Remèdes naturels

10 solutions naturelles pour augmenter sa testostérone

Testoteronne-
Écrit par Nathalie Marty
10 solutions naturelles pour augmenter sa testostérone
5 (100%) 5 votes

La testostérone est une hormone responsable de la masculinité. Elle est présente aussi bien chez les hommes que chez les femmes, mais suivant des quantités bien différentes.

Chez le sexe masculin, les testicules sont la glande génitale qui la produit. Le développement de la pilosité, la voix grave et la musculature justifient de la présence de la testostérone.

Cette hormone conduit ainsi à différencier la femme et l’homme. Des troubles hormonaux ou encore un dysfonctionnement des glandes sexuelles peuvent réduire son taux chez les hommes.

Voici les 10 solutions naturelles pour augmenter votre testostérone.

Perdre du poids

Le taux de testostérone chez les hommes en surpoids a tendance à chuter. La matière grasse chez les personnes obèses contient plus d’aromatase, une enzyme qui convertit la testostérone en œstrogène.

Suivez un programme de perte de poids permet ainsi de retrouver l’équilibre hormonal.

Durant l’exercice physique, faites travailler un grand nombre de muscles. La levée de poids en position allongée ou accroupie ou penchée est plus efficace.

Consommez une quantité suffisante de Zinc

Le déficit en zinc entraîne la diminution du taux de testostérone. Vu que le zinc est un minéral, vous pouvez le retrouver dans les aliments à moitié crus.

Faites donc en sorte de ne pas trop cuire vos repas.

Le zinc est un booster de testostérone. Une solution efficace est de consommer régulièrement des huîtres.

En addition, vous pouvez consommer de la viande, des poissons riches en protéines ou encore des produits laitiers.

Voici la liste des aliments à consommer régulièrement pour booster sa testostérone (1):

  • La grenade
  • Les huitres
  • Les légumes crucifères
  • Le coco
  • L’ail
  • Les épinards
  • Le thon
  • Le jaune d’oeuf
  • Les grains de citrouille
  • Les champignons
  • L’oignon

  Dormez suffisamment

Dormir moins de 7 à 8 heures ruine votre rythme circadien.

Le niveau de testostérone est plus élevé le matin après avoir bien dormi la nuit. Alors si vous surfez à 2 heures du matin sur des sites pornographiques, ne soyez pas étonné que votre libido chute.

Le sommeil prévient la chute du taux de testostérone. Les troubles hormonaux sont aussi le résultat du mauvais sommeil.

Quand vous dormez au moins 7  à 8 heures par jour, votre organisme a assez de temps pour produire de la testostérone.

Selon une recherche de l’Université de Chicago, une baisse de 10 à 15 % du taux de testostérone est enregistrée chez les hommes ayant dormi moins de 5 h par nuit pendant une semaine.

Les appareils électroniques constituent une menace pour la qualité de votre sommeil . Il est préférable de les éteindre avant de dormir.

Evitez par ailleurs les douches chaudes ; elles favorisent aussi l’endormissement.

 Débarrassez-vous de l’excès d’estrogène

L’excès d’œstrogène favorise la prise de masse graisseuse susceptible de faire chuter le taux de testostérone. Consommez de légumes crus. Ils constituent une réserve importante de « diindolylméthane » ou DIM chasseur d’œstrogène.

Les toxines dans l’organisme provoquent la production excessive d’œstrogène. La consommation d’aliments riches en fibres vous aide à purifier votre corps de manière bio.

Le chou et les épinards encouragent la production de cette hormone mâle grâce à l’IC3 ou indole-3-carbinol.

Selon l’étude menée à l’Hôpital Universitaire de Rockefeller aux États-Unis, une baisse de taux d’œstrogène de 50 % est constatée chez les hommes ayant pris 500 mg d’IC3 pendant 7 jours (2).   

Testoteronne-comment la booster-

Testoteronne-comment la booster

Evitez les xénoestrogènes et les anti-androgènes

Les xénoestrogènes ont des effets négatifs sur la production de testostérone. Ils sont concentrés dans les pesticides et les objets plastiques.

Evitez les xénoestrogènes revient à:

  •  Lavez les légumes et fruits avant consommation,
  •  Utilisez des récipients en verre,
  • Proscrivez les parfums contenant des parabènes,
  •  Bannissez de vos aliments les produits conservés dans une matière plastique,
  •  Recourez à des produits bios.

Les phtalates et les parabènes font partie des anti-androgènes contenus dans les produits cosmétiques. Ils sont des perturbateurs endocriniens à éviter.

Évitez le stress

Le stress libère du Cortisol, une hormone qui bloque la production de testostérone. Elle est aussi responsable de la formation de graisses.

Quand une personne est sous le stress, elle produit de l’aromatase et de la 5-alpha-réductase. La coexistence du cortisol et de testostérone influence les comportements de chacun tels que l’agressivité et l’antipathie.

Prévoyez 10 à 15 minutes par jour pour vous détendre et aider votre système hormonal à retrouver son équilibre.

Effectuez des exercices physiques spécifiques

Les grands efforts de courte durée au détriment des longs exercices

Les exercices composés sont recommandés pour mieux vous entraîner. Vous pouvez effectuer successivement du Power Cleans, des Deadlifts, des Squats, des Bench presses, des Dips, des Chin-upset.  Il suffit d’effectuer 3 à 4 répétitions par série.

Privilégiez les grands efforts et les courts exercices de résistance d’une demi-heure au détriment des exercices de 2 heures (3).

Ce procédé vous aide à produire plus de testostérone, de gagner en musculature et d’accélérer votre métabolisme.

Selon une recherche à l’Université de Columbia, les coureurs dépassant les 60 km par semaine affichent un taux de testostérone inférieur à ceux pratiquant des courses sur de courtes distances.

Le principe de 30 secondes d’activités intenses et 90 secondes d’exercices de récupération est efficace.  Ce sport est à répéter 7 fois pour obtenir de meilleurs résultats ; d’ailleurs il ne demande que 20 minutes.  

La course d’endurance favorise la baisse du taux de cette hormone. Ce fait est démontré par une étude menée à l’Université de Caroline du Nord aux États-Unis après laquelle les entraînements trop fréquents risquent de faire chuter le taux de testostérone vers 40 %.

Prévoyez ainsi des intervalles de temps de repos pour éviter la surproduction de cortisol liée à un entraînement excessif.

Les activités physiques ont deux principaux avantages : la réduction du taux de testostérone et la prévention du surpoids. Le recours à un entraîneur professionnel vous aide à atteindre rapidement ces objectifs.

Le cardiotraining

Les exercices de cardiotraining tels que la course à pied, la marche, l’aérobic et la nage vous aident à garder votre niveau de testostérone. Ils sont efficaces pour brûler les graisses et donc perdre de poids. Le cardiotraining contribue aussi au soulagement de votre stress.

Opérez quelques changements dans votre quotidien en prenant les escaliers au lieu de l’ascenseur ou en roulant à vélo au lieu de prendre le volant pour aller au travail. Ces petits efforts impactent positivement votre taux de testostérone.

Consommez des plantes naturelles

 Le Tribulus terrestris

Le tribulus terrestris est une plante qui comporte des flavonoïdes, des hormones stéroïdes, des glucosides, des saponines, des phytostérols et du bêta-sitostérol.

Ces principes actifs agissent sur la sécrétion d’hormone lutéinique ou LH qui contrôle le fonctionnement des testicules.

Le Tribulus terrestris favorise également les activités de l’hormone folliculaire FSH sur les cellules de Sertolli dans les testicules. Les cellules de Leydig, génératrices de testostérone sont stimulées en consommant ce remède naturel.

Chez les athlètes et culturistes, le Tribulus terrestris diminue leurs masses graisseuses et augmente leur taux de testostérone ainsi que leur masse musculaire.

Dans votre jus de fruit ou yaourt, vous pouvez ajouter de la poudre de Tribulus terrestris puis consommer suivant la dose 1 g à 1,5 g par jour.

L’ecorce de Yohimbe

L’écorce de cette plante originaire d’Afrique fait gagner l’organisme en testostérone et en oxygène. Sa consommation résout les problèmes cardiaques et la dépression.

Vous pouvez faire la décoction de l’écorce de Yohimbe pendant 3 minutes à raison d’une cuillère à café par tasse puis procéder à une infusion de 10 minutes. Le rendu est à filtrer puis à boire à raison de 2 tasses/jour.

L’avoine

Le bienfait de l’avoine sur l’augmentation du taux de testostérone a été vérifié depuis 2012. Cette céréale riche en fibre comporte des avénacosides réduisant les effets nocifs des globules réducteurs d’hormones sexuelles.

Ce mécanisme aide les testicules à produire une grande quantité de testostérone.

 La racine de Maca

Pour augmenter votre taux de testostérone, essayez la racine de la maca. Elle stimule la libido et agit efficacement sur la santé des appareils reproducteurs.

La racine de Maca peut être retrouvée sous forme de poudre. Sa consommation se fait par portion de 450 mg à prendre 3 fois par jour.

La salsepareille

Cette plante fait partie des stéroïdes naturels utilisés pour la prise de masse musculaire; qui élimine donc les corps adipeux.

Elle lutte contre la calvitie et impacte positivement la performance sexuelle. La préparation est à base de teinture et la dose est de 3ml x 3 par jour.

Les Noix

Les noix ont une forte teneur en graisses mono-insaturées, un composant ayant un niveau important de testostérone chez l’homme.

Essayez aussi les graines de sésame et les cacahuètes pour encourager la sécrétion de testostérone par vos testicules.

Les vitamines

La vitamine D

La consommation de vitamine D permet d’avoir un bon niveau de testostérone. Le soleil vous en réserve aussi en grande quantité.

Votre corps a besoin en moyenne 15 µg de vitamine D par jour. L’huile de foie de morue est le numéro un des ressources de cette substance. Dans 100 g d’huile de foie de morue, il y a 250 µg de vitamine D.  

La vitamine C

L’acide ascorbique ou vitamine C réduit le stress en diminuant le taux de cortisol. L’apport quotidien en ce composé augmentera votre taux de testostérone.

Elle agit également dans votre système endocrinien en réduisant l’aromatase –le transformateur de testostérone en œstrogène.

Les vitamines C sont plus concentrées dans le cassis, le persil et le poivron rouge cru.

Les vitamines A et E

Ces classes de vitamine sont favorables à la production d’androgènes et au bon fonctionnement des testicules.

L’huile de foie de morue précède le foie d’agneau, de porc et de volaille en terme de teneur en vitamine A ou rétinol.

Vous pouvez également apporter de la vitamine E à votre corps à partir de l’huile de germe de blé, des amandes, des graines de tournesol ou de noisettes.

  Éviter de surchauffer vos testicules

Fournissez la meilleure condition aux testicules en évitant leur exposition à une haute température. Quand ces noix sont surchauffées, la production de testostérone baisse.

Les pantalons et sous-vêtements serrés sont ainsi à proscrire pour fournir une température moins de 35°C à ces générateurs de spermatozoïdes et de testostérone.

La prise d’une douche chaude contraint aussi le fonctionnement de cette glande.

Évitez l’alcool

L’alcool diminue de façon considérable le taux de zinc dans l’organisme. Il complique également l’élimination d’œstrogène par le foie et favorise la production de cortisol. Toutes ces conditions ne constituent pas de bons signes à la production de testostérone.

Boire de la bière revient à boire de l’hormone féminine puisque le houblon se compose d’une quantité importante d’œstrogène.

L’effet de cette boisson sur la testostérone est tolérable en s’arrêtant après deux ou trois verres. Alors messieurs, vous êtes prévenus.

Stimuler la testoteronne par les aliments-

Stimuler la testoteronne par les aliments

Petite recette à essayer chez vous

Haricots secs aux huîtres

Ingrédients

Vous aurez besoin de :

  • 12 huîtres préalablement nettoyées
  • 1 tasse de haricots secs
  • 2 gousses d’ail
  • 1 doigt de gingembre
  • ½ cuillère à café de poivre
  • ¼ de cuillère à café de sel
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive ou d’huile d’arachide
  • Les haricots

Préparation

Les haricots sont pleins de nutriments et délicieux en plus. Cependant le fait que les haricots faits maison entrainent souvent des ballonnements et des flatulences jouent contre la consommation régulière de ce plat très bénéfique à notre santé.

Voici comment je prépare mes haricots pour éviter les ballonnements et les flatulences.

Vous devez trempez les haricots toute la nuit, ou 8 heures minimum, dans un ustensile. Pour une tasse de haricot, utilisez 3 tasses d’eau car les haricots absorbent beaucoup d’eau.

Après avoir trempé vos haricots, versez l’eau de trempage et rincez vos haricots au robinet. Faites-les cuire 45-70 minutes pour que les haricots ramollissent bien.

Versez l’eau qui a servi à la cuisson car cette eau est source de ballonnements et de flatulences.

Rincez les haricots, égouttez-les et réservez-les. Vous pouvez cuisiner une plus grande quantité de haricots et conservez le reste pour d’autres recettes.

Ceci vous évitera de passer à chaque fois par ce long processus qui est pourtant très important.

Dans une poêle, faites revenir vos oignons, votre gingembre râpé, l’ail et les haricots. Ajoutez -y un peu de sel et de poivre. Après 5 minutes à feux doux ou moyen ajoutez un ½ verre d’eau à votre cuisson.

Faites bouillir 2 à 3 minutes puis ajoutez-y vos huîtres. Fermez la cuisson 5-10 minutes, le temps que les huîtres cuisent. Rectifiez l’assaisonnement et descendez du feu.

Je prépare les haricots avec un peu de sauce pour apporter plus de goût au plat.

Certaines personnes ajoutent un peu de liqueur ou du bouillon en lieu et place de l’eau. C’est selon vos papilles. Je veux juste ici donner une idée recette santé, donc assez naturelle.

Valeur nutritionnelle

Les haricots sont riches en silicium, un Oligo élément. Ils sont également riches en plusieurs autres minéraux tels que le Cooper, le manganèse, le fer, le phosphore, le fer, le zinc.

Ils sont par ailleurs riches en vitamines et en antioxydants. Les propriétés actives des haricots agissent sur les hormones principalement la testostérone pour stimuler plus de production de testostérone.

Chez les femmes d’ailleurs, plusieurs études ont confirmé les effets de la consommation du haricot sur les ménopauses tardives.

Ils soutiennent par ailleurs la femme dans cette phase afin de réduire les effets désagréables de la ménopause.

Le gingembre agit également sur les hormones principalement masculines. Souvenez-vous le gingembre est un aphrodisiaque et ceci est vrai pour tous.

Si vous avez des soucis avec votre testostérone, consommez des plats contenant du gingembre, du curcuma, du piment.

L’ail est un super aliment composé d’allicine, le composant actif qui agit entre autres sur les hormones et contre le vieillissement prématuré. Il est aussi composé de vitamines, de minéraux.

Conclusion

La baisse de la testostérone n’est pas que liée au sexe. Il s’agit d’un déséquilibre plus profond qu’on le croit. Les problèmes liés à la testostérone entrainent une faiblesse musculaire, la calvitie, des dépressions et le manque de confiance en soi.

Les hommes en parlent peu par pur ego. Si vous remarquez chez votre partenaire quelques signes alarmants. Mettez-vous tout de suite à l’oeuvre pour l’aider à remonter la pente de la testostérone ou du moins en réduire la décroissance rapide .

La production de testostérone est aussi liée à l’âge (5) .

Si vous avez aimé notre article, n’oubliez pas de le partager avec votre entourage.

À propos de l'auteur

Nathalie Marty

Bonjour!
Je m’appelle Nathalie Marty, je suis la rédactrice en chef de Bonheur et santé.
Nous avons une mission avec notre équipe : partager avec vous les meilleures astuces pour une bonne santé naturellement et faire de chaque jour une occasion d’être heureux.

Laisser un commentaire

Suivez-nous!