Exercice

9 choses qui vous arrivent lorsque vous faites des étirements chaque jour

etirements-bienfaits
Écrit par Nathalie Marty
9 choses qui vous arrivent lorsque vous faites des étirements chaque jour
5 (100%) 3 votes

Peu de gens considèrent l’étirement comme une forme d’exercice, probablement parce que c’est quelque chose que nous faisons beaucoup sans effort apparent, contrairement à l’entraînement de force ou l’aérobic.

Les effets de l’étirement ne sont d’ailleurs pas si apparents ; il ne vous aide pas à suer ou à perdre beacoup de poids. Le stretching ne vous donne pas des abdominaux « tablette de chocolat » ou ne libère pas d’hormones de croissance (HGH) connus pour présenter de nombreux avantages de remise en forme.

Cependant, cette forme relativement douce d’exercice peut vous à garder rester en bonne santé et en forme et est bon pour votre corps et votre esprit.

1. Le stretching augmente la flexibilité

Les entraîneurs sportifs ont toujours insisté sur le fait que les athlètes donnent beaucoup d’importance à l’étirement, à la fois avant et après les séances d’entraînement.

En effet, l’étirement accroît la flexibilité du corps et réduit les blessures sur le terrain. Les chats savent que ce ne sont pas les «neuf vies» qui les aident à retomber sur leurs pieds, mais leur grande flexibilité.

Et comment font-ils pour garder leur corps souple, si ce n‘est en s’étirant à tout moment et entre leurs longues siestes. En fait, vous verrez tous les animaux s’étirer à un moment ou un autre au cours de la journée.

2. Les exercices de stretching aident à maintenir un niveau inférieur de sucre dans le sang

Le stretching vous rend certainement plus flexible, mais la raison numéro un pour pratiquer l’étirement provient en fait d’une nouvelle étude passionnante qui a montré qu’il réduit les niveaux de sucre dans le sang. Vous savez peut-être déjà que l’exercice intense augmente la production d’insuline et l’utilisation de l’hormone pour pousser le glucose du sang dans les tissus.

Contrairement à ce à quoi on peut s’attendre, consacrer 30 secondes à une routine d’étirements s’avère tout aussi efficace pour abaisser le taux de glucose dans le sang.

Étonnamment, l’effet ne vient pas d’une augmentation de la production d’insuline, mais de l’ouverture des capillaires dans le tissu musculaire en place, ce qui facilite le mouvement du glucose dans les cellules.

Les personnes atteintes de diabète ont un problème récurrent de sucre élevé dans le sang, soit parce que leur pancréas ne produit pas l’insuline, comme dans le diabète de type I, ou parce que leur production d’insuline a diminué au fil des ans, comme dans le diabète de type II.

Chez les personnes présentant une résistance à l’insuline, l’hormone est présente, mais elle ne peut pas être utilisée en raison du manque de sensibilité des récepteurs de l’insuline.

stretching

graphicstock.com

Les niveaux élevés de sucre peuvent endommager les vaisseaux sanguins et les nerfs et affecter presque tous les autres systèmes d’organes du corps, endommager gravement les reins, le foie, le cœur et le système nerveux.

Le diabète est considéré comme la septième cause de mortalité, mais c’est une cause sous-jacente de nombreuses autres maladies potentiellement mortelles, y compris l’hypertension artérielle, l’athérosclérose, les maladies cardiaques et les AVC.

Le niveau élevé de glucose dans le sang n’est pas un problème réservé aux diabétiques. Chez les non-diabétiques, une alimentation riche en glucides peut causer une glycémie élevée pendant 1-2 heures après un repas.

Bien que leur production d’insuline finira par faire baisser le taux de sucre, de fréquents épisodes d’une glycémie élevée peuvent provoquer presque autant de dégâts que le véritable diabète.

Une glycémie élevée peut également provoquer une surproduction d’insuline, ce qui désensibilise progressivement les récepteurs de l’insuline, et entraîne une résistance à l’insuline. Il est possible que cela mette en branle une série de problèmes métaboliques qui peuvent potentiellement conduire au diabète de type II.

L’étirement permet de réduire la glycémie en augmentant la souplesse des vaisseaux sanguins qui alimentent les muscles, ce qui permet à son tour un plus grand débit sanguin vers le tissu musculaire lorsque le glucose peut être utilisé.

À lire: Comment améliorer son système immunitaire

3. Le stretching contribue à réduire l’hypertension artérielle et ses effets néfastes

La pression artérielle est la force exercée sur les artères lorsque le sang est pompé à travers eux. Elle peut avoir plusieurs causes telles que l’obésité, le diabète, les déséquilibres minéraux et les hormones de stress qui peuvent élever la pression artérielle d’une personne au-dessus de la normale qui est de 120/80.

L’effet anti-stress des exercices d’étirement faits en douceur, dans un rythme lent peut directement contribuer à l’abaissement de la pression artérielle. Ce n’est pas surprenant puisque nous savons déjà que l’hormone de stress, le cortisol, peut augmenter la pression artérielle.

L’augmentation de la pression sur les parois des artères les endommage et les rigidifie. Mais les étirements peuvent contrecarrer l’effet de raidissement des artères créé par l’hypertension et vous protéger de nombreuses affections mortelles associées à l’hypertension artérielle, y compris l’athérosclérose, l’insuffisance rénale et les maladies cardiaques.

4. Pratiquer régulièrement le stretching peut inverser l’athérosclérose

L’athérosclérose est un autre problème de maladie progressive qui, comme le diabète, a un effet de grande portée sur plusieurs systèmes d’organes. Elle commence par l’accumulation de plaque sur les parois internes des artères qui transportent le sang oxygéné du cœur vers les différents organes et tissus du corps tels que les reins et le muscle cardiaque.

La plaque se compose principalement de cholestérol et de calcium, et son accumulation sur les parois artérielles a pour effet un rétrécissement des vaisseaux sanguins.

etirements-stretching

graphicstock.com

Ceci réduit naturellement le flux sanguin vers les organes respectifs, ce qui réduit leur efficacité. Par exemple, l’athérosclérose dans l’artère coronaire alimentant les muscles cardiaques peut entraîner des blocs partiels qui provoquent une douleur cardiaque ou une angine de poitrine, ou un bloc complet qui peut être à l’origine d’une crise cardiaque.

L’athérosclérose dans l’artère carotide qui transporte le sang vers le cerveau augmente le risque d’accident vasculaire cérébral. Le rétrécissement des artères périphériques réduit l’apport sanguin vers les mains et les jambes, ce qui provoque douleurs et engourdissement.

Quand les artères rénales sont touchées, la maladie rénale chronique se développe, qui conduit finalement à l’insuffisance rénale.

En plus de réduire la lumière des vaisseaux sanguins, l’athérosclérose rigidifie les artères. Nous avons vu que les exercices d’étirement peuvent augmenter la flexibilité des vaisseaux sanguins et améliorer la circulation sanguine. Il a également été observé que la pratique régulière du stretching peut réduire progressivement la plaque dans les artères touchées.

5. Le stretching garde les muscles en bonne santé

Les muscles se développent ou restent atrophiés sur la base du principe de leur utilisation ou leur inutilisation. Ces muscles que nous faisons travailler plus souvent se développent bien tandis que les moins utilisés ont tendance à décliner.

Lorsque vous êtes assis pendant des périodes prolongées, vos cuisses et les muscles des mollets et des fessiers restent inactifs, tandis que certains autres muscles du bas du dos et autour des genoux sont surmenés et douloureux.

Les étirements peuvent prévenir l’atrophie musculaire des fessiers et des autres muscles sous-utilisés et soulager la douleur de ceux qui sont tendus.

Nous avons vu comment l’étirement améliore la circulation sanguine vers les muscles. L’augmentation d’approvisionnement en sang procure de l’oxygène supplémentaire ainsi que d’autres nutriments aux muscles. L’élimination des déchets métaboliques des tissus devient aussi plus efficace.

6. Les étirements peuvent augmenter l’amplitude de mouvement (ROM) des articulations

Les muscles sont fixés aux articulations des os par des tendons durs, mais flexibles. Un tissu similaire situé entre les os permet aux articulations de rester souples. À moins que ces tissus soient maintenus en bon état avec des mouvements d’étirement fréquents, le collagène des protéines du tissu conjonctif tisse un réseau de fibres.

Il les amène à se raidir, réduisant leur capacité à rester flexibles. Lorsque cela se produit, l’amplitude de mouvement (ROM) des articulations devient considérablement réduite. Les étirements aident à briser le réseau de collagène et maintient les tissus souples, permettant une plus grande ROM.

Le vieillissement raidit naturellement les tissus et réduit la ROM, mais chez les personnes diabétiques, les niveaux élevés de sucre dans le sang rend le collagène glyqué, formant un tissu plus difficile, beaucoup moins flexible

. Voilà une raison pour laquelle «l’épaule gelée» est un problème fréquent chez les diabétiques. Avec les exercices d’aérobie et de musculation, les exercices d’étirement sont également importants pour les diabétiques.

7-Les étirements aident à corriger les déséquilibres structurels et à améliorer la posture

Notre corps a une symétrie bilatérale dans le cadre musculo-squelettique, et la courbure en forme de S de la colonne vertébrale contribue à créer cet équilibre.

Lorsque nous faisons à plusieurs reprises des tâches qui provoquent des déséquilibres, comme le transport de poids – d’un bébé ou d’un sac à bandoulière – d’un côté, certains muscles deviennent plus tendus tandis que leurs homologues restent contractés. La même chose se produit lorsque l’on utilise exclusivement une main ou une jambe pour un travail ou une activité lourde et répétitive.

De même, lorsque nous passons beaucoup de temps assis devant les écrans d’ordinateur, nos muscles des épaules sont sollicités vers l’intérieur, tandis que les muscles de la poitrine restent contractés. Vous pouvez voir l’état inverse chez les femmes enceintes qui se plient vers l’arrière faisant un effort pour équilibrer le poids du ventre plus important.

Les exercices d’étirement aident à soulager la tension dans les deux muscles surchargés et contractés et à restaurer l’intégrité structurelle du corps.

À lire : les bienfaits de la planche

8. Les étirements réguliers maintiennent le dos en sécurité

Les problèmes de dos peuvent être déclenchés en soulevant de lourdes charges ou par des mouvements de torsion soudaine, en particulier chez les personnes qui n’ont pas entraîné la flexibilité de leur colonne vertébrale avec suffisamment d’activités d’étirement.

Les vertèbres qui forment la colonne vertébrale sont maintenues en place par les muscles environnants. 23 paires de disques vertébraux en tissu cartilagineux maintiennent les vertèbres osseuses séparées les unes des autres et de la moelle épinière qui traverse la colonne vertébrale. Le moindre de leurs déplacements peut blesser la moelle épinière, entraînant une douleur légère à aiguë.

etirements-techniques

graphicstock.com

Le manque d’exercice peut rendre le tissu cartilagineux rigide et inflexible. Lorsque cela se produit, la torsion soudaine et la déformation peuvent provoquer des déchirures dans le cartilage.

Rester assis pendant de longues heures sans étirement raidit la colonne vertébrale et cause des maux de dos. Les ischio-jambiers serrés peuvent aussi causer des douleurs lombaires.

Les exercices d’étirement impliquant la flexion et des mouvements de rotation aident à renforcer les muscles du tronc entourant la colonne vertébrale et à garder les disques souples.

Les exercices d’étirement des ischio-jambiers, ainsi que se lever du siège toutes les 20-30 minutes pour quelques minutes d’exercices générux d’étirement peut garder votre dos en bon état. Et n’attendez pas de ressentir une douleur au dos pour vous le faire.

9. Le stretching améliore la santé mentale

Nous n’allons pas nous étendre trop sur le sujet ici, mais les gens qui font des exercices d’étirement régulièrement témoignent d’une amélioration de leur qualité de sommeil, de leur humeur et de leur estime d’eux.

Ne considérez pas cela comme des données subjectives, car il existe beaucoup de raisons scientifiques solides pour appuyer leur allégation. Pour les uns, les étirements déclenchent la libération de dopamine, le neurotransmetteur de bien-être associé à des sentiments positifs et un bon sommeil.

La dopamine peut améliorer l’attention, l’apprentissage et également la mémoire.

Les effets positifs qu’ont les étirements sur les niveaux de sucre dans le sang, la pression artérielle et la santé cardiovasculaire générale peuvent également améliorer le bien-être mental parce que les conditions ci-dessus sont associées à la dépression et aux sautes d’humeur.

Le stretching devrait idéalement être fait à un rythme facile, accompagné par des techniques de respiration correcte. Une position allongée doit être maintenue pendant un minimum de 20-30 secondes pour obtenir des résultats optimaux.

Le Yoga et le Pilates peuvent être de bons exercices d’étirement, mais assurez-vous que vous impliquez tous les groupes musculaires, et que vous les répétez 4-5 fois par semaine.

Comment bien s’étirer

Rien de tel qu’une vidéo pour apprendre les bonnes techniques:

À propos de l'auteur

Nathalie Marty

Bonjour!
Je m'appelle Nathalie Marty, je suis la rédactrice en chef de Bonheur et santé.
Nous avons une mission avec notre équipe : partager avec vous les meilleures astuces pour une bonne santé naturellement et faire de chaque jour une occasion d'être heureux.

Commentaires

  • Bonjour Nathalie,

    Merci pour cet article très intéressant sur les nombreux bienfaits du stretching !

    A un moment donné, dans l’article tu écris que le stretching garde les muscles en bonne santé.
    Non seulement cela, mais le stretching va encore plus loin en permettant leur développement et ce, grâce à une amélioration de l’influx nerveux, et par là même de la contraction musculaire.
    Ainsi, grâce au stretching, un(e) pratiquant(e) de musculation ou d’autres sports de force verra sa masse musculaire augmenter au lieu de stagner, tout en augmentant sa rapidité et son explosivité.

    Un autre avantage du stretching, c’est qu’il aide à mincir en favorisant les échanges entre la graisse et le muscle, en lui permettant de puiser dans les graisses l’énergie dont il a besoin.

    Le stretching peut également aider à grandir de quelques centimètres, grâce à un accroissement des espaces intervertébraux.

    Enfin, le stretching favorise également une meilleure circulation de l’énergie sexuelle dans l’organisme !

    Bref, il n’y a que du bon à pratiquer régulièrement les étirements, à condition bien sûr de les effectuer de la bonne façon 😉

  • bonsoir Nathalie merci beaucoup de ces conseilles vraiment je fais du karaté bien sur haut 5 eme dan et je fais le stretching mais vraiment je ne sais pas que tous ça en merci

Laisser un commentaire

Suivez-nous!