épaisse et des fois on dirait du fromage de chêvre pensez vous que jai une micose vaginale ? Jai 17 ans c’est une première pour moi, merci pour toute réponse.

  • Bonjour,
    Cela fais une semaine que j’ai eu une infection urinaire .. Elle commence tous juste à passer, mais à la suite de celle ci une mycose vaginale mais apparu 🙁
    J’ai beau mettre de la crème anti mycose mais cela ne fonctionne pas et sa me démange vraiment beaucoup pourriez vous me dire qu’elle remède naturel fort serai adapter pour qu’elle disparaisse !!
    Merci pour vos conseil et votre article

  • J’ai l’impression que beaucoup de jeunes filles sont complètement désemparées car elles n’osent pas parler à leur parents. Pourtant il est très important de consulter si les symptômes ne disparaissent pas car plus vous laissez ça trainer, plus les candida albican auront proliféré et plus la mycose sera difficile à soigner ! Donc n’hésitez pas a contacter un centre de planification familiale où vous pourrez consulter de façon anonyme et gratuite.

Laisser un commentaire

Suivez-nous!